Jamais aussi bien servi que par soi-même ???

Billets d'humeur, Financement immobilier Laisser un commentaire

A quoi bon se lamenter ?

Le logement n’est pas en odeur de sainteté.

Pas de ministre, pas de sous-ministre, pas de secrétaire d’état.

Et l’ancienne ministre, Emma Wargon, qui mord la poussière sans gloire au 1er tour des législatives.  Et ne pourra donc pas prétendre à rempiler.

Et la ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires, celle à laquelle le logement est supposé être rattaché, voit son destin suspendu (pm : le résultat sera connu après la publication de cet article 🙂 ) à la glorieuse incertitude du sort… électif.

Y a pas à dire, si on se veut se sortir le cul des ronces, il va falloir tailler le buisson tout seuls… 🙂

 

Il semblerait donc que personne ne puisse rien pour nous.

Nous, les pauvres illuminés persuadés que le logement mérite considération et intérêt… 🙂

Alors que le monde s’acharne tant à vouloir nous faire croire que le logement est un concept dépassé.

C’est injuste, vraiment trop injuste… pour une bande de CaliméCROs !

L’invention du MAXIsTERRE du logement !

(note du benêt : article écrit en pleine canicule, avec les neurones en fusion, les synapses en infusion et la limonade en perfusion ; aucune garantie de cohérence absolue dans ce qui suit…)

Ceci est une information absolument confidenfiel ! 😉

Revirement total des pouvoirs publics à l’égard du logement ! 🙂

C’est quasiment officiel : création d’un super ministère du logement, fédérant toutes les politiques transverses : économie, énergie, transports, écologie, santé, éducation, finances, sociologie, et zoologie ! (vu le nombre d’animaux qu’il va falloir fédérer 🙂 )

Son nom ? Le MAXIsTERRE du logement !

Y en avait vraiment marre de tout voir en petit, en mesquin, en riquiqui, en rabougri, en éclaté genre éparpillé, il fallait voir grand et frapper fort !

MAXI pour la dimension et la puissance
TERRE pour le lien existentiel avec notre planète mère
Et le « s » pour lier les deux !!!

Magnifique ! Place au MAXIsTERRE du logement, en charge du bonheur ordinaire du bon peuple de France dans sa dimension locale, résidentielle, sociale, patrimoniale, financière et quotidienne !!! 🙂

Le logement – qu’on se le dise – est un tout indissociable, et la complexité du sujet méritait un outil et un comportement à la hauteur des enjeux.

Exit le mini ceci, le mini cela, le mini ministère, voici venir le MAXIsTERRE !
Pour vous servir !

Oui, oui, et pas pour vous asservir comme jusqu’ici.
On le sait, bien sûr et nos excuses, le changement de paradigme est rude.
Vous aviez l’habitude d’être contraints, brimés, contingentés, tenus en laisse, interdits de, …
Alors que maintenant, tout ce qui ne sera pas interdit sera autorisé !

La MAXIsTERRIENNE a tous les pouvoirs pour vous rendre heureux : la grande prêtresse du logement rendra honneur aux serviteurs de la grande cause du logement.

Elle va, d’ailleurs et illico, vous détailler tout ça dans sa première conférence de presse !
SCOOOOOP !!!!

Conférence de presque de la MAXIsTERRIENNE du logement

Maxi : je vous confirme la rumeur ; je dirige maintenant le plus grand MAXIsTERRE ayant jamais existé, visant à apporter le bonheur aux Français en faisant du logement la pierre angulaire et la porte d’entrée de leur vie. Programme ambitieux, s’il en est.

Journaliste : Mme la MAXIsTERRIENNE, pourquoi vous ?

Maxi : vous me connaissez, j’ai pour moi une capacité de dialogue intrinsèquement développée, venant de très très loin par ascendance et trouvant sa transcription naturelle dans mon patronyme…

Journaliste : qui est ?

Maxi : Edith MOITOUPLIZE de la PARDAIZOTRE !

Journaliste : pour être évocateur, c’est évocateur… OK, mais pour quoi faire, alors ?

Maxi : tout ce qui n’a pas été fait, ou le contraire de ce qui existe. Cul par dessus tête, hop, on inverse la vapeur, hop, hop, hop !!! 🙂

Journaliste : mais dans quel domaine ?

Maxi : mais tous ! On y va plein pot ! Au max ! Vous voulez des exemples ? Par exemple, on crée la Brigade du Chibre pour tordre le kiki à tous les maires qui refusent de signer des permis ; ce sont de super instructeurs d’urbanisme, une brigade nationale d’élite. Ils interviennent à première demande d’un pétitionnaire s’estimant lésé par un refus abusif. Ils viennent, ils analysent, ils décident : si le maire a raison, on en reste là, sinon, ils donnent le permis à signer au Préfet de manière impérative et dessaisissent le maire de ses prérogatives, temporairement la première fois et définitivement en cas de récidive. Vous allez voir l’efficacité du truc, les statistiques de production vont filer aussi droit et aussi vite que les édiles !

Journaliste : mais c’est une révolution !!!

Maxi : mais non, juste une évolution… pourquoi voulez vous que le simple respect du droit soit une révolution ? Esprit perverti, va ! Avec ça, on va supprimer tous les copinages, la sous-densité systémique et le mitage, les commissions bidon d’avant-projet ayant droit de vie et de mort sur des projets bien conçus et en ligne avec les objectifs ambitieux et renouvelés de l’époque ! On libère les esprits et les énergies ! On sait à l’avance qu’on ne travaille pas pour rien si on va dans la bonne direction ! On change d’ère ! Et d’air…

Journaliste : et pour les autres exemples ?

Maxi : on interdit toute anticipation réglementaire ! La RE2020 seuil 2025 applicable en 2025 et pas avant ! Trop de beaux esprits se poussent du col en exigeant le respect de seuils ambitieux par anticipation, mais c’est un crime ! Ces seuils ont justement été définis pour constituer des étapes et laisser le temps à la filière de mettre au point les produits et les processus utiles. Percuter les délais, c’est demander de la sur-performance systématique, alors même que certains morceaux du puzzle ne sont pas disponibles. Il faut laisser un tout petit peu de temps au temps…

Journaliste : rien sur le financement, la programmation du logement et tout ça ?

Maxi : si, vous pensez bien ! Financement bonifié et open bar pour les accédants à la propriété, avec tva réduite sous conditions de revenus. Fin de toute programmation annuelle, stupide et restrictive ; ce qu’on veut c’est du logement, beaucoup de logement, du logement pour tous ; alors on va faire sauter tous les goulots administratifs. Guichet ouvert pour tous types de logements, on veut sentir le vent du large gonfler les voiles.

Journaliste : C’est sûr que c’est pas le vent du large qui nous gonflait le plus depuis toutes ces années !

Maxi : vous voyez, on est d’accord ! 🙂

Journaliste : oui, presque…

C’est ça, une conférence de presque. 🙁
Quand vous croyez avoir convaincu l’audience avec enthousiasme et conviction, et que vous vous dites soudain, que ce n’est peut-être qu’une illusion ? 😉

Pourtant, avec Edith MOITOUPLIZE de la PARDAIZOTRE, on pensait bien tenir l’authentique première de cordée d’une nouvelle série de MAXIsTERRIENNEs.

Dites, vous croyez qu’elle peut exister un jour ? 😉

Bah, au pire, on se contentera d’un laborieux retour au réel et d’une histoire de CRO très ordinaire.

Mais qui voudra l’écouter et le croire ? 🙁

CROgu, alias GROGU cromagnon
Tu sais, mon petit CROgu, l’important, c’est de toujours y croire. Et d’y retourner !

Tiens, un mini Yoda : pour une journée en mode MAXI, ce ne serait pas vaguement paradoxal ?
(pour les non initiés, Grogu apparait dans une série inspirée de Starwars, The Mandalorian 😉 )

Allez savoir… 😉

 

En tout cas, profitez bien de la semaine.
En mode MAXI ? 🙂

Je m'abonne aux articles
(je recevrai un mail quand un article est publié (pas de spam)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.