Plus on est de fous, plus on FPI ?

Actualités de l'immobilier, Promoteurs et programmes Laisser un commentaire

Ca y est, ils débarquent en nombre.

Qui ? Mais eux, voyons !

Les petits nouveaux qui succèdent à leur devancière.

De quoi on parle ? De la FPI. La Fédération des Promoteurs Immobiliers.

Qui vient de changer de président, ou de présidente ou de présidents.

Tout dépend par quel bout on le prend. Le sujet, hein, pas le président. 🙂

Déjà que le boulot sera probablement ardu, si on commence par la torture…

Tout vient à point à qui sait être tendre ! 😉

 

Alors oui, depuis ce 1er juillet, les promoteurs immobiliers n’ont plus la même présidence.

Jusque là, et depuis 6 ans, ils étaient coachés par une femme.

Et maintenant, pour 3 ans, ils sont scotchés avec 2 hommes.

Cherchez l’erreur ? 🙂

FPI : est-ce mieux ou est-ce pis ?

Pis, ce serait vache : et même très lait. 🙂

Laissons une chance au nouveau binôme.

Nouveau à plus d’un titre :

  • sa nouveauté rétrograde : ben oui, quoi, c’est antiféministe, le truc. 🙂 Une femme remplacée par deux hommes blancs de plus de 50 ans, dans le genre tendance récente inversée, c’est le pompon.
  • et le nombre : un Président, assorti d’un Président Délégué.

Et la question, c’est pourquoi deux ?

Parce que les femmes, c’est deux fois plus efficace ? (chouette, mon lectorat féminin grimpe en flèche ! 🙂 )

Ou parce que les mecs sont deux fois plus fainéants ? ((chouette, mon lectorat masculin grimpe en flèche ! 🙂 nb : vu que les mecs préfèrent qu’on pense qu’ils sont dilettantes plutôt qu’improductifs 😉 ).

Mais non, je blague ! C’est juste qu’ils veulent être deux fois plus structurés pour abattre deux fois plus de boulot, because les élections présidentielles (les vraies, hein, pas celles de la FPI, faut suivre) pour lesquelles il va falloir convaincre tous les français et les politiques locaux et nationaux que construire c’est bien, et même indispensable.

Bon, maintenant que leurs apparences (et pas appâts rances, hein, parce que je vois déjà venir les mauvaises langues qui vont critiquer les vieux mâles… 🙂 ) sont sauves, on va pouvoir parler du fond, avant de le toucher ?

Mais non, je blague encore… vu que, le fond, on ne connaît toujours pas sa profondeur ! 🙂

Des noms, des noms, des noms !!!

Le plus simple, c’est la sortante : Alexandra François-Cuxac, ex présidente de la FPI.

Tandis que le nouveau président s’appelle Pascal Boulanger et son président délégué Christian Terrassoux.

Autant vous rassurer : après une enquête CRO approfondie, on peut vous garantir que Pascal n’est pas principalement vendeur d’électro-ménager ou équipement de la maison, et que Christian sait où il pose ses terrasses.
C’est déjà un début ! 🙂

Parce que c’est super important de savoir à qui on a à faire.
D’autant qu’on va bientôt le découvrir ! 😉

Ils vont donc se partager le boulot ; faut dire qu’il y a du taf, rien qu’avec la commission Rebsamen, 32 membres et les auditions externes, plus les analyses, les conclusions et les propositions.

Dont on ne sait pas à l’avance si elles seront retenues, ni efficaces (vu qu’en général, les commissions… et que celle-là, en particulier, composée de ceux qui bloquent les permis depuis plus de 2 ans…).

Bref, les occasions de perdre son temps seront si nombreuses qu’il faut être capable d’en dépenser à plusieurs pour occuper le front. 🙂

Un nouveau cycle : binôme ou tandem ?

Tandem semble un terme plus approprié, avec le président devant et le délégué derrière.

Déjà que l’un des deux a publiquement avoué aimer et pratiquer le cyclotourisme… ce qui en fait un pilote expérimenté !

J’vous jure… C’est CRO improbable de faire du vélo avec des valises !
Ca viendrait à l’esprit de qui, depuis des millénaires ? 😉

Mais, en même temps 😉 , le cyclotourisme, c’est utile et utilitaire, si on parle bien d’un changement de cycle…

Cyclotouriste en mode CRO
Pouf, pouf, ça démarre à peine et j’en ai déjà plein les sacoches !!!

Allez, on va les encourager au départ, par principe et solidarité chrétienne ! 🙂

Mais le parcours va être long et passer les cols en bras de chemise, c’est coton ! 😉

Attention aux supportrices. Et aux chutes…

Parce que le Tour de France des permis de construire et des idées reçues, plus celui de la tentation actuelle du tout institutionnel au détriment des vraies gens, c’est potentiellement difficile, fatigant et risqué.

Mais avec un Boulanger à la manœuvre, et la connaissance de  toutes les ficelles, les pouvoirs publics devraient obéir… à la baguette ! 😉

 

Flûte, c’est déjà l’heure de vous quitter.
Pain noir ou pain blanc ? 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *