Startup ? Laisse béton !

Billets d'humeur, Promoteurs et programmes Laisser un commentaire

Le ciment d’une société serait donc l’affaire de startups ?

Une startup nation ?

Mais non ! M’enfin….

Le ciment, c’est d’abord une affaire de béton !

Et dans le logement, le béton, on connaît bien.

S’agirait de rester concret.

Les hologrammes ou le virtuel, un avenir pour poser ses fesses et valises à l’abri des intempéries ?

 

On n’arrête pas le progrès. Il paraît.

Mais le progrès est-il seulement un pas de plus vers l’avenir ?

En réalité augmentée ? Ou en concept appauvri ? 😉

Le promoteur 3.0 est-il là ?

Il y a des signes des temps qui sont des marqueurs d’évolution.

Une évolution darwinienne déjà perceptible dans l’ADN des promoteurschroniqueur sportif à la masse

Il faut savoir vivre avec son époque. Et, malgré tout, savoir faire la différence entre l’essentiel et l’accessoire, l’utile et le superflu, la vague et son écume.

Il y a donc des startups et des promoteurs prêts à tenter l’aventure.

Mais, dans la masse des idées en mouvement, tout ne se vaut pas, et les fausses bonnes idées sont légion. Ce que seul le temps démontrera.

La bulle internet des années 2000 avait engendré une sévère correction ; la maturité croissante des technos, des bandes passantes et des esprits ouvre maintenant la voie à davantage de possibilités d’expériences de vie connectées.

Mais pertinentes ? Pas toujours… 🙂

Et des startups pour accompagner le mouvement ?

Ou pour le précéder ?

On n’empêchera jamais les avis divergents. Ou les gens divers.
De commenter.

C’est un peu l’histoire du choc de deux continents ; vieux monde et monde nouveau ? Opposition trop simple.

Tradition contre modernité. Virtuel contre réel. Dur contre mou ? 🙂

Tout n’est finalement que représentation mentale ou imagination.

Alors, imaginez un peu… Riri, Fifi et Loulou relookés techno.

Enfin, sauf Fifi, relooké péquenaud. 😉

Loulou : Non, mais c’est fou, Uber se répand comme une traînée de poudre !

Fifi : Mais c’est qui cet Hubert ? Tout le monde en parle !

Riri : Oh, boulet ! UBER, pas Hubert !

Fifi : Ah, UBER, les taxis !

Loulou : …. pas que les taxis ! On se sert du terme pour faire toucher du doigt le rapprochement entre clients et fournisseurs de services grâce à l’utilisation d’applications issues des nouvelles technologies. Tu captes ?

Fifi : En 4 G ? 5 sur 5. Ou en Wifi ?

Riri : Oui, Fifi. C’est une bonne question.

Fifi : Ah mais non alors, on dit Wifi, pas Wififi, faudrait réviser vos classiques !

Loulou : Non mais, t’es sûr qu’il faut le prendre comme associé dans notre startup ?

Riri : Ben, sa mère est banquier et son père promoteur, ça peut être intéressant pour les levées de fonds des différents tours de  table et les bancs d’essai produit.

Loulou : Faut au moins ça…

Fifi : C’est quoi un banc décès, c’est quand le tour de table est mort ?

Riri : … Bon, Fifi, parle nous plutôt de ton idée de service.

Fifi : Voilà. C’est d’interconnecter le frigo, l’alarme, la machine à laver !

Loulou : C’est quoi l’objectif ???

Fifi : A la maison, maman dit toujours qu’il faut savoir laver l’argent sale sans donner l’alarme pour pouvoir remplir le frigo !

Riri : Waoow ! Et ton père, il est aussi puissant que ta mère ?

Fifi : Oh non, mon Papa, il est beaucoup plus fort. Il voudrait connecter la table avec l’alarme.

Loulou : Ah, ça paraît beaucoup plus sain ; tu sors un aliment du frigo, tu le mets sur la table, et paf, ça déclenche une alarme pour le remplir ! Frigo avec scanner, table tactile, et tout et tout…

Fifi : Heu, non, Papa, il dit que c’est les dessous de table qui font toute la différence pour de bonnes affaires. Ca lui tire la larme, et sans aucun capteur électronique !

Riri : Heu, Fifi, ça te dérange si tu ne t’occupes que des finances ? Loulou et moi, on voudrait se concentrer sur les services. On a une idée sur des portes automatiques à reconnaissance rétinienne.

Loulou : Oui, l’occupant se pointe devant l’oculus virtuel de la porte, crac, un petit coup de laserscan et après vérification des droits d’accès de la base de données chez BIGBROZERE, il peut rentrer chez lui ! Nickel, non ?

Fifi : En 4G ? Ou en Wififi, la liaison avec l’opérateur ? Connexion cryptée ou sécurisée ? Inpiratable ou vulnérable ? Avec limitation du droit d’exploitation de la base de données à des fins commerciales ? Et un droit de regard et de correction rapide ? Et une copie sécurisée de l’appli et de la base pour un transfert facile en cas de litige ou de défaillance du prestataire ?

Riri : Oh, on n’a pas dit que tu étais aussi Directeur des services juridique et d’information ! Faut se calmer, mon Fifi, tu frises le burnout ! Nous on fait rêver, on fait muter la fibre ADN, on transforme le monde !

Fifi : Oui, mais la porte, ce ne serait pas plus simple de l’ouvrir avec une clé et de garder un vrai oculus pour voir la tête du visiteur ?

Loulou : Non mais, c’est hasbeen, ça ! Et pourquoi pas une porte toute simple, pendant que tu y es ? On n’est plus des cloportes au temps de CRO magnon !

(NDLR : mais est-ce si sûr ? 😉 )

Un cloporte en CRO porte
Oui, mais les CRO portes au moins, ils avaient le sens du réel ! Sans oculus…

Riri : C’est vrai quoi, tu ne vas pas non plus nous demander si c’est réversible, s’il y a un plan B, ou si le prix du service est compris dans l’achat du logement ad vitam æternam, non plus ?

Fifi : Ben, mon cousin Martin, on lui avait expliqué que c’était compris dans le prix et en discutant un peu, il s’est rendu compte que c’était payé pour 5 ans et qu’après….

Loulou : Après quoi ?

Fifi : Après il allait falloir payer, sinon, le service…

Riri : Mais c’est ça qui est moderne, mon Fifi, c’est d’être disruptif et pushing, pas d’être transparent ! Plus besoin d’être banquier ou promoteur non plus ! On va imprimer des billets et des murs en 3D, tu te rends compte ?

Fifi : Maman dit qu’en 2 D les billets ça suffit et mon papa que les murs en 3D c’est trop cher et pas bon pour la thermique.

Loulou : Mais on s’en fiche, mon Fifi, le principal c’est d’être dans le mouvement ; et puis des promoteurs, y en a des plus gros que ton papa, et même qu’ils vont rentrer dans notre tour de table pour espérer s’attribuer des technos exclusives. Et en exclure les autres. Un peu de mousse marketing là-dessus et …

Riri : … la techno au service de l’épuration ethnique via l’obsolescence conceptuelle des petits faiseurs. Et sans le dire ! Ca, c’est de la vision stratégique !

Fifi : Oh les garçons, vous êtes brillants ! Mais, et le bonheur dans tout ça ?

Riri et Loulou : Le bonheur ? Aaaah, la bonne blague ; pas le bonheur mon Fifi, mais la bonne heure ! C’est maintenant que le train passe pour nous ! Tu grimpes ?

 

Pas si simple de suivre le fil du temps !

Surtout quand on perd de vue l’objectif, pourtant éternel.

Un logement, c’est fait pour quoi et pour qui ? Et quelles sont les valeurs de fond à associer à sa conception ?

 

A chacun sa réponse !
Vous avez déjà la vôtre ? 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *