Demandez le programme logement des Présidentielles !

Actualités de l'immobilier Laisser un commentaire

C’est à se taper le Q.I. par terre.

A tous ceux qui pensent que le logement est un besoin fondamental, l’actualité des candidats à la présidentielle 2022 oppose un démenti formel.

Côté logement, circulez, y a rien à voir. Voir ? Voire…

Aucune vision d’ensemble, aucun enjeu sociétal, aucune remise en cause des règles actuelles, aucun projet ambitieux ET cohérent.

Bref, la vie sans logement est un long fleuve tranquille pour nos chers protagonistes antagonistes. 🙁

Il devient donc très difficile de prendre son pied quand on est un aficionado du logement ou quand on considère qu’un sujet essentiel n’est pas – ou très mal – traité.

Remarquez, à défaut de prendre son pied, on ne va quand même pas se laisser marcher sur les orteils, si ? 😉

 

Quand personne ne veut prendre ses responsabilités, quoi de plus pertinent que de les prendre à la place des soi-disant responsables ?

On va donc faire le boulot à leur place. Et organiser ici le grand débat du logement. 😉

Mesdames et Messieurs les candidats, à vous le micro !

On fournit l’animateur… 🙂

Le grand débat du logement 2022

Tout le monde n’a pas d’hologramme à proposer, mais un (faux) débat en surréalité, largement augmentée et argumentée, c’est pas si mal ! 😉

L’animateur :

Mesdames et messieurs, nous allons donc entamer le grand débat logement des présidentielles ! Participeront aujourd’hui les candidats ayant accepté de venir sur le plateau pour s’écharper. 🙂
Sont donc présents, par ordre d’arrivée des réponses à notre invitation :

– Grandduc Merluchon

– Irma-Noël Patron

– Herr Ikzemou

– Marraine Lapine

– Valkyrie Prêtresse

– Panic Jabot

– Hanni Garbo

Merci à tous de mettre votre cœur sur la table et votre cerveau à son service. 🙂
Première question : quels sont vos objectifs en matière de logement ?

Les candidats (en vrac) :

– Je mettrai en place une charte rendant obligatoire le logement pas cher.

– En location ou à l’achat ?

– Les deux, et même en semi-location et en semi achat.

– Hein ? Mais ça n’existe pas la semi location ou le semi achat !

– Oui, mais les chartes, ça existe hein ! Et je vais en proposer une de plus !

– Heu, on parle du niveau national là. Au lieu de faire une charte à la noix, il vaudrait mieux faire une loi ou sortir un décret !

– Ah bon, c’est pas une campagne pour les municipales ?

– Moi, j’exigerai que les propriétaires de logements anciens les rénovent et je bloquerai les loyers : comme ça on aura enfin des logements bien et pas chers.

– Heu, mais les gens ne vont pas rénover si tu leur bloques les loyers ? C’est de la psychologie de base !

– Sinon, je les empêche de louer leur passoire thermique, et nan ! C’est de la contrainte de haut vol !  😉

– Et moi, j’obligerai les promoteurs à ne plus construire. Et le reste de la production, ils la vendront pas cher à des gens qui habitent la commune depuis au moins 5 ans !!!

– Ah, carrément, mais ça existe déjà ça, entre les refus de permis, les prix contraints par les PLU et les chartes, on les a déjà soignés les promoteurs ! Ceci dit, l’ancienneté de 5 ans, c’est pas mal non plus… Et tu n’as pas pensé à distribuer selon la nationalité avec des tickets de rationnement ?

– Pour moi, il faut tout faire en vert : la construction des bâtiments en vert, la construction des discours en vers, la construction de…

– Et faire tout à l’envers, oui ! Hé, l’évangéliste, ta soupe, c’est plutôt couleur vert missel ou vert tige, cette construction intellectuelle ??? Et les murs en chanvre pour mieux les fumer ?

– Pfff, n’importe quoi ! Moi, je recentraliserai la politique du logement et j’interdirai les pratiques locales malthusiennes. Quand on a défini des objectifs et des outils, on ne peut pas tolérer que des potentats locaux remettent en cause à la fois les principes républicains et le nécessaire renouvellement de l’offre de logement !

– Staline, Trotsky, Castro ! Graine de dictateur !

– Excusez moi de vous demander pardon, mais… Et si on remettait tout en cause et qu’on inventait un nouveau système ? On dirait que c’est l’humain qui est au cœur du besoin et qu’on doit donc prendre en compte ; on supprimerait donc l’aide à la pierre pour passer à 100% à l’aide à la personne calibrée selon le niveau des revenus effectifs et en temps réel ; ceci permettrait d’ajuster annuellement l’effort budgétaire de la nation à la réalité du besoin et selon le niveau d’aide librement choisi et consenti par le parlement ; on supprimerait ainsi les cloisons entre acteurs et les monopoles de tous genres ainsi que les contraintes associées. Toute personne aurait de facto un loyer conforme à ses possibilités sans goulot d’étranglement pour la production immobilière ou selon l’étiquette du propriétaire du logement. Bon, il faudrait y réfléchir encore un peu pour les détails, mais…

– Abbé Pierre ! Mère Thérésa ! Iconoclaste ! Mettre par terre un système patiemment mis au point par nos anciens, de bons français de souche,  depuis la seconde guerre mondiale ! Révisionniste ! Anarchiste ! Le faire disparaître ! Et pourquoi pas le grand remplacement ?

– Ho hé ! On n’est pas là pour soutenir le musée des horreurs, mais pour bâtir un monde nouveau ! Tu ne vas pas nous tenir ton même discours conservateur pour le réchauffement climatique ou la survie de la planète ?

– Ah bon, ça chauffe par ici ? 🙂

– Tais toi, le comique ! Moi, je soignerai la sécurité dans les logements : porte blindée, sas de décompression, barreaux aux fenêtres, vitrage anti effraction obligatoire, caméra de recul…

– Hein, caméra de recul ?

– Oui, sur la porte arrière ! 😉

– Zut, c’est vrai, je n’y avais pas réfléchi…

– Moi, j’avais pensé à permettre aux gens de pouvoir à nouveau devenir propriétaire de leur logement sans trop de difficulté. Si ce n’est pas trop demander : leur offrir un avenir vrai, entier, non démembré, qui leur restitue un contrôle sur le cours de leur vie et un nouveau regard sur ce que la société leur permet de devenir.

vente sur plan

– Et comment, espèce de gros malin idéaliste ?

En remettant à plat tout le système des autorisations d’urbanisme : des PLU plus intenses mais moins dévoreurs d’espaces naturels, des PLU dont le potentiel constructible serait utilisé à 100%, des permis instruits et accordés selon les règles officielles, sans passe-droit ni restrictions. Plus une politique de contrôle des prix du foncier, incitative et réservant l’accès à des dispositifs d’accession à la propriété et d’investissement locatif très motivants aux opérateurs qui ne dépassent pas à la fois un certain prix au m² de surface habitable ou de plancher et des performances environnementales raisonnables. Remettre la vertu au centre des comportements pour le bonheur des humains et pas celui des institutions, quoi !

– Houla, mais tu te prends pour le Che Guevara, alors que tu parles comme un spécialiste ? Tu te trompes de débat, là ! On ne réfléchit pas, on s’étripe !

– Quant à moi, mon amie, c’est la finance. Et je n’aime pas l’immobilier.

– Ouarf ! Mais tout le monde s’en est déjà rendu compte, tu sais ? Et tu comptes faire quoi ?

– La même chose en mieux. En même temps, un peu différent mais pas vraiment. Avec un peu plus de contraintes ; plus c’est compliqué, plus c’est intéressant à analyser et à gérer par notre si compétente administration…

– Moi, je fais tout péter ; je demande à Pitoune l’invasion de la Franche-Comté et la construction d’un kolkhoze de référence avec les normes constructives applicables pour remplacer le CCH et les DTU. On ne va pas continuer à se soumettre au capitalisme triomphant et à la surtransposition des normes européennes, tout de même !

– Carrément ? Pourquoi, la Franche-Comté ?

– Parce que c’est à l’Est. Et que la Franche-Comté vaut bien la Crimée ou l’Ukraine, non ?

– Je ne vois pas trop le rapport…

– Y en a pas : mais comme c’est un débat et que j’ai perdu mon hologramme, j’occupe l’espace médiatique. Et sois content, je n’ai pas amené les odeurs !

– Et moi, je propose de recycler les logements après les Jeux Olympiques !

– Ahah ! Mais on le sait déjà, ça, et ça ne concerne que l’Ile-de-France. Et ce n’est pas en 2022 !

– Oui, mais c’est tout de même un truc pas totalement idiot !

L’animateur :

Magnifique conclusion pour ce débat animé et pétri d’intelligence collective ! 😉
Vive l’avenir de nos villes ! Même si ça sent un peu la campagne…

Les candidats (ensemble) :

Et la deuxième question ???

L’animateur :

Deuxième question ? Uuuuuuh, désolé, on n’a plus le temps. La parenthèse démocratique a été trop généreuse… Et on n’a pas l’habitude d’autant de prise de parole spontanée pour le logement !

Un dernier mot pour nos auditeurs ?

– Grandduc Merluchon : viva la Révoloucion du logement !
– Irma-Noël Patron : pas trop vite, ni trop fort, mais en marche avant quand même ?
– Herr Ikzemou : pour un logement qui fera la gloire du pays !
– Marraine Lapine : après le Slip Français, le logement tricolore !
– Valkyrie Prêtresse : un logement innovant mais en toute rigueur !
– Panic Jabot : vers le vert en vert et contre tous !
– Hanni Garbo : le pari osé d’un logement en forme olympique ?

L’animateur : Merci, messieurs mesdames les candidats, nos auditeurs feront le tri !

Sur la pointe des orteils ?

Le débat sur le logement, dans la vraie vie, on n’y aura sûrement pas droit.

Tout au moins dans sa version – la seule qui mériterait le détour – d’une refondation complète du système (objectifs, outils, acteurs, urbanisme etc).

On abordera donc certainement la période post Présidentielles sur la pointe des orteils, avec prudence et mesure. 🙂

En espérant que la prochaine personnalité élue ne connaîtra pas le destin funeste et malencontreux d’une branche cadette et perdue de l’immense famille des CROs. 😉

Un CRO bête comme ses pieds
L’avantage, c’est que je ne perds jamais pied !

Etre bête comme ses pieds, ce serait tellement dommage.
Quoique, nous savons tous que les bêtes… politiques retombent très souvent sur leurs pattes ! 😉

Alors que nous serons toujours dans nos petits souliers.

Mais avec des orteils très vivaces. Pour la santé de nos murs ! 🙂

 

Et la vôtre !
Une très bonne semaine à tous, donc. Sans débat ? 🙂

Je m'abonne aux articles
(je recevrai un mail quand un article est publié (pas de spam)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.