Quand les promoteurs vont à la pêche

Actualités de l'immobilier, Promoteurs et programmes 2 commentaires

mac-croyA la pêche aux informations, bien sûr !

Parce que pour un promoteur, en ce qui concerne le poisson… A part la raie au beurre… Ou le bar à l’oseille…. 😉

Bref, l’important c’est d’être bien informé et un promoteur qui se respecte n’échappe pas à la règle.

C’est là tout l’intérêt des JEP, qui permettent en début d’année de prendre connaissance des nouveautés réglementaires et de les intégrer pour piloter au mieux le redémarrage.

 

Chalut à tous ! (franchement, avec un titre sur la pêche, vous pensiez y échapper ?  🙂 )

J’étais en train de me faire la réflexion que ces journées devraient être remboursées par le Ministère du Logement.

Parce qu’un promoteur informé est un professionnel averti, et que suivant l’adage populaire, il en vaut deux !

Et avec deux fois plus de promoteurs, le Ministère du Logement afficherait un bilan de la construction autrement plus affriolant…

Non ? Ah ? C’est pas comme ça qu’on compte ?

Tant pis alors…. Mais c’est dommage !

Les JEP : journées d’études professionnelles

Comment vous expliquer ça  ? Les JEP sont aux promoteurs ce que les pyramides sont aux Egyptiens. Un point de repère intemporel, un symbole d’éternité, une madeleine de Proust, un slip en peau de panthère de CRO.
Bref, un truc qui vous colle à la peau.

Tout petit déjà, ma maman me menaçait de me priver des JEP si je n’étais pas sage (pardon, maman 🙁 ), vous imaginez l’importance du truc !

Cette année les JEP ont lieu les 23 et 24 Janvier, à Paris comme tous les ans. Chez les promoteurs, les Congrès se déplacent mais les JEP sont solidement amarrées à la capitale, c’est la tradition qui veut ça.

Dois je le préciser ? J’y serai encore une fois, dans la posture de l’aveugle guettant la lumière… ou la moindre petite révélation professionnelle !

Si vous y croisez un quidam avec canne blanche et sous-vêtements ocellés, c’est peut-être moi ! 😉

Et on y parle de quoi aux JEP ?

De trucs sérieux. Car c’est sérieux, les JEP. Déjà, c’est organisé par la FPI, la fédération des promoteurs immobiliers.
C’est pas l’amicale des boulistes, hein, même si des fois ils poussent un peu loin le cochonnet. 🙂

Alors, quand on vient aux JEP, on a droit à une petite exposition technique avec des fournisseurs de produits et matériaux de construction ou de prestataires de services immobiliers.
Sympa pour se tenir au courant des tendances, des incontournables ou des nouveautés.

Mais surtout, c’est la grande fête de l’information, en version Pantagruélique. De l’info fraîche à s’en faire gonfler le cortex.

L’intérêt c’est qu’on est sûr de capter l’air du temps. La température de la conjoncture, la substantifique moelle de la loi de finances rectificative 2013 et de sa soeur cadette, la loi de finances 2014. Plus quelques analyses, opinions ou discussions diverses.

Et aussi : les ateliers thématiques !

Monter à Paris pour les ateliers des JEP

Monter à Paris pour s'informer
Quand on a de gros orteils, faut savoir s’adapter !

Ah, les ateliers… bon, ce n’est pas toujours de la haute couture parisienne, mais du prêt à supporter c’est bien aussi.

Oui, je dis bien « supporter » car l’enthousiasme n’est pas toujours de mise suivant ce que l’on entend (ALUR, GUL, observatoires de loyers et autres usines à gaz par exemple) 🙁 .

Heureusement, c’est comme au restau, on a le choix entre plusieurs plats. Ce qui évite de mettre les pieds dedans.

Par exemple, cette année on pourra assister à des thèmes comme :

  • un topo sur l’incidence des fouilles archéologiques sur les opérations immobilières
  • une intervention sur les ventes en bloc dans le cadre des « VEFA HLM »
  • un point sur l’actualité de l’urbanisme
  • la gestion de la relation client
  • les outils numériques au service de la relation client
  • les nouvelles pathologies des bâtiments
  • l’actualité fiscale
  • …….

Voilà, il ne me reste plus qu’à me mettre en route et à enfiler de gros sabots pour éviter de me faire marcher sur les pieds, car j’ai les orteils susceptibles…

 

Allez, à vous la parole, vous connaissiez les JEP ? Une opinion à partager ?

2 réflexions au sujet de « Quand les promoteurs vont à la pêche »

  1. Alors, un petit compte-rendu pour vos lecteurs ? Un point pour vous, c’est plutôt bon signe et rassurant de voir les professionnels se tenir informés dans un domaine en perpétuelle évolution.

  2. Un compte-rendu ? Difficile, car c’est l’auberge espagnole et chacun y trouve selon ce qu’il amène et le programme qu’il suit. En ce qui me concerne, les 23 et 24 Janvier, ce sont – en vrac – une assemblée générale des promoteurs animée et constructive, de belles rencontres humaines, des contacts intéressants, une information mise à jour et l’air du temps dans la besace. Rien de révolutionnaire sur les ateliers suivis, juste quelques confirmations et parfois quelques détails notés.
    Il n’est pas dit cependant que certains aspects ne débouchent ça et là sur un article dans le blog après décantation, mais ceci est une autre histoire… 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *