Location : quand les loyers ont la cote

Conseils immobiliers 3 commentaires

pêche au loyerDans le parcours des utilisateurs de logements que nous sommes tous, la location est souvent un passage obligé, ou parfois même un mode d’habiter sciemment favorisé.

Tout le monde n’a pas forcément d’emblée l’envie ou les moyens de devenir propriétaire.

Et nombreux – pauvres pêcheurs – sont aussi ceux qui préfèrent la souplesse de la location pour les accompagner dans leur parcours personnel ou professionnel, sans que cela puisse être considéré comme une anomalie.

Reste encore à ne pas pousser le bouchon trop loin pour ramener du positif de votre partie de pêche au gros loyer !

La pêche à la ligne connaît une variante enfantine présente dans bien des kermesses : la pêche miraculeuse.

Mais, entre nous, mieux vaut compter sur soi que sur un miracle quand il faut se démener pour trouver une bonne location à tarif raisonnable.
Et garder la pêche jusqu’au bout !

La cote locative, valeur absolue ou relative ?

Dans un article quasiment préhistorique qui abordait la naissance de l’investissement locatif, le lecteur abasourdi par autant de simplicité primitive pouvait découvrir les joies de l’arbitrage entre propriété et location. Enfin, quasiment…

La gratuité n’étant hélas pas de mise, le principe même d’une contrepartie au prêt d’un logement fait surgir illico la question du combien. Et donc celle des critères permettant de quantifier ce combien, qualitatifs et quantitatifs, dont la tarte à la crème du prix au m²(oui, je sais, même des ministres se font prendre à ce jeu simpliste).

Immobilier locatif : peut-on encore raisonner en prix au m² ?

estimer son loyer
Estimation ou Loyers au m²… Cruel dilemme, la bataille fait rage !

Entre les locataires qui veulent des informations concrètes pour orienter leur recherche, les bailleurs et les investisseurs qui ont besoin de repères fiables et les décideurs politiques qui veulent disposer de chiffres complets, difficile de nier l’utilité d’une évaluation la plus objective possible.

Régulièrement, études et observatoires du logement (comme Clameur par exemple) nous alimentent en chiffres basés sur des prix au mètre carré pour l’ensemble d’une ville, sans distinguer le plus souvent les types et la nature des logements.

Pourtant, si on y regarde de plus près, dans une ville comme Toulouse par exemple, les écarts au mètre carré peuvent être très sensibles : la location d’une chambre avoisine en moyenne les 24 € / m² alors que les grandes maisons ne dépassent pas les 9,50 €/m². Un studio vide se loue environ 18 €/m², mais son tarif peut grimper à plus de 20 € s’il est meublé.

La conclusion ? Il n’est pas possible de se contenter de moyennes globales, car il existe un micro-marché pour chaque type de bien, meublé ou vide. Et quand on cherche pour soi un logement, on ne cherche pas une moyenne…  😉

Comment estimer le tarif de la location de ses rêves ?

Les professionnels de l’immobilier ont l’habitude de manier des prix au mètre carré, notion beaucoup moins parlante pour les locataires ou les bailleurs qui préfèrent avoir une vision concrète des loyers pratiqués, d’autant plus s’ils sont exprimés hors charges.

En effet, selon le logement et les régions, les bailleurs demandent en moyenne des revenus de 3 fois le montant du loyer et des charges. Il est donc primordial d’estimer le loyer « chargé » comme c’est d’ailleurs le cas pour la Garantie des Risques Locatifs (GRL) qui s’évalue toujours en regard d’un loyer mensuel charges comprises.
Oui, mais comment ?

J’ai découvert au détour d’un tuyau du net un site que certains connaissent peut-être déjà (dites moi ce que vous en pensez) et qui me parait intéressant sur son principe pour évaluer un loyer.

Il s’agit du site de location entre particuliers LocService.fr qui édite sa propre Cote des Loyers (consultable ci-dessous). Conçue pour appréhender de façon plus précise le marché locatif de chaque ville de France, elle permet de connaître les loyers pratiqués dans une ville pour chaque type de bien selon sa surface.
Les loyers sont exprimés charges comprises, et sont mis à jour régulièrement avec les nouvelles locations proposées par les propriétaires sur LocService.

 

Loyers calculés par LocService : location entre particuliers

Je vous laisse le soin de me dire ce que vous pensez de la fiabilité de leur estimation par rapport à votre marché local, bien sûr !  🙂  ou si vous préférez toujours des tarifs au m²…

 

3 réflexions au sujet de « Location : quand les loyers ont la cote »

  1. Comme dans tous les domaines de l’immobilier, avant de louer un appartement ou une maison, il faut faire une analyse approfondie du marché. Les loyers ont beaucoup de variables qu’il faut connaître : la situation du bien immobilier, son état, la période de location…

  2. Encore un bel article ! Je dirais, pour répondre à la question soulevée dans la légende de l’image, qu’il faut se baser sur les prix au m² de l’emplacement du bien, puis majorer ou minorer en fonction des autres critères. Mais vous avez raison, on peut presque dire que chaque cas est particulier…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *