Droit de préemption : tirer à hue ou à D.I.A. ?

Billets d'humeur, Promoteurs et programmes Laisser un commentaire

cronageurD.I.A. : 3 petites lettres qui peuvent rendre fou.

Il faut dire qu’une déclaration d’intention d’aliéner, en termes de sémantique, ça annonce carrément la couleur.

France terre d’asile : c’est vrai pour le foncier aussi !

Enfin…. le droit de préemption n’est heureusement pas l’obligation de le faire.

Sinon l’initiative privée serait privée d’initiatives, obligée de passer en mode survie.

Ladite question de la survie pouvant parfois s’apparenter à une bouée lancée à l’amer…

Normal que la note puisse être salée ! 😉

Lire la suite …

VEFA : SCCV ou pas ?

Promoteurs et programmes Laisser un commentaire

croreadorSCCV, SNC, SCI voire même SARL…

Côté structure juridique….

Les promoteurs sont complètement siglés !

Bon, on savait déjà qu’il leur manquait plus d’une case.

Vu qu’ils passent leur temps à essayer d’en construire.

Et pire ! Ils essaient de les vendre en VEFA…. 🙂
(horreur, ils y arrivent le plus souvent 😉 )

Mais de là à penser qu’ils hésitent parfois sur la manière de loger leurs programmes immobiliers !

Franchement, est-ce bien sérieux de la part de professionnels du logement ?!

Lire la suite …

Le Pinel à rallonge ?

Actualités de l'immobilier, Investissement locatif, Promoteurs et programmes 2 commentaires

crossehautLe Pinel  au pinacle. Comme un petit miracle.

La raison du Pinel en rappel ? Des investisseurs à la pelle.

Ou le retour en grâce de la niche fiscale.

Avec la bénédiction des plus hautes autorités.

Sans aucune remise en Cosse du dispositif !

Sous couvert de réussite, de relance de la construction et de l’emploi.

Donc exit le rabot. Et vive le rab. Oh ! Comme c’est beau….

Et, pour le suspense, c’est bien les prolongations !

Lire la suite …

TMA : restons ZEN !

Actualités de l'immobilier, Promoteurs et programmes Laisser un commentaire

Les TMA sont un fréquent motif d’énervement.

Entre ce qui est humainement souhaitable, techniquement possible, financièrement abordable et juridiquement permis, la quadrature du cercle mène parfois au triangle des Bermudes.

Funeste lieu de perdition, pour l’acquéreur comme pour le promoteur.

La prise en compte des Travaux Modificatifs Acquéreurs ne semble pourtant pas à première vue inaccessible. Relativement.

Mais en matière d’accessibilité, les voies du législateur sont impénétrables.

Autant rester zen…. 🙂

Lire la suite …

Une maison de rêve

Billets d'humeur 2 commentaires

criketaLa maison de ses rêves, est-ce que c’est forcément la maison idéale ?

Pas évident. Parce qu’il faudrait d’abord être intelligent quand on rêve.

Et, de vous à moi, quand Morphée me tend les bras, j’ai le cerf-volant cerveau lent. Bref ça ne vole pas très haut.

Et surtout, ça n’est pas très cohérent.

Un peu comme quand on s’imagine courir comme un dératé et qu’on fait du surplace.

Mais on s’en fiche car même les ministres font du surplace.
Et pas qu’en rêve…
Je me rappelle notamment d’un qui faisait la promotion de la maison à 100 000 euros.

Et que tout le monde faisait semblant de croire.
C’est si touchant, les rêves ! 😉

Lire la suite …

Chartes du logement : le vol à l’état large ?

Actualités de l'immobilier, Promoteurs et programmes 2 commentaires

cccroChartes et charters ont un point commun.

On essaye de nous embarquer à peu de frais vers des territoires exotiques, voire inconnus jusque là.

Sauf que les charters sont légaux et que l’accord des passagers est réel puisque ce sont eux qui ont pris l’initiative de réserver leur vol (sauf  expulsions).

Dans le logement neuf, le vol est moins aérien par nature – extorsion de liberté d’entreprendre ou de fonds – et moins consensuel, car ce sont les collectivités qui sont à la manoeuvre.

Normal, puisque entre charter et charte on a perdu un peu d’R.

Mais de là à se laisser étrangler…. 🙂

Lire la suite …

Le chantier du travail à la carte….

Actualités de l'immobilier, Promoteurs et programmes Laisser un commentaire

crorestoLe travail à la carte, tout le monde connaît le concept.

C’est quand on peut choisir son activité ou la tâche à accomplir.

Mais la carte au travail, c’est juste le contraire et c’est nouveau, au moins sur les chantiers du bâtiment.

Là, c’est la tâche qui vous a choisi et il faut prouver que c’est bien vous qui devez l’exécuter.

Pan ! Entre les deux yeux ! Comme tout contrat qui s’honore ! 😉

C’est ça le principe de la nouvelle carte d’identification professionnelle du BTP.

Pour que les tueurs aient des gages, il faut que les employeurs du bâtiment sachent aussi en donner…. 🙂

Lire la suite …

Le logement entre textes et contexte

Actualités de l'immobilier, Promoteurs et programmes 1 commentaire

dinocroIl faut savoir rester humble et accessible.

Que l’on soit ministre, maison ou contemporain de la préhistoire, il est très difficile d’échapper au contexte.

De même pour « les textes à la *** » quand on est promoteur.

La contrepèterie n’excluant pas la pertinence, fille d’impertinence, il nous faut donc contextualiser avec à propos.

Et bonne humeur. 🙂

Avec, pour seul risque, celui d’une bonne humeur communicative qui finirait par transformer, en suivant l’adage « Plus on est de fous, plus on rit », le contexte du logement en terre d’asile…. 😉

Lire la suite …

COSSE, le nouveau nom du logement

Actualités de l'immobilier, Billets d'humeur Laisser un commentaire

crovacheveluLe salon de l’Agriculture pointe le bout de son nez.

Va peut-être falloir en parler….

Quoi, c’est un blog sur le logement ici ? Je sais.

Oui mais, franchement, côté actualité, y a pas photo.

On a une nouvelle Ministre du Logement depuis plus de deux semaines, et quoi ?

Rien…
Nom de nom, pas la moindre petite déclaration fracassante de Miss Cosse.

Alors que les veaux, vaches, cochons, couvée, ça promet….

Lire la suite …

Des chiffres et des êtres

Actualités de l'immobilier 7 commentaires

crosteinLes chiffres du logement neuf sont… indéchiffrables pour les profanes.

Non pas qu’il n’y ait pas de chiffres disponibles, au contraire, mais leur complète signification n’est pas toujours limpide.

Par une absence de mise en perspective ou par une volonté de privilégier une approche partisane, le message porté n’est pas toujours le reflet du ressenti de terrain.

D’où la nécessité d’aller au-delà des apparences ou de la vérité du moment, faussement considérée comme absolue.

Et d’utiliser quelques lettres pour faire la lumière sur les chiffres.

Afin de redonner du sens, dont celui du mouvement, à un constat statique.

Et donc très relatif. 😉

Lire la suite …