Quel cours pour Action Logement ?

Actualités de l'immobilier, Financement immobilier 3 commentaires

croquemortDans la vraie vie il n’y a pas que les actions de la bourse.

Il y a aussi Action Logement. Qui n’est ni une action, ni un logement.

Mais qui tient les cordons de la bourse.

Pas celle des actions. Celle des logements, non cotés.

Action Logement qui veut prendre un nouveau départ.

« Ah… une histoire de démarrage en côte en quelque sorte ? »

C’est ça ! Je cherchais le bon terme… 😉

 

Action Logement, c’est le nom civilisé de ce que beaucoup connaissent comme « le 1% logement ».

Ce qui ne va pas forcément vous aider pour comprendre la nature exacte d’Action Logement.

Bref, c’est un acteur majeur du financement du logement et surtout du logement social.

Bien en cour mais en recherche permanente de légitimité.
Car il a la côte flottante.  😉

Action logement, en faveur du logement ?

Le 1% logement, c’est une longue histoire.

Depuis plus de 60 ans et sa création, ce mouvement vise d’abord à aider les salariés du privé à se loger.

Il s’agit en fait de proposer aux entreprises un service « logement » pour permettre à leurs salariés de trouver plus facilement chaussure à leur pied pour leur résidence principale.
En location comme à l’achat.

En gros, le 1% logement est un bailleur de fonds important pour les organismes HLM par le biais de versements destinés à boucler le plan de financement de leurs opérations locatives.

Ces versements (il y a 10 ou 20 ans) se faisaient encore (au moins partiellement) sous forme de subventions, ce qui était alors très utile pour équilibrer le compte d’exploitation en conservant des loyers modestes.

Il faut dire qu’à l’époque, les sociétés HLM avaient la capacité de collecter elles-mêmes leur fonds du 1% et que certaines d’entre elles avaient ensuite négocié avec des collecteurs l’apport de leurs entreprises adhérentes, moyennant le reversement de leurs cotisations sous formes de subventions.

Mais comme toutes les bonnes choses ont une fin, les financements sont aujourd’hui sous forme de prêts, car comme vous le savez, les prêts, on les rembourse !
( enfin, en général 🙂 ).

Et ces remboursements (appelés « les retours » en jargon financier) réabondent les ressources des collecteurs qui s’en servent derechef pour poursuivre la ronde des prêts.
Alors qu’une subvention, ça s’évapore… (du point de vue du collecteur)

Petit problème en passant, ces prêts ont de moins en moins d’intérêt (sans jeu de mots) car vu le taux du livret A et des crédits accordés par la Caisse des Dépôts et Consignations (ben oui, les prêts sont consignés, au cas où des couillons iraient les jeter au casse-bouteilles ! 🙂 ) aux HLM, le différentiel est quasiment négligeable, d’autant que la durée des prêts du 1 % est souvent bien plus courte que ceux de la CDC (appelée « la vieille dame »).

A côté de tout ça, pour parfaire le service aux entreprises (qui ont aussi des salariés qui veulent acheter leur logement), Action Logement fait des prêts aux acquéreurs et propose d’autres services en matière de location notamment.

Une légitimité, ça se construit et ça se soigne sur la durée !
Car la durée, c’est bien le seul enjeu quand on parle de survie…

La mutation d’Action Logement

Enfin, mutation…. C’est plus une histoire de gêne que de gènes, si je peux me permettre.

Parce que l’ADN du mouvement ne change pas fondamentalement, mais la présentation si.

A l’heure actuelle, Action Logement se compose d’une vingtaine d’organismes collecteurs différents.
Avec le constat que ça ne marche pas bien, l’idée est de transformer cette organisation pour la faire passer de réseau à groupe intégré (plus facile à contrôler donc…)

Pour passer de 20 à 1, c’est à dire à un collecteur unique et à un seul prestataire de services au logement pour l’ensemble des entreprises.
Supposé être plus efficace.

Cette logique de réduction des opérateurs est d’ailleurs une constante puisqu’ils dépassaient la centaine il y a moins de 10 ans et encore davantage dans les années 80.

Sans que la première vague de concentration n’ait apparemment donné satisfaction.

Faut dire aussi… Réflexion Logement, ç’aurait été mieux réfléchi ! 😉

A quoi rêvent les promoteurs ?Parce que pour l’action, à part James CROnd, les autres ils sont forcément un peu légers….

Surtout avec 1% d’efficacité !

Faut toujours faire appel à un spécialiste pour l’action !

 

Nouveau départ ou enterrement de 1ère classe ?

Alors ça…. C’est l’avenir qui nous le dira. Espérons que oui (pour le nouveau départ).

Il faudra d’abord corriger les dérives actuelles.

Sans compter la tentation capitalistique, car Action Logement est l’actionnaire de référence de nombreux groupes immobiliers avec une composante HLM très prononcée, ce qui veut dire un très gros patrimoine immobilier.

Patrimoine immobilier réglementé certes.
Mais avec des règles d’aujourd’hui… Que d’autres règles pourront défaire.

Au-delà,  Action Logement devra être capable de survivre à de multiples dangers potentiels dont :

  • perte de réactivité interne liée à l’absence de concurrence
  • prédation par l’état via les ponctions financières surdimensionnées en regard des flux financiers gérés
  • tentations financières diverses pouvant toucher l’actionnariat du fait d’actifs (tant financiers que patrimoniaux, cf filiales immobilières privées ou sociales)
  • … ?

Sinon ? Ce sera le début de la fin. Comme de toute histoire…

croquemort
CROque-mort : « Bonjour… c’est pour une action frappante en faveur du logement, c’est bien ici ? »

Et il ne restera plus alors qu’à oublier la grande histoire d’Action Logement et à s’en raconter une petite dernière…. 😉 (mode blague on)

C’est une maison très bourgeoise où un décès a eu lieu.
Monsieur est mort à près de 90 ans.
Madame le pleure et le serviteur fidèle Albert remplit son office en attendant la cérémonie. Les préparatifs sont en cours.

– Madame, les fleurs pour le mort viennent d’être livrées
– On ne dit pas « le mort », Albert, on dit « Monsieur »
– Bien madame

5 mn plus tard
– Madame, le cousin de Monsieur le mort est arrivé
– Albert, on dit simplement « Monsieur », pas « le mort »
– Bien madame

5 mn plus tard
– Madame ?
– Oui, Albert ? Attention, Albert !
– Le croque…monsieur vient d’arriver 🙁

croquemonsieurcouleur(NDLR : souvenir d’une histoire remontée en mémoire à la faveur de l’illustration de la semaine dernière)

 Je vous laisse à votre chagrin…. 🙂 et à votre réflexion !

 

 

Mais si vous préférez l’action, vous pouvez toujours vous défouler en commentaires ! 😉

3 réflexions au sujet de « Quel cours pour Action Logement ? »

  1. Bonjour Marc,

    Depuis mon littoral Pornicais, je tombe par hasard sur ton site que je ne connaissais pas.

    Chapeau!

    Aussi drôle que pro: un vrai bonheur pour moi qui ai été élevé ( en partie ) sur les chansons de Bobby Lapointe, et dont une des valeurs consiste à être sérieux sans se prendre au sérieux…

    Qui plus est, çà me donne l’occasion de te passer un signe amical.

    Alain Jouhanneau

  2. Je suis tombée dessus par hasard aujourd’hui.
    Merci. Votre article est très juste. Malheureusement tout le monde s’est figé dans la peur et faire bouger les choses par la masse salariale du nouveau action logement est difficile. Chacun pense à lui-même. T__T C’est un peu l’état même de la France.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *