Bonne nouvelle, on est riches !

Actualités de l'immobilier, Financement immobilier, Investissement locatif Laisser un commentaire

C’est CRO merveilleux ! On est bourrés de pognon ! 🙂

C’est la ministre du logement qui le pense.

Et vu que c’est une ministre, hein, elle a sûrement raison…

Dans une telle position, on est forcément compétent et omniscient. 😉

Donc, et c’est une magnifique nouvelle, on a trop d’argent.

Tellement qu’on peut se permettre d’en dépenser (et d’en faire dépenser) plus.

Révélation émouvante pour tous ceux  qui trouvent le logement trop cher ?

Faut arrêter de jouer petit bras, les pauvres ! 😉

 

Franchement, ça fait du bien. On ne regarde plus l’avenir de la même manière.

Faut dire aussi : davantage de mètres carrés, un Pinel ordinaire qui se métamorphose en Super Pinel ou en Pinel +, le tout sans rien changer au contexte initial => du coup, pour le moral, pas besoin de se mettre en pétard, on le fume déjà ! 🙂

On est sûrement là dans une manifestation exagérée de la pensée positive.

Gratuite, certes, mais tellement positive… 😉

Pensée positive et actes manqués ?

Résumons le raisonnement du CRO de base : la pensée est positive, la parole est gratuite et les actes seront manqués.

Pas n’importe quels actes de la vie ordinaire, juste ceux qui sont Super (Pinel), c.a.d. ceux qui se passent devant notaires. En vrai.

Car Mme la Ministre, aussi sérieuse et ineffable que son devancier (sûrement un problème de ventilation dans les bureaux du ministère ; un volontaire pour aller mesurer les taux de CO2 et d’oxygène sur place ? 😉 ) a décidé d’être généreuse avec les français.

Elle leur offre une qualité de logement inédite en explorant pour eux la face nord du Mont Blanc (pas le stylo, ni la crème, hein ?), les territoires vierges et enivrants (pour ronds de cuir ou politiques…) de la surface habitable minimum.
(note du CRO : paramètre pourtant déjà exploré dans le passé et abandonné depuis près de 30 ans car contre-productif)

Elle l’a confirmé à la presse la semaine écoulée, en précisant que c’est cette semaine que le voile sera levé sur le détail du futur Pinel de plein exercice.

Car, bien sûr, dans l’algorithme cérébral de la ministre, les locataires d’investisseurs Pinel vivront enfin décemment. Eux qui étaient tellement maltraités jusqu’ici…

Enfin, pas seulement les « habitants Pinel »… Car notons au passage qu’un promoteur, quand il met au point un programme immobilier ne sait pas à l’avance quel logement sera vendu à un investisseur ou à un accédant, ce qui implique que tous les logements situés en zone « Pinelisable » seront traités de la même manière.

Et que tous subiront donc l’inflation de la surface habitable dont la générosité renforcée viendra gonfler tout aussi généreusement des prix de vente en hausse constante.

Accroître la tension sur les prix et rendre le produit inaccessible au prétexte de faire mieux ?

Et, parallèlement, pousser sur le devant de la scène des dispositifs castrateurs sur le plan de la pleine propriété transmissible sans conditions (les palliatifs publics OFS + BRS) en osant prétendre que les prix sont moins élevés… (alors que le foncier n’est pas compris dedans…). Tartuffes !

Magnifique schéma mental d’une troupe de shadoks élitistes et inconséquents prétendant vouloir le bonheur des gens malgré eux alors qu’ils enferment les candidats à l’achat dans le neuf dans des impasses aussi cyniques que certaines.

Bref, la parole publique est gratuite pour celui ou celle qui parle et va coûter à tous les autres.

Pour accéder au Graal du Pinel relooké, il va ainsi falloir donner de nouveaux gages : des critères supplémentaires sont annoncés, environnementaux et qualitatifs (dont les fameux minima de surface habitable).

Aucun relent de relance dans cette logique puisque le Pinel reconfiguré ne sera fiscalement pas plus généreux que le Pinel 2021 => on va rendre la production plus chère sans augmenter les volumes et même en les diminuant puisque la moindre hausse des prix exclut de facto une partie des acquéreurs potentiels.

Ce qui éjectera – en même temps que la relance – une partie des investisseurs mais aussi des accédants (puisque tous les logements seront conçus suivant la même logique).

Ou comment une idée prétendument gratuite va coûter cher sur plusieurs fronts… 🙁

Mais l’honneur qualitatif français sera sauf ? 😉

Vente au détail ou détails pour la vente ?

C’est là que tout le monde salive… ou déglutit.

Quelles seront donc – dans leur menu détail – ces mesures qui vont rendre les habitants pauvres mais heureux ?
(enfin, pas ceux des logements non construits car trop chers et donc non vendus : la pratique se fout éperdument de la théorie des esprits éthérés 🙂 )

En supposant qu’ils arrivent – sûrement un détail pour le volume des ventes, Mme la Ministre ? – à assumer des mensualités de crédit plus élevées, la joie de faire conjointement plaisir à leur banquier et à leur ministre décuplera sans aucun doute leur plaisir d’habiter au quotidien !

Les français sont si généreux avec ceux qui leur veulent du bien. 😉

A une époque de l’histoire européenne, cette volonté forcenée de faire le bonheur des gens malgré eux, il me semble qu’on appelait ça le despotisme éclairé ? Despotes éclairés ? Mais non ! 🙂
Vivement qu’on en revienne à des spots éclairés car il sera alors plus facile de faire la lumière sur l’enchaînement illogique de si obscures décisions publiques… 🙂

Mais ne soyons pas bégueules et pour l’instant réjouissons nous de ces 2 bonnes nouvelles :
1- il nous reste le plaisir de la découverte et de l’analyse des mesures Ô Pinel (un coup de couteau dans les volumes d’investissement locatif ? 😉 )

2- et, rappelez vous, on est riches !!!

On va surfer tous ensemble sur la vague du pognon CRO facile. 🙂

C’est Marvel-lous ! Ze riteurn of ze Surfeur d’argent !!!

Le Surfeur d'argent en mode CRO
Trop vague ce Pinel Plus, mais faut continuer à surfer !!!

Super, on nage dans le pognon, l’argent coule à flots !

L’état est riche, les français sont des nababs, l’argent n’est donc pas un problème. CQFD ?

Juste un regret : quel dommage qu’avec un petit billet comme celui d’aujourd’hui on ne puisse pas mettre en pièces des décisions stupides ! 🙂

Ca nous ferait de l’argent liquide ! 🙂

Car tirer un chèque (sans provision) sur l’avenir est ce qu’il y a de plus facile.

Alors que ne pas oser la réforme d’un système éculé… et ne pas réfléchir à tous les aspects d’un problème… c’est comme se torcher avec un pécule (…) qu’on n’a pas : on n’est pas près d’avoir les fesses propres !

On va donc continuer à faire comme avant : à la fortune du pot (de chambre… mais avec surface minimale !). 😉

Jusqu’à la semaine prochaine. Qui nous en dira plus !

 

En attendant, dépensez vous !
Sans compter, bien sûr, c’est à la mode… 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *