Des chiffres et des mètres, le logement, hélas, tique !

Actualités de l'immobilier Laisser un commentaire

Les tiques sont des parasites.

Les taxes assez souvent aussi.

Mais la taxe tique (pas celle du gendarme ! 😉 ), c’est quoi ?

Une histoire de perte du sens commun de la mesure, quand le mètre n’est plus maître.

D’où la question : ce sous-mètre ou se démettre ? C’est une question que les pros du logement neuf peuvent légitimement se poser.

De plus en plus souvent. Mais pour la réponse…

Là, c’est une question de tactique individuelle, hein, on ne va pas se gendarmer pour si peu ! 🙂

Tout est affaire de proportions.

Parce que la portion des pros, elle, est de plus en plus congrue. 🙁

Les taxes ont beaucoup plus d’allant que les volumes d’activité, mais ceci n’est probablement qu’un détail pour certains.

Comme la cherté croissante et excessive du logement, qui exclut de plus en plus de monde d’un parcours légitime d’accession à la propriété.

Qu’on finira un jour par mesurer. Comme les taxes ou les logements locatifs sociaux ? 🙂

Quand la taxe d’aménagement prend ses aises

Dans la série comment rendre le logement neuf plus abordable financièrement, encore un détail qui gonfle. 🙂

Non, non, ne vous méprenez pas ; pas « qui nous gonfle » mais « qui gonfle » , qui enfle, quoi… 😉

L’enflation rattrapée par l’inflation, ou quand la hausse de l’assiette de la taxe d’aménagement remet le couvert ?

C’est un peu ça, car la mise à jour annuelle des valeurs de la taxe d’aménagement a montré une progression de 6.78 ou 6.91 % selon les zones (assiette de 820 € par m² de surface de plancher hors Île de France et 929 en Île de France). Pas mal, non ?

Gageons que tous les porteurs de projets sont heureux de contribuer au redressement des finances locales ; c’est important d’aider les territoires. 🙂

Même si, à force d’enfiler les perles sur le collier des hausses de prix de revient, on risque de se retrouver bientôt en territoire inconnu, question quantités produites et niveau des prix de vente ?

Pas si grave quand on sait corriger de main de maître moins d’un mètre les errements des statistiques ?… 😉

Une pompe à vélo pour gonfler les statistiques ?

Mais non, pas besoin de pompe à vélo quand on ne manque pas d’air !

On l’avait gentiment évoqué il y a deux semaines ici, mais ils l’ont fait !

Même pas peur… Ca fait du bien un esprit de décision comme ça ! 🙂

Bref, petite magouille statistique pour sauver les apparences : on décale le poteau d’arrivée et on dit qu’on a gagné (ou pas trop perdu, plutôt 😉 ).

C’est ce que confirme un article du Moniteur en date du 25 janvier : la consolidation – le 21 janvier – par le comité Théodule (euh, non, en fait, c’est le « comité de pilotage du protocole d’engagement pour la relance de la production de logements sociaux ») du chiffre officiel pour 2021.

Officiel mais faux, ce dont on semble se moquer éperdument en haut lieu…

Car plus de 104 000 à la mi-janvier au lieu de 92 700 au 31 décembre (pm : 87 501 en 2020, année de production exceptionnellement faible, dégradée par la survenue de la pandémie), c’est quand même un franchissement de seuil symbolique, certes artificiel et encore bien loin des 125 000 de l’objectif affiché, mais avec 6 chiffres, mesdames et messieurs.
Réjouissez vous ! 🙂

Parce que 5 chiffres, c’est vraiment la honte quand la communication est tellement importante qu’elle passe avant la réalité !

Bref, l’histoire de la statistique nationale retiendra à coup sûr que 2021 a vu 104 800 logements locatifs sociaux financés, et des cohortes de scientifiques du chiffre palabreront sur le net redressement de la courbe, oubliant au passage le déplacement du poteau d’arrivée… 🙁
Un fric-frac magnifique, digne des républiques bananières sur le plan intellectuel !

C’est pas chez CRO qu’on aurait pu envisager un truc pareil, non, pas de révisionnistes du chiffre chez CRO… 😉

CRO optimiste
Gonfler les chiffres, c’est pas le plus difficile avec de bons poumons ! Et un peu d’imagination…

Ah si ? Ben, zut alors, on l’aurait pas spontanément cru possible, hein ? 😉

Enfin… peut-être qu’il ne s’agit pas de bidouiller mais juste d’afficher des chiffres optimistes ? Pour le bien public ? Pour lutter contre le syndrome collectif de dépression covidien ?

C’est sûrement ça : c’est tellement bien l’optimisme ! Un CROptimiste a du déplacer le poteau ! 🙂

Et, un bonheur ne venant jamais seul, la ministre du logement en a profité pour confirmer, pour 2022 ce coup ci, l’objectif de 125 000 ! Quelle superbe optimiste, cette Emma ! Et quelle ténacité…

Je ne sais pas pour vous, mais CRO adore être entouré par des gens pleins de vitalité et d’optimisme ! 😉

Allez, on ne va pas se raconter d’histoires : c’est pas tous les jours qu’on est d’aussi bonne rumeur ! 😉

Et ça permet aussi d’éviter les coups de pompe.

Pas ceux qui se perdent au séant, non, plutôt ceux qui déforment les chiffres en les gonflant ! 🙂

 

Et puisqu’on joue sur le nombre…
Une très bonne semaine à tous ! 🙂

Je m'abonne aux articles
(je recevrai un mail quand un article est publié (pas de spam)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.