Jouer de la Batterie à fond la Caisse ?

Actualités de l'immobilier, Promoteurs et programmes Laisser un commentaire

Merci à tous ceux qui pratiquent la musique.

Mais, non, cet article ne leur est pas spécifiquement destiné. Désolé. 🙂

L’ambiance devient électrique ? C’est là que jouer de la batterie prend tout son sens. Et perd son essence. 🙂

Parce que c’est pas d’la ouate, bien que coton, d’envoyer les watts !

Et les caisses en question ne sont pas celles qui font du bruit ni celles qu’on lâche (beurk 🙁 ), mais les véhicules électriques nouvelle génération.

Vu qu’une voiture électrique ne fait pas de bruit et n’émet aucune imperfection gazo-olfactive… 😉

Oui mais voilà : comment marier ces nouveaux usages avec votre logement préféré ?

 

Réponse : avec difficulté dans certaines circonstances ! 🙂

Oui, c’est un peu lapidaire comme solution, mais côté équipements ou infrastructures, en pratique, beaucoup reste à faire.

Qu’à cela ne tienne : accu vaillant rien d’impossible !

En thé au riz… Et quand on a du bol ! 😉

 

Une enquête comportementale d’ENEDIS

ENEDIS vient de communiquer à un public de promoteurs, avec un joli courrier d’accompagnement, 3 documents traitant de la mobilité électrique.

Dont une étude comportementale menée en 2020.

Les conclusions provisoires ?

« J’ai le watt qui s’dilate, la batterie rikiki, la recharge qui s’décharge,
J’ai la borne qui est borgne, le fusible tout risible, le chrono ramollo,
Ah mon Dieu, qu’c’est embêtant d’être toujours en balade, ah mon Dieu, qu’c’est embêtant, je n’suis pas bien content ! » .

Heureusement, c’est une blague ; les véhicules électriques se développent à la vitesse grand V en 2020 et 2021 est vue comme l’année de massification de leur usage.

voiture photovoltaïque

Analyse sommaire de CRO : il va donc falloir composer avec de petites caisses et de grosses batteries, puisque la clé du développement, c’est l’autonomie des véhicules, leur prix et… leur recharge ! 🙂

Dans les maisons individuelles, la solution de recharge sera vite mise en œuvre : une simple prise, ou une prise renforcée ou une borne individuelle, chacun trouvera sa voie, la variable d’ajustement étant le temps nécessaire à une recharge complète de sa batterie.

Mais en immeuble collectif ? On fait comment, hein ?

De la loi à l’usage, watt ze feuque ?

On avait déjà parlé, il y a quelques milliers d’années (en fait, 8 à 9 ans 😉 ), des prémices de la réglementation…

Mais on a fait de gros progrès depuis !

Pour les permis de construire déposés depuis le 11 mars 2021, il faut donc mettre en place un pré-équipement de façon à pouvoir alimenter au moins 20 % de la totalité des emplacements de stationnement.

On n’est donc pas encore à 100 % car ceci poserait à la fois la question de la pertinence de ce chiffre de 100 % (qui peut dire que dans 10 ou 20 ans tous les véhicules seront électriques ?) et un problème immédiat de puissance disponible (dans un dossier de permis de construire d’immeuble collectif, une estimation du besoin électrique est faite et alimenter 10, 20 ou 100 % des places donne un besoin très différent).

Avec une exigence de 100 %, les infrastructures publiques (câbles, transformateurs) devraient ainsi être surdimensionnées – et donc financées sans consommations équivalentes en face – avec une prise en compte de ce besoin anticipé dès l’accord du permis de construire, ce qui poserait souvent de lancinants problèmes de financement d’extensions ou renforcements du réseau (ENEDIS, collectivité locale, promoteur).

Allegro ma non troppo, on fera donc progressivement ! 🙂
Mais…

Mais si on ne veut pas imposer 100 % des places – en termes de pré-équipement et de puissance – il faut quand même bien qu’un autre 100 % soit possible !

Le 100 % des utilisateurs de véhicules électriques qui, voulant recharger leur Titine, doivent pouvoir le faire.

Se brancher à la prise sans méprise ni surprise, c’est toute une entre prises ! 😉

Donc, il faut pouvoir desservir par un chemin de câbles la totalité des places (ouf, on le fait déjà !) même si, au niveau de la puissance prévue, on n’envisage que 10, 15 ou 20 % de réserve de puissance dans le tableau électrique pour la consommation des heureux électrifiés !

Du jus ! Et des justiciers ?…

Alors là, c’est sûr !
Va falloir plus de jus pour abreuver toutes ces bouches affamées de watts. 🙂

Mais produire, maintenant, c’est de la rigolade !

Avec toutes ces installations photovoltaïques collectives et individuelles.

Ou toutes ces éoliennes qui excitent les justiciers de l’improbable… 🙂

Et toutes les belles inventions qu’il nous reste à découvrir.
En se servant des bienfaits de la nature, si possible !

CRO en mode borne de recharge
Un coup de foudre pour sa voiture électrique ? C’est CRO évident, non ???

Bref, on n’est pas arrivés mais on est bien partis !

Et vous savez tous que, ce qui compte, ce n’est pas l’arrivée, mais le chemin. 😉

On en a de la chance ; il nous en reste encore un bon paquet à découvrir.

Bande de petits veinards, je sens qu’on va aller de surprise en sur prise ! 🙂

 

Allez, bonne semaine…
Restez en prise avec la réalité et rechargez vos batteries ! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *