Le trêve des confiseurs du logement ?

Billets d'humeur Laisser un commentaire

La trêve des confiseurs, c’est le moment où on arrête de bosser comme des ânes pour aller acheter, consommer, offrir toutes sortes de douceurs qui aident à lever le pied.

Genre : se faire plaisir avec de bons fruits confits, gorgés de soleil, de goût, et de sucre… 🙂

Au rayon confit, en nettement moins sucré, on trouve aussi le canard.

Mais le logement neuf ?

Vu qu’il n’est pas en grande forme et donc pas très frais, bien que neuf, on pourrait facilement l’assimiler à du confit.

Mais, vue la mine déconfite des promoteurs, on hésite.

Serait-on en présence d’un confit d’intérêt ??? 😉

 

Entre Noël et Jour de l’An, tout ralentit.

Le téléphone qui ne sonne plus, la boîte mails aussi pleine qu’un spaghetti anorexique, clients et fournisseurs aux abonnés absents…

L’activité gèle à vue d’œil, même à 19° et en col roulé. 😉

Bref, mieux vaut abandonner le mode « speed » pour le mode « bonhomme » .

Trêve de balivernes

Ca commence à sentir bon la fin d’année.

On arrête de faire du bruit et on met le clignotant : « Silence, on tourne ! » . 🙂

Sans faire son cinéma.

Donc, 2022, d’un point de vue de promoteur aura été une année très… spéciale.

Au cours de laquelle la sobriété aura été un concept en vogue.

Moins, c’est mieux, qu’on se le dise !

Donc, modération des permis de construire, petite forme des mises en ventes et, plus récemment, petit malaise des réservations de logements. Suivies de la décroissance de mises en chantier de plus en plus maigrelettes.

Chantiers pour lesquels moins de matériaux étaient d’ailleurs disponibles !
(ça tombe bien quand même, que tout coince en même temps, ça donne tellement moins de regrets ! 😉

Mais alors, mes amis, quelle fierté collective que d’avoir soutenu, voire même anticipé, la consigne générale et nationale d’économie de moyens ! (et de résultats… vue la tronche des marges qui – elles aussi, alléluia 🙁 – ont bien fondu).

Les marges, oui bon, d’accord, les marges, c’est un détail.
Surtout les marges au détail, parce que les marges de gros… si on devait parler des ventes en bloc…
En gros, on est très loin d’être à bloc ! 🙂

Sur 2022, le logement neuf a ainsi tellement ralenti quantitativement qu’on a collectivement progressé sémantiquement (puisque moins c’est mieux).
Le résultat palpable ?

Des promoteurs déconfits en plein conflit de désintérêt…  😉
Nouveau concept à explorer ?

Enfin… On ne va pas se plaindre : d’un autre côté, comme sobriété et frugalité sont de rigueur, se serrer la ceinture, ça tient jeûne ! 🙂

Ce qui nous permet probablement d’échapper à une grève de la fin ? 😉

La fin est proche ?

CRO facile à confirmer, ça. Bien sûr que la fin est proche !

La fin de l’année ! 🙂

A toute petite vitesse, zen, cool, en mode bonhomme…

En harmonie avec la saison et l’esprit festif.

Bonhomme de neige alias CROnhomme de neige !
C’est pas parce qu’on se les gèle qu’on va se laisser abattre !

C’est vrai, ça, y a un minimum pour soigner le moral… 😉

Le champagne au frais, une volaille sous la main, et juste ce qu’il faut de décorum pour se sentir à l’aise !

Et les carottes ? Même pas cuites ! Fièrement dressée sur le bout du nez, la carotte ! En attendant la fonte des neiges…

Et avec l’aide des fruits confits, marrons glacés ou autres chocolats, on évitera, autant que faire se peut, le recours à une grève de la faim.

Soyons humbles, la fin des grèves, ce ne serait déjà pas si mal pour la fin de l’année (question transports publics).

Histoire de finir de se ressourcer. Parce qu’après la fin, il y aura nécessairement le recommencement.

Avec 2023. Mais ceci est une autre histoire et un nouveau chat pitre pour le logement.

Le chat crotté, vous vous rappelez (millésime 2018) ?

Allez, on se remet et on clôt 2022 en beauté : on a encore un réveillon à honorer !
On ne va pas faire moins bien qu’un improbable bonhomme de neige ?

 

Soyez donc sobres. Et frugaux. 😉
Et à l’année prochaine ! 🙂

Je m'abonne aux articles
(je recevrai un mail quand un article est publié (pas de spam)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.