La dissolution… des ministres du logement !

Actualités de l'immobilier, Billets d'humeur Laisser un commentaire

Les ministres du logement sont solubles dans l’ OHHHHH !

OHHHHHH ! Encore un ministre qui dégage ! Mais quelle surprise ! 🙂

Y en a encore un qui a mis les doigts dans la (sur) prise ?

Oui, sans faire exprès. Faut dire aussi, avec les ministres survoltés qu’on se paye…

Qui confondent « ampères » avec « en pépères » … on a l’énergie qu’on mérite ! 🙂

C’est dingue, non ? Encore plus court que les précédents !

A croire qu’ils font une compétition. A celui qui a la plus courte. 😉

Si !!! La plus courte durée en poste ! Mais pfffff quoi…

 

C’est ainsi. Une sorte de fatalité s’abat sur nos ministres.

Particulièrement sur ceux du logement, même si le dernier épisode politique en date va être très probablement fatal à toute la palanquée du dernier gouvernement.

Faut dire aussi : quelle idée de dissoudre l’assemblée nationale alors qu’on était à deux doigts de résoudre la crise  du logement ! (aïe, zut, ça fait mal, fichues lèvres gercées et fin de printemps pourri 😉 )

De Profundis, Guigui !

Exit donc Guillaume Kasbarian, éphémère ministre du logement, météorite fugitive du firmament résidentiel étoilé, comète chevelue de l’offre immobilière portée au pinacle, mirage (2000 ou F16 vu la vitesse de déplacement ?) de la relance sans moyens et sans résultats. Snif.

Oui, bon, exit, vous l’aurez compris, car on ne voit pas bien pourquoi le prochain gouvernement proposerait un job d’été à Guigui, hein ?

Si c’est un néo régime macronien (que personne ne rie, vous êtes filmés ! 🙂 ) après que le Résident de la République ait entamé un mea culpa sur le logement des jeunes, pourquoi garder un ministre qui n’avait pas vu ça 😉 et lui a laissé commettre pareille erreur d’analyse ?

Si c’est le bloc de gauche, on va avoir droit à du Karl Marx remis au goût du jour, à en croire les premières intentions.

Et si c’est le bloc de la droite de la droite, faudra sans doute demander à Poutine de remplir les papiers pour le détachement d’un ministre étranger, comme le plombier polonais de l’époque ! 🙂

Au suivant !

Et ça nous en fait combien des ministres ?

Heu… zéro ? Zéro survivant, bien sûr !

Avant Kasbarian, Vergriete le Grand.

Avant Vergriete, Klein le Petit.

Avant Klein, Wargon de marchandises (pleine d’entrain mais sans locomotive…).

(nota : faisons pudiquement semblant d’oublier le courant d’air Amélie de Montchalin)

Avant Wargon, non pas un mais De Normandie, Viking Kong sans drakkar pour envahir les terres arides du logement, hélas…

Et juste avant, les amuse-bouche trou : Jacques Mézard (y a pas d’lézard) et Richard Ferrand (hélas, pas Général ni Maréchal 😉 )…

Au minimum 7 (voire 8) responsables (???) du logement français, soit une moyenne d’un an ou moins pour l’exercice de la fonction !

Avec une accélération phénoménale des dates de péremption pour les derniers en poste.

C’est tellement meilleur les produits frais. 🙂

Et maintenant, on Satan à quoi ?

Alors là… on croyait déjà s’être pris un mur à pleine vitesse, puis avoir traversé le désert de Gobi à cloche-pied pour attendre l’apocalyptique fin du monde post PINEL PLUS à la fin 2024.

Alors, maintenant… deviner ce qui va se passer dans le mois qui vient et ensuite jusqu’à la fin de l’année… là, mes amis, ça relève de la divination la plus absolue !

Il va pourtant falloir se préparer à la suite, mais sans avoir aucune idée de ce à quoi elle va pouvoir ressembler. 🙁

Avec beaucoup d’imagination, de résilience et d’optimisme forcené, entre l’espoir et le fromage ? 🙂

En tout cas, une chose est sûre ; si vous voyez passer une offre d’emploi de ministre du logement, n’y répondez pas, le job est pourri !

De plus, rendez-vous compte : on se demandait encore la semaine dernière comment faire décoller la fusée pour atteindre les objectifs.

Alors qu’aujourd’hui, l’œuvre des suppôts de Satan, on a bien compris que c’est l’abandon de la fusée pour le suppo… sitoire ? 😉

Le remède à la crise du logement : le suppositoire intergalactique !
Allo Kourou ? La voie est-elle libre ? Comment ça « quelle voie » ????

Un avantage au moins : ça va fluidifier le transit. Interplanétaire ? 🙂

Mouais… en temps qu’effet secondaire de la dissolution, gageons qu’il vaut mieux s’attendre à une certaine liquéfaction de la situation.

L’avantage, c’est qu’avec un carburant mixte glycérine-eucalyptus, il devrait être possible de se dégager les bronches par les voies inférieures. 😉

Qui, comme celles du Seigneur, sont impénétrables.
En principe ! 🙂

Enfin… on en restera là pour aujourd’hui.
Au stade des principes les plus purs.

Parce que pour l’application pratique, on va attendre un peu.
Que la vue se dégage aussi ! Y a pas que les bronches dans la vie ! 😉

 

Et en attendant, on vous souhaite une très belle semaine.
La roue finit toujours par tourner… Même quand elle est carrée ! 🙂

Je m'abonne aux articles
(je recevrai un mail quand un article est publié (pas de spam)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *