Le logement, l’air de rien ?

Actualités de l'immobilier, Billets d'humeur Laisser un commentaire

Ah ! Ca fait du bien d’avoir raison ! 😉

On en parlait la semaine dernière, mais, depuis, le grand débat a eu lieu.

Pas le grand débat large, car ce qui a été déballé n’avait pas de quoi emballer les aficionados du logement.

Non, un débat étroit, et deux qui font cinq.

Comme les cinq doigts de l’amen, ceux qu’on se met dans l’œil quand nos prières pro logement ne sont pas écoutées ! 😉

Bref, avoir raison est une maigre consolation quand le sujet qui nous préoccupe n’est pas sur le devant de la Seine. Et quantité négligeable.

Question de géographie électorale dans l’air du tant ? 😉

 

Ben voilà, on le subodorait ; on en a eu la confirmation.

Le logement n’est pas un sujet à la mode actuellement.

Ni à la mode de Caen d’ailleurs, question de tripes.

Ou de sensibilité ? 🙂

Débat tondant l’air où ?

[Suggestion : relisez le sous-titre à voix haute et rapide plusieurs fois pour vous imprégner de l’esprit de cet article… 🙂 🙂  Sans doute le pire jeu de mots depuis la création du blog. On n’arrête pas le progrès ! 😉 ]

On avait un peu anticipé en janvier, quand on vous avait présenté le grand débat du logement 2022.

Débat virtuel, très superficiel et pourtant tellement plus consistant que tout ce que l’on a entendu (rien ?) sur la problématique logement.

De tous les protagonistes sous pseudo, il ne reste donc plus pour le second tour qu’Irma-Noël Patron et Marraine Lapine, au moment où CRO tapote narquoisement son clavier.

Des bâtons dans les roues, donc, c’est à peu près tout ce que le personnel politique, tous bords confondus, est capable de proposer au bon peuple de France quant à la nécessaire évolution Darwinienne du concept logement.

Qui dit mieux ?

Non mais, quel dommage qu’aucun candidat n’ait embrayé, au hasard, sur le besoin de davantage de logements neufs dans ce pays ! Pas de bol !

Avec la logique de surenchère électoraliste, on aurait pu rêver d’un changement total de paysage. Hummmmm… 🙂

Des logements coulant à flot dans le jardin d’Eden, Adam et Eve au paradigme du logement abondant (et pas un logement pommé, vu qu’au paradis, la pomme, on sait un peu CRO qui c’est…)

Bref, une escalade verbale du genre…

Irma-Noël Patron : je propose une formule logement remboursable avant la retraite, avec un bonus pour les carrières longues et les métiers difficiles…

Marraine Lapine : non, moi je veux redonner le logement au Peuple tout de suite, avant 60 ans et 40 années de cotisations !

Irma-Noël : non, mais vous avez vu tous les logements que votre ami slave est en train de détruire en Ukraine ? Et vous prétendez en rendre ?

Marraine : au moins, mon copain, s’il est slave c’est qu’il a les mains propres, alors que la manipulation du logement technocratique, ça sent la magouille de petit Mozart de la Finance mondialiste !

Irma-Noël : ah non, alors ! Si Mozart est là, ça sent le fromage, pas la magouille ! Et pas si fort…

Marraine : je ne comprends pas ?

Irma-Noël : normal, c’est une blague européenne, d’origine italienne. AOP.

Marraine : et avec plus de m² pour les français ! Quand on les aime vraiment, les français, on leur donne des logements avec plein de mètres carrés !

Irma-Noël : m’enfin , Marraine, vous racontez n’importe quoi ! C’est des ronds, des ronds et encore des ronds qu’il faut ! C’est avec des ronds qu’on peut se payer des mètres carrés !

Marraine : arrêtez de m’embrouiller, Beethoven !

Irma-Noël : Beethoven ?

Marraine : oui, avec celui-là au moins vous n’allez pas me raconter des fromages ! Debout le peuple ! Avec des plafonds à 2.70 m pour marcher fièrement sans être interdit de séjour !

Irma-Noël : populiste… Tant que vous y êtes, pour la chambre, vous n’avez rien pour la chambre ?

Marraine : si, il faut absolument l’aérer pour la santé ! J’offrirai des purificateurs d’air à tous les français pour qu’ils fassent plein de petits français en bonne santé !!!

Irma-Noël : tiens, ne me remerciez pas, je vous ai trouvé le nom pour cette pièce !

Marraine : ??? QUID ?

Irma-Noël : la chambre à air ! Et percée en plus !

Marraine : non mais, quel manque de respect, autant d’arrogance, de condescendance !

Irma-Noël : allons, allons, et combien de ces si formidables logements ?

Marraine : un million par an, pas moins !

Irma-Noël : bigre, vous voulez Ripoliner les statistiques ou vous avez des promoteurs dans la famille ?… 🙂

 

Oui, oui, on aurait pu avoir un débat de ce genre… 😉 (presque)

L’amoral de l’histoire ?

Morale, quelle morale ? 😉

Faut pas se raconter d’histoires sur l’histoire ; l’amoral, c’est que le sujet LOGEMENT, bien que toujours en suspension, ne soit toujours pas dans l’air du temps.

Alors que tant de vent est brassé par ailleurs… 🙂

Bref, comme le disait Lavoisier, notre célèbre chimiste français : « Rien ne se perd (sauf des baffes, parfois), rien ne se crée (hélas, 3 fois hélas), tout se transforme (en courant d’air…) » .

La petite chimie CRO magique du logement
LAVOISIER : « Hé merde, encore un coup de Gérard Majax ! »

Hé oui ! La transformation du logement en courant d’air nauséabond, encore une fois, c’est vraiment magique, non ?

De toute façon, ne vous fatiguez pas, la chimie, c’est comme la politique.

On ne peut pas tout comprendre ! 😉

 

Mais on peut toujours essayer !
Cette semaine ? Qu’on vous souhaite bien bonne… 🙂

Je m'abonne aux articles
(je recevrai un mail quand un article est publié (pas de spam)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.