DPE ou DP euh ?

Actualités de l'immobilier Laisser un commentaire

Difficile d’établir à coup sûr un diagnostic.

DPE ou DP… euh ?

L’hésitation est coupable et les diagnostiqueurs innocents.

Enfin, pour l’instant tout au moins, car l’opposabilité les menace.

Faut dire aussi, tout change si vite, et le Diagnostic de Performance Energétique ne fait pas exception à la règle.

Va peut-être falloir réunir une congrégation de penseurs citoyens pour finaliser le bouzin ? 😉

C’est tellement mieux la décision populaire ! 🙂

 

Résumons nous. Jusqu’ici, le DPE c’était une étiquette.

Sans prix et sans valeur.

Bientôt, ce sera la même chose. Mais différemment.

C’est pour ça que c’est compliqué de suivre la réglementation.

Y a toujours une règle, mais ce n’est plus la même et elle est rarement plus simple que la précédente…

La métamorphose du DPE

Vous connaissiez le DPE, vous savez le machin qui ressemble à une étiquette à franges de couleurs vives et qu’il faut brandir pour chaque nouvelle location ou vente ?

Oui, celui-là !

Hé bien, il sera mort au 1er juillet et remplacé par son clown clone : le DPE.

Sauf qu’il sera différent (mais on n’en sait pas trop là-dessus) et opposable !

Vu que l’actuel était non opposable, ça fait une sacrée différence : maintenant on pourra faire des procès !

Ben oui, c’est pour donner du boulot aux avocats dans le cadre du plan de relance des procédures (sûrement un plan sectoriel ? 🙂 ) : si le diagnostiqueur fait n’importe quoi et se trompe dans le calcul de l’étiquette (et donc de classe énergétique), le tiers lésé pourra se retourner contre lui.

Chemin faisant, les assurances professionnelles des diagnostiqueurs vont bientôt coûter plus cher…

Et sinon, pour la durée de validité ? Toujours 10 ans pour la version relookée du DPE !

La stabilité s’inscrit toujours dans la durée. 😉

Mettre au monde le DPE nouveau

C’est n’importe quoi, je vous jure. On voudrait que l’administration nous ponde les règles du futur DPE ? Et puis quoi encore ? 🙂

Parce que, faut pas croire : c’est pas parce que le DPE va être opposable et entrer en vigueur au 1er juillet 2021 qu’on sait déjà ce qu’il a dans le moteur… de calcul !

Vu qu’il manque encore à déterminer les méthodes de calcul (dont des valeurs et des seuils), à assurer la transition entre la RT2012 et la RE2020 (qui arrive début 2022 et qui n’est pas encore totalement mûre elle aussi…) et à fignoler les derniers détails.

Franchement, soyons sérieux ( 😉 ), alors qu’on a récemment confié à 150 pimpins tirés au sort (fort respectables individuellement, les pimpins, ne nous méprenons pas, et chacun de nous est un pimpin qui s’ignore 🙂 ) le soin de modifier le cours des planètes (en France, oui, c’est plus modeste) sous couvert de Convention Citoyenne, on laisserait le destin de ce pauvre DPE entre les mains de notre funeste administration ???

Quelle injustice profonde, quelle mesquinerie, quelle cruauté mentale, quel rabougrissement intellectuel ! 🙂

Alors que – afin de s’inscrire dans la modernité de cette nouvelle tradition (ah bon, c’est contradictoire comme concept ? 😉 ) – il suffirait de tirer au sort 150 hurluberlus dans un panel d’agents immobiliers, d’architectes, de promoteurs et autres impétrants de plus de 65 ans pour avoir la garantie d’un texte en platane platine !

Et empli de la plus grande sagesse, avec une autre Convention si doyenne… 😉

La compétence et la légitimité, ça ne s’invente pas… 🙂

La méthode au logis en question ?

La méthodologie, pardon, déformation professionnelle…

A force d’être confiné à domicile, la méthode au logis a tendance à s’imposer d’elle-même ! 🙂

Sinon, la naissance d’un nouveau millésime de DPE, c’est comme pour un bébé. Si, si, promis.

L’échographie nous dit que le DPE 2021 devrait ressembler à ça.

On sait quand il a été conçu, on sait quand il doit venir au monde, on sait qu’il est en gestation, mais on ne connaît pas tous les détails.

Une mise au monde tout ce qu’il y a de plus naturel et écolo en quelque sorte !

Bon, ok, on ne sait pas trop bien non plus qui sont le papa et la maman biologiques, mais nul doute que ce petit soit le fruit d’un amour partagé et d’un désir irrépressible.

Quoique, suivant les époques, on a connu des méthodes (au logis préhisto ? 🙂 ) pas toujours très consensuelles.

Mais, le principal, c’est d’allier une efficacité certaine et la grande classe, comme nos si glorieux et si pragmatiques ancêtres du clan des CROquenjambe… 😉

Quel tombeur, ce CRO !!!

CRO ou la séduction : Croquenjambe
Ce qui compte avant tout, c’est la délicatesse… n’est-ce pas ?

Avec de telles méthodes, pas étonnant que le DPE soit maintenant opposable ! 🙂

Mais, là, franchement, ce n’est pas le sujet qui interpelle le plus dans la conjoncture actuelle, alors on attendra la suite en souriant : au bénéfice du doute !

En se méfiant quand même des croche-pattes de l’actualité.
Et des CROquenjambe, si vous en croisez ! 🙂

 

Hop, on s’y met tous !
On sourit toute la semaine ! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *