Le Relou et l’Agneau, fabulette estivale…

Actualités de l'immobilier, Billets d'humeur Laisser un commentaire

Quand l’actualité immobilière fait relâche,

Et que tous les guerriers – même ceux de Bercy ? – sont au repos, on fait quoi ?

Pour quelques jours de congés et quand on n’a pas de sujet, on fait quoi ?

On ne va quand même pas sécher la séance sans meilleure raison ?

Quitter le navire en plein calme ? 😉

Qui précède la tempête ?

Pfff, c’est trop dur l’été !

 

Pour tout vous dire, l’idée de ne rien écrire m’a effleuré.

Pas longtemps.

Faire la nique à CRO alors que ChROnique toute l’année ; ç’aurait été d’une indélicatesse…

Limite Relou ? 😉

La raison du plus fort est toujours la meilleure ?

Comme la semaine dernière, c’est une toute modeste fable…

Quand on est petit et faible, on a une côte d’enfer au jeu des pronostics, si on veut se faire le loup.

Demandez à la petite chèvre de M. SEGUIN ou à ce bon M. de LA FONTAINE et à son agneau…  😉
L’heureux loup que voilà !

Alors, quand approchent la rentrée et les premiers brouillons budgétaires, penser que l’heureux loup et le relou ne font qu’un ?

Et que, même si la fin est identique, tous ceux qui tiennent les cordons de la bourse et de l’information sont un peu relou dans leurs certitudes infondées ?

Si seulement le loup de Bercy pouvait se transformer en renard…. 🙂

 

LE RELOU ET L’AGNEAU

L’oraison du plus lourd est toujours la meilleure :
Plus il cause, plus il fait son beurre…
Un agneau se désaltérait,
Pas au courant, d’humeur trop pure.
Un relou affamé surgit, à la dent dure,
Un pour qui la fin a les plus beaux traits.
Mais qui donc vient ainsi couvrir mon bavardage ?
Dit cet amiral plein d’orage :
Tu seras châtré pour ta stérilité !
Sire, hoquette l’agneau, quelle amabilité !
De rage ne devenez vert,
Avec vos gros yeux revolver,
Souffrez me voir déblatérant,
Mouton errant,
Impuissant… de vingt décibels !
Impossible d’espérer une contrefaçon,
Ou pis, vous donner la leçon.
Tu troubles mon esprit et ma belle écuelle,
A mes dépens tu fais des mails, mais c’est assez.
Impossible, je ne sais même pas scanner
Reprit l’Agneau ; et WordPress est amer.
Si c’est ta mère, j’vais me la faire.
Elle n’y est pour rien ! Un autre soutien :
La critique de naguère,
Des mous, des laids, des bons chrétiens.
Je grille le feu et passe à l’orange !
Là-dessus, à fond l’enragé,
Relou toujours, car ça démange,
Croque l’agneau, en coup… décès !

Moralité : tu broutes, tu broutes pas, tu (c)rêves quand même ! 😉

(nb : CRO demande pardon à La Fontaine…)

La citadelle de Bercy ? Ah, bon…

Mais comment voulez vous qu’ils ne soient pas relou ?

On dit toujours « citadelle » en parlant de Bercy.

Tu m’étonnes qu’ils aient ensuite une mentalité d’assiégés et qu’ils veuillent tenir leurs positions croûte que coûte.

Alors que, si on disait « Le Club des Contribuables Associés de Bercy », tout de suite, ce serait psychologiquement plus ouvert. 🙂

On pourrait s’asseoir à la même table et discuter entre potes !

On passerait de ministres à amis-nistres.

Et les CROniques auraient une autre saveur… 😉

Chroniqueur préhistorique
L’ami CRO au miCRO pour accueillir les AMInistres de Bercy ? CROman d’anticipation…

Finalement on devrait sans doute changer l’étiquette, nom et protocole compris, pour soulager Bercy de cette pression psychologique insoutenable ? 😉

CRO, il s’en fiche, depuis des millénaires qu’il attend…
Et maintenant qu’il a l’électricité pour son micro !
Faudrait pas qu’il devienne (trop) relou ! 🙂

 

Allez l’esprit léger, les relous sont assiégés ! 😉
Et bonne semaine !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *