Zéro ressaut : des espoirs douchés ?

Actualités de l'immobilier, Promoteurs et programmes Laisser un commentaire

Des espoirs douchés ? Quelle est donc cette histoire de douche froide ?

Après le sursaut de la relance, le ressaut de la douche.

Enfin, l’heureux saut de la douche. Dans une nouvelle ère ?

Quoique, ce n’est pas une question d’ère mais d’eau.

Faut refaire ses gammes de zéro en commençant par le d’eau. 😉

Dure vie pour les plombiers, les promoteurs, les assureurs, les concepteurs et contrôleurs.

Finalement, les problèmes de baignoire de notre enfance qui se remplissent en même temps qu’elles se vident, c’était du gâteau.

Alors que là, c’est pas de la tarte… 🙂

 

Dans les cours d’école, on joue à trappe-trappe.

Dans le logement neuf, on va jouer à douche douche.

Faut savoir varier les plaisirs selon les circonstances ! 🙂

En espérant qu’elles soient parfois favorables ?

La douche sans ressaut, quésaco ?

C’est le progrès. Si, si, c’est la voie de l’avenir.
Vu qu’elle est imposée. 🙂

Enfin, pas à tout le monde. Ce sont les exceptions qui font le charme de la règle.

Mais un petit dialogue, virtuel bien sûr 😉 , entre un candide et son ami promoteur vous en dira davantage !

Candide : salut l’ami, ça baigne ?

Promoteur : ah non, en ce moment, ça douche, plutôt…

Candide : c’est quoi, cette vanne et cette petite voix ?

Promoteur : c’est une voie d’eau. Trop coule.

Candide : hola, faut te ressaisir, tu m’as l’air eauriffié !

Promoteur : non, non, ça m’eaurripile, l’injustice me mine. Les particuliers qui font construire une maison pour leur usage propre ne sont pas soumis à l’obligation de douche zéro ressaut. Pourtant, ils deviendront vieux eux aussi, et / ou leur maison sera forcément revendue à d’autres un jour.

Candide : et pourquoi cette exception ?

Promoteur : l’électeur qui constate la contrainte réglementaire et le surcoût en direct, ça peut s’énerver. Et ça justifie l’exception. 🙂 Alors que celui qui achète à un professionnel n’en a pas connaissance.

Candide : pas une raison pour se biler, ça, si ?

Promoteur : ben si, mais c’est injuste, trop injuste… 😉

Candide : et sinon, c’est quoi le zéro ressaut ?

Promoteur : c’est le principe de la douche à l’italienne ; pas de différence de niveau entre le sol de la salle de bains et la zone de la douche. Que tu fasses une vraie douche à l’italienne ou que tu poses un receveur extra-plat, maintenant ça va être zéro. Le plain pied absolu !

Candide : mais quel est ton souci ?

Promoteur : ben, avant, le texte disait qu’on avait droit à un ressaut « limité » , c’était plus souple. Là, ça va être plus cher et source de fuites, vu la complexité de mise en œuvre. C’est les voisins du dessous qui vont être contents…

Candide : pas le moindre petit avantage ?

Promoteur : si, pour l’application des règles d’accessibilité, le cercle de manœuvre d’1m50 peut survoler l’emplacement de la douche, mais bon…

Candide : et pour toi, y a pas moyen d’échapper à ça ?

Promoteur : si, si, en faisant appel à la religion, mais comme je suis laïc…

Candide : comment ça, la religion ?

Promoteur : ben, on peut choisir de poser une baignoire au lieu d’une douche.

Candide : hé bien tout est résolu, alors ! Mais je ne vois pas du tout le rapport avec la religion ????

Promoteur : moi non plus, mais on a fait des études d’opinion, les musulmans préfèrent la douche et les chrétiens la baignoire. C’est dingue. J’arrive pas à y croire.

Candide : explique, parce que je ne comprends pas non plus !

Promoteur : ben, les musulmans appellent Allah Douch et les chrétiens font appel à l’abbé Noir.

Candide : pourquoi Noir ? Approche raciale en plus de religieuse ? Tu cherches des ennuis ???

Promoteur : mais pas du tout, c’est juste parce que Blanc, ça ne marchait pas. La vanne avait des fuites. Et on n’avait pas le budget pour se payer James Bonde…

Candide : ah, oui, vu comme ça, c’est limpide ! Clair comme de l’eau de roche. 🙂

Promoteur : c’est sûr, on a tiré le gros l’eau… à condition de choisir la baignoire.

Candide : mais, c’est pas un peu facile, ça ? Avec la baignoire, tu t’affranchis des contraintes ?

Promoteur : non, faut prévoir l’emplacement du siphon extra-plat avec une réservation dans la dalle. Comme ça, ceux qui veulent pourront raccorder une douche plus tard sans casser le gros-œuvre. Au moins, avec une baignoire, on évitera d’emblée les sinistres d’étanchéité qui vont se multiplier à tire-larigot !

Candide : mais pourquoi ils font ça alors ?

Promoteur : pour donner du travail aux assureurs et à leurs experts, sans doute… ce qui va finir par augmenter les primes. Et ma déprime.

Candide : ben mon vieux, ça va pas fort en ce moment !

Promoteur : pfff, j’hésite entre l’eau d’ici et l’au-delà…

Candide : houla, faut pas se laisser aller ! Je t’invite à la maison. Je vais te faire goûter une délicieuse petite eau… de vie !

Promoteur : ah, enfin, une petite goutte qui ne va pas se perdre ! 🙂

Ainsi va la vie, de bas en eau et de oh tant bah…
Le tout étant, en toute circonstance, de prendre de la hauteur et de n’avoir de la fuite… que dans les idées ! 😉

Et pour les délais, ça se goupille comment ?

L’application est officiellement dite « progressive », vu qu’on n’arrête pas le progrès ! 😉

Progressive, mais nettement plus rapide que progressive.

Puisqu’elle prive les professionnels d’une phase d’expérimentation et de retour de savoir-faire, comme indiqué dans un article du Moniteur.

Bref, le texte définitif n’étant pas encore paru, parlons de ce qui est prévu :

– dès le 1er janvier 2021 pour les dépôts de permis de construire de maisons individuelles (sauf celles des particuliers pour eux-mêmes, si vous avez suivi… 🙂 ) et pour les PC de logements collectifs (mais uniquement pour les logements du rez-de-chaussée, sinon la rapidité donne le vertige ! 😉 ).

– et au 1er juillet 2021, tous les permis concernant des logements en étage desservis par ascenseur, bingo !

Il ne va pas falloir mollir.
Et le mieux est sans doute de guetter le moindre signe d’eau.
Dare-dare. Ou dard dard ? 😉

Sur ce point, on ne sera pas déçus en faisant appel aux mutants de la grande famille des CROs.
Les SCROrpions.

Un peu dégénérés au niveau ADN, certes, mais tellement adaptés aux mutations !
(note du CRO : avec tous ces orteils ! 🙂 )

Ce qui est quand même idéal pour parer la menace réglementaire ! 😉

Scorpion CRO
Oui, enfin, je ne suis pas sûr de ne craindre que la menace réglementaire…

Que voulez vous, personne n’est parfait, pas même les mutants… 😉

Et comme la perfection n’est pas innée non plus chez le législateur, peut-être mettra-t-il à profit les quelques jours ou semaines qui le séparent de la parution du texte définitif (début octobre en théorie) pour l’amender ou assouplir les délais de mise en œuvre ?

Une bonne nouvelle sur un malentendu resterait néanmoins une bonne nouvelle… 🙂

Bon, c’est pas tout de dire des bêtises ; surveillez l’évolution de votre ADN.
Savoir vivre avec son temps.
Darwin sera fier de vous.

 

Mais pas forcément cette semaine.
Qu’on vous souhaite excellente ! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *