Le Pinel à rallonge ?

Actualités de l'immobilier, Investissement locatif, Promoteurs et programmes 2 commentaires

crossehautLe Pinel  au pinacle. Comme un petit miracle.

La raison du Pinel en rappel ? Des investisseurs à la pelle.

Ou le retour en grâce de la niche fiscale.

Avec la bénédiction des plus hautes autorités.

Sans aucune remise en Cosse du dispositif !

Sous couvert de réussite, de relance de la construction et de l’emploi.

Donc exit le rabot. Et vive le rab. Oh ! Comme c’est beau….

Et, pour le suspense, c’est bien les prolongations !

 

Donc le Hollande est un paradis fiscal.

Pratique pour atteindre plusieurs buts en douce…

Il nous a fait le coup du chapeau. Le Hat Truc.

Mais pas du Panama, hein ! 😉
Le béret ou le canotier sont plus indiqués sous nos latitudes…

Les 10 jours de l’Annonciation

Rappelons les faits : le 31 Mars, la ministre du logement participe à une convention organisée par la FFB (Fédération Française du bâtiment) et annonce en douceur le maintien du dispositif fiscal Pinel puisqu’elle n’a « pas l’intention de « faire le yo-yo » avec les dispositifs fiscaux comme le « Pinel »  » .

Le 4 Avril, le calendrier me dit « Annonciation« . Ca sent bon l’effet d’annonce officielle. On touche au mystique.

Le 8 Avril, c’est le Président qui rend chéri, euh, non, qui renchérit avec une jolie photo de famille à l’appui. Le dispositif d’investissement Pinel sera prolongé pour un an.

Cette deuxième annonce contient donc à la fois la confirmation des propos de la ministre et la durée de l’interdiction de pratiquer le yo-yo : 1 an.

Et le bilboquet, c’est autorisé ? 🙂

La renaissance de l’investissement locatif

Comment dire ? Il semblerait que le principe de réalité puisse s’imposer.

De temps en temps. Et à la faveur d’une conjonction de facteurs favorables.

Une histoire d’alignement de planètes. Comme 2017.

Année qui marquera par exemple la fin du PTZ version 2016, celle du dispositif Pinel et ô surprise, certaines élections présidentielles et législatives dans la foulée.

Donc, il s’agit de faire en sorte de ne pas casser la machine d’ici là, et le prochain locataire de l’Elysée pourra redéfinir la totalité de la politique du logement s’il le souhaite.

Ce qui ne serait pas du luxe, mais à condition d’aller dans le bon sens…

Pour l’instant, 2016 et 2017 s’inscrivent donc à l’intérieur de la même parenthèse magique.

Mise en oeuvre opportune du principe de précaution appliqué à l’immobilier neuf.

Prolonger la courbe,  c’est sportif…

Pour l’instant, si on dit qu’on prolonge d’un an, c’est qu’on ne change rien sauf la date de péremption.
Même pas l’appellation ?

Mais qu’est ce que c’est frustrant ! 😉
En pensant à tous ces illustres inconnus – pour la quasi totalité ministres – qui se sont fait un nom dans l’histoire législative du pays grâce à un dispositif fiscal (Quilès, Méhaignerie, Robien, Lienemann, Périssol, Besson, Borloo, Scellier, Duflot, Pinel)

Et une prolongation de dispositif ne mériterait pas un petit nom de baptême ?

Pourtant on avait des pistes super sérieuses par ici :

Le Pinel 2.0, le COSSE Play, le New D.I.L. (dispositif d’investissement locatif), l’Emma tome 1 ? (si vous avez des idées, faites en part en commentaires, on transmettra au ministère ! 😉 )

Et si un changement de nom n’est pas assez étoffé peut-être faudrait-il éviter un simple copier-coller du Pinel de bas étage ?
En améliorant le dispositif.

Pour privilégier quelque chose de plus tranchant comme un haut Pinel ?

Quoique…. pour faire plaisir à la nouvelle ministre (ce qui ne serait que justice après tout), il faudrait surtout mettre en valeur son patronyme.

C’est imparable et quasi mathématique : COSSINUS !
Mais c’est bien sûr ! 🙂

Et même COSSINUS X, vu que X est une variable, la fameuse inconnue.

Celle d’après 2017 !

crossehaut
Vas y Emma ! Redresse la courbe et franchis l’obstacle !

Mouais, bon, le nom c’est bien mais ce n’est pas tout.

CROotballerLe plus difficile c’est quand même d’imaginer la suite. Comme toujours.

Parce que je ne voudrais pas qu’on se foot de nous.

On vient de jouer le match, avec la fin du temps réglementaire fixée au 31-12-2016.

On nous annonce des prolongations au 31-12-2017.

Et après, on fait quoi ? On tire les pénalties ? 🙂

On devrait demander à l’UEFA et à la FIFA de nous pondre un règlement.

Sûr qu’avec l’imagination et le sens de l’intérêt collectif qui règnent dans ces organisations on devrait toucher au grisbi but rapidement !

A moins qu’on nous envoie au ballon ?

Enfin, ne soyons pas trop gourmands…. de la visibilité pour 2016 et 2017 c’est déjà ça de pris.

En supposant cependant que ces annonces soient vraiment suivies d’effet, par le vote d’une loi de finances rectificative le plus vite possible.

Et pas le 31 Décembre !

 

A suivre….. et bonne semaine ! 🙂

2 réflexions au sujet de « Le Pinel à rallonge ? »

  1. Bonjour,

    Merci pour votre site que je suis depuis quelques temps maintenant (en sous-marin) et qui permet de changer des sites d’infos traditionnels sur l’immobilier (l’humour et l’analyse en plus).

    Je me permets de commenter cet article car je suis actuellement dans une école spécialisée dans l’immobilier et je dois cette année réaliser un mémoire de fin d’étude.

    Mon sujet traite d’une problématique qui revient souvent dans vos articles et qui, je pense, est un réel sujet de nos jours.

    Tout cela m’amène à vous demander si nous pourrions éventuellement échanger rapidement sur ce sujet par email (si le temps et l’envie vous le permet).
    Cela serais pour moi un réel plus (au vu de vos analyse très souvent perspicaces) que d’avoir votre avis sur ce sujet.

    En espérant ne pas être trop cavalier dans ma demande.

    Bien à vous.

    Thibault

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *