Quand les QPV font bande à part….

Actualités de l'immobilier, Financement immobilier Laisser un commentaire

crosegwayC’est toujours problématique de faire bande à part.

A force de rester isolé, on se demande de quelle bande on parle.

A la limite, et sans vouloir noyer le poisson, c’est presque de la débandade.

Mais pas de morue…. sinon, elle aurait été trop salée, celle-là ! 😉

Non, restons sérieux (à grand peine), la bande dont il est question, c’est celle qui traîne autour des QPV.

Et qui ne sait pas si elle doit préférer 300 ou 500 mètres.
Comme une hésitation tragi-comique entre bande Velpeau et bande plein pot ? 🙂

 

Comment dire ? La chose a été assez peu commentée.

Il y a quelques semaines, François Hollande et Emma Cosse ont annoncé la prorogation future pour un an du dispositif Pinel.
L’info a attiré les projecteurs d’autant qu’elle était très attendue et fortement espérée.

Mais, dans le même souffle, était susurrée la probable et rapide extension du périmètre de cette si fameuse bande des QPV de 300 à 500 m.

Elargir le périmètre de la TVA à taux réduit

C’est un fantasme de promoteur, porté et mis en forme par le Président de la République. Si !

Imaginez un peu : quand on est promoteur et qu’on a une réputation sulfureuse…… 🙂 …. construire en bande organisée …..
Mmmmm, ça vous a un petit air d’escroquerie intellectuelle à deux doigts du bon goût ! 😉

Parce que – zut ! – on l’avait déjà dit ici il y a 1 an. C’est vraiment trop bête…

12 mois de délai pour comprendre une évidence ! C’est y pas beau ?

Conclusion : la bande a un effet retard de 12 mois.

Sacré défi pour les chimistes : trouver le Viagra de l’immobilier ! 😉

« Plus vite et plus fort, non, non, il n’est pas mort, le QPV bande encore ! »
(pardon aux esprits pudibonds et à ma maman, je ne le ferai plus… enfin, pas tout de suite ! 😉 )

Un billard à deux bandes : 300 ou 500 ?

Petit rappel technique : les QPV (Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville) ouvrent droit sous diverses conditions à un taux de tva réduit à 5.5% pour de l’accession à la propriété sociale.
Le critère géographique est celui de l’implantation du projet immobilier à l’intérieur du périmètre du QPV ou à l’intérieur d’une bande périphérique.

Vous savez bien, la fameuse bande organisée ! Qui se cherche encore…

Hé oui, la réduction précédente de la bande (500 mètres auparavant) à 300 m à l’occasion de l’avènement des QPV (quartiers prioritaires de la politique de la ville) était un non sens absolu à l’époque.

Multiplier le nombre des lieux d’expression de l’accession à tva à taux réduit (les QPV étant plus nombreux que les zones ANRU initiales) et en réduire la zone d’influence dans le même mouvement était le reflet d’une implacable logique d’épicier comptable.

Alors que pour doper la réussite du système, il aurait au contraire fallu allier les deux avantages.
En Marketing, c’est un peu comme si vous disiez que votre voiture électrique vous permet d’aller partout dans le monde mais que sa batterie ne tient que 50 kms….
Alors que si elle permettait d’en faire 500….

Mais, comme Bercy c’est plutôt le Directeur Financier, c’est aussi un peu comme si l’Etat confiait l’arbitrage de ses lancements de produits à sa direction financière et pas au Marketing, au Développement ou à la Direction Générale.
Tu m’étonnes qu’il y ait des ratés… 🙂

Ce raisonnement mesquin était nuisible quantitativement mais qualitativement aussi.

Car l’un des objectifs de la politique de la ville et du renouvellement urbain est d’améliorer la mixité des quartiers défavorisés.
Et il est beaucoup plus facile, dans un premier temps au moins, de faire venir de nouveaux ménages dans une « bande » périphérique qu’ils jugent acceptable que dans le coeur d’un périmètre de mauvaise réputation.

Donc, oui 500 m serait beaucoup mieux que 300 m ; pour les quartiers, pour les accédants à la propriété, et même pour les finances de l’état (contrairement à ce que pense classiquement Bercy) car la plupart des ménages cible de la mesure n’auraient pas pu acheter sans tva réduite.

Reste à attendre la conclusion : simple annonce ou potentialité ?
Ou décision déjà formée à officialiser ?

De la vitesse ou de la bande… d’arrêt d’urgence ?

Quand on se refait le film, les esprits simples (j’avoue honteusement en faire partie avec CRO) se demandent ce qu’il y avait de difficile à comprendre d’emblée les enjeux et les impacts du rétrécissement de la bande ou l’utilité d’avoir perdu plus d’un an.

Mais une logique d’action gouvernementale n’est pas celle des startups dont on vante par ailleurs les mérites, dont l’agilité et la rapidité.

Et les références culturelles ne sont pas les mêmes pour tout le monde !

« Hâte toi lentement » dit le proverbe.

QPV en marche
QPV préhisto : « Cul PV ? Mais quel PV ? Je n’vois pas de radar par ici ! »

Ca tombe bien, on est à fond ! 🙂

Ce serait dommage d’avoir eu raison trop tôt.
Ce serait même un tort. Or le tort tue.
C’est bien connu !

Car le principal pour certains, c’est la posture, pas la monture ! 😉

 

Bon, ça suffit de dire des bêtises, je vais aller écouter celles de ma bande… FM !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *