Mais ils sont fous ces Gaulois ! (l’immobilier en vrac)

Billets d'humeur Laisser un commentaire

crobelixL’histoire de France nous enseigne, depuis Uderzo et CROscinny, que les Romains sont complètement fous.

Mais franchement, ce ne sont pas les seuls.

Parce que, mis à part certains pros emplis d’une mansuétude de circonstance, qui peut trouver sain ou logique ce foutu magma dans lequel nous pataugeons gaiement ?

Je vous rassure, je ne m’y fais pas non plus.
Donc, de deux choses l’une : soit je ne suis pas pro (d’ailleurs je suis contre), soit je suis un anarchiste du neuf ?

Bof. Le principal, c’est que le ciel ne me tombe pas sur la tête ! 🙂

 

Qu’est ce qui nous dérange le plus finalement ?
Qu’est ce qui nous fait râler comme des Gaulois de BD ?

Que les choses soient difficiles ? Peut-être, mais pas forcément.
Qu’il faille mettre plus d’intensité pour un même résultat ? On arrive à le comprendre.

Mais, justement, quand on n’arrive plus à comprendre la cohérence des évènements ou que – pour les plus lucides – on ne perçoit que trop bien la pagaille organisée qui nous est proposée, là on a  les crocs.

Ca tombe bien, ici aussi on a des CROS. Et il m’arrive d’avoir la dent dure ! 😉

Un peu de bon sens, s’il vous plaît

On a déjà parlé de la finesse psychologique d’une récente ministre de l’idéologie (remplacez idéologie par logement, mais quand on promeut davantage d’idées hors sol qu’on ne fonde de logements dans le sol, c’est qu’on s’est trompée de catégorie) et de sa constance dans l’encouragement très théorique porté aux investisseurs…

Et là, je me disais qu’il y avait du boulot en matière de formation à tous les niveaux.
Par exemple, je militerais bien pour que les fiscalistes rédacteurs fassent un peu de marketing ou de psychologie. 😉
Tiens, une illustration « au hasard ».
Quand il nous parlent  de l’imposition des plus-values immobilières, ils nous pondent quoi ? « Taux de l’abattement pour durée de détention« …

Ben zut, qui ne serait pas abattu d’être maintenu en détention ? 🙂
D’ici à ce qu’ils nous collent perpète, y a pas loin !

Non vraiment, un peu de bon sens ne serait pas inutile pour remettre de l’ordre dans le système.
(quoi ? l’exemple n’est pas bien choisi ? Zut, c’est vraiment le bazar dans l’immobilier !)

Et un soupçon de bonne foi et d’intelligence, mmmm ?

L’autre jour, mes yeux traînaient sur Touiteure et je lis « L’Etat impuissant face à la crise du logement » (c’est Sophie, je crois, qui nous assénait sans ménagement aucun la perte de virilité du pays en moins de 50 signes).
Ca m’a fait mal à la gauloiserie. Et je me suis dit qu’il fallait réagir.
Ben m**de, impuissant, notre Etat à tous !
Même pas les moyens de se payer une petite pilule bleue, l’Etat ? 🙂

Avec toutes celles qu’il nous fait avaler ? Ah, le c*n, il aurait mieux fait de s’en garder une !

En plus, vous y croyez, vous, à « impuissant » ?
Hé ho, calmez vous, bande de petits lubrix, je ne vous parle pas de la longue lignée de nos Présidents qui, depuis Vercingétorix…
… bon d’accord, ou au moins depuis son alter ego auvergnat VGE ….
(notez que les 3 lettres sont contenues dans VercinGEtorix, comme un gentil diminutif. Et « diminue tifs » aussi me fait remarquer mon coiffeur, à qui on ne la fait pas en matière de des tresses capillaires 😉 ).

Donc, pour en revenir à l’impuissance de l’Etat, j’ai du mal à souscrire à la thèse.
Encore un coup des complotistes ! Partisans du laisser aller, du fatalisme mou et du lâcher prise (de tête) !

Réfléchissez deux secondes, comment un corps constitué (ok ok, on l’a déjà dit qu’il avait sa petite faiblesse) des élites de la nation et disposant de tous les leviers – même un peu rouillés – pourrait-il être à ce point impuissant ?

Les Gaulois de l'immobilier
CRObélix : « Ben, c’est à dire…. Tout le monde ne peut pas être surpuissant ! »
(faut être tombé dedans quand on était petit)

Je sais que certains considèrent que si ce qui a été fait jusque là n’a pas bien marché c’est que rien ne peut marcher, d’autant que l’Etat est réputé plus faible et moins argenté que dans les temps anciens. Mais l’argument est un peu court.

Par exemple : imaginez une voiture de formule 1 aux mains d’un pilote d’opérette :
(non, pas Alési, Alésia !!!  😉 )

  • trop d’accélérateur = gravier ou bac à sable
  • trop de frein ou pas assez de gaz = on cale au démarrage

Quelle conclusion en tirer ?

  1. la voiture est pourrie et ne gagne jamais une course
  2. elle est trop dure à piloter
  3. le gravier c’est super sympa et le sable c’est cool pour bronzer
  4. ne pas démarrer c’est mieux pour éviter la sortie de route
  5. le pilote devrait s’entraîner sérieusement

Les conclusions hâtivement rapportées à l’opinion publique – y compris par de pseudos experts – ressemblent souvent à l’une des 4 premières.
D’où ma certitude que :

1- l’imagination n’est pas encore assez au pouvoir, et que
2- le respect des convenances trouble les esprits dans la signification des mots.

Car non, l’Etat n’est pas impuissant. Il est juste formidablement IN-COM-PE-TENT
(nota bene : réponse hypothèse 5, il devrait s’entraîner davantage au lieu de nous entraîner dans le mur).
(note du benêt : oui, mais il y en a de très beaux, des murs ! 😉 )

Ce qui est en soi une magnifique nouvelle !

Compétence, es tu là ?

Une magnifique nouvelle, oui, car une impuissance totale a un côté irrémédiable, tandis que l’incompétence se corrige.

D’où un facteur d’espoir. L’Etat n’est pas un crétin CROmosomique ou congénital.
Il a juste perdu de la matière. Globalement mis du gras et perdu du muscle, y compris cérébral.

Du coup, si on arrive à réinjecter un peu de compétence, un désir de l’Etat d’écouter, d’apprendre et de comprendre avant d’ordonner, on peut se prendre à rêver !
( ou au moins espérer, ce qui est moins violent 🙂 )

Les tables de la loi contre la table des matières, tout un programme !
Et l’esprit au-dessus de la matière. Esprit es-tu là ?

 

Allez, on prend les paris. Qui a envie d’espérer ?
Et lequel d’entre vous pense que le paysage réglementaire de la construction neuve va s’améliorer ?
(mais non, je ne suis pas fou, juste un peu Gaulois 😉 )

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *