Pronostics : qui sera le prochain ministre du logement ?

Actualités de l'immobilier, Billets d'humeur Laisser un commentaire

Qu’est ce qui est le plus important pour le logement : le ministre ou le président ?

La hiérarchie peut sembler évidente, mais quand on sait que même des camemberts peuvent s’appeler Président, le doute est permis.

Et quand on se rappelle de 2012, c’est davantage la ministre que le président qui avait imprimé sa (nuisible) marque sur la politique du logement.

De toute façon, au petit jeu des pronostics, trouver le nom du prochain président, c’est vraiment CRO facile vu que, statistiquement, au maximum 4 ou 5 ont des chances de toucher le jackpot.

Ce qui n’est vraiment pas drôle, ni assez riche (vu qu’on parle de portefeuilles ministériels) quand on aime l’incertitude….

En plus, on aime bien la difficulté et les challenges par ici ! 😉

 

Mélench-on, Ham-on, Macr-on, Fill-on, Le Pen-on ?

Ah, non, zut, il y a un *-on de trop dans la liste !

Déjà que c’est difficile de se faire un nom, alors s’il faut aussi se faire un pré-on, où va-t-on ?

Et si on les faisait tous passer de on sur off ? 😉

Evacuons donc les candidats à la fonction présidentielle, et intéressons nous au prochain ministre du logement !

Ministère et boules de gomme !

On sait tous que la politique est faite de frictions.

Et de fictions aussi ? Bon, alors, on n’en est pas à une près… 😉

Nous allons essayer d’identifier le profil (et le nom) du prochain ministre du logement.

A vos masques, prêts, partez ! 🙂

Le profil idéal d’un ministre du logement

Dresser un portrait du ministre du logement idéal ? Facile !

Compétent, sincère, courageux, honnête, créatif, ouvert, rigoureux…

Hein, c’est pas possible tout ça ? En une seule personne ? 🙁

Mais alors, s’il faut chercher des siamois, c’est encore plus restrictif !

On avait bien évoqué les frères CROgdanov, il n’y a pas si longtemps…

Mais ils ne sont pas assez bio, vu que les OGM (organismes gémellairement motivés) ne sont plus trop dans l’air du temps.

En étant un peu moins ambitieux, on pourrait prendre le problème à l’envers et rechercher des personnalités bien armées pour le poste ?

Voyons voir…..

La « short list » des ministres potentiels

Difficile de se faire une idée en partant de rien !

Heureusement que Google a bien voulu me donner un petit coup de pouce en fournissant des images !

Parce qu’une short list en images, ça ne s’improvise pas… 😉

Candidat n° 1 : Manuel Valls

Toujours en mouvement, malgré un coup d’arrêt récent…

et qualifié dans la short list, l’ex premier ministre pourrait trouver là une chance de soigner la relance et de se replacer reloger !

Mais il s’agira aussi de faire gagner l’équipe !

Et l’expérience acquise pourrait lui éviter la trop fameuse valls ministérielle….

Candidat n° 2 : Bruno Lemaire

Même cas de figure pour Bruno Lemaire, qui pourrait faire figure d’outsider.

Bruno, l’heureux nouveau, c’est tout un slogan !
(ah bon, déjà utilisé ? 😉 )

Va falloir allonger la foulée, mon Bruno !

S’agirait pas de se faire gratter dans la dernière ligne droite !

Mais comme il porte bien le short, il fait forcément partie de la liste !

Candidat n° 3 : Valéry Giscard d’Estaing

La prime à l’expérience !

Ou le retour des seventies…

VGE, alias Very Good Eminence, allie un parcours d’une longévité politique sans pareille à l’aisance la plus naturelle en short….

Vu qu’il s’y est déjà retrouvé (en short) en 1981, ça lui rappellera des souvenirs !

Et c’est un peu le contrepied de Bruno en matière de renouveau…..

Et hop, dans la liste aussi !

Bon, convaincus ?

Quoi ? Pourquoi il n’y a pas de dames ?

M’enfin…. les 3 précédentes avaient pour nom Cécile Duflot, Sylvia Pinel et Emmanuelle Cosse.

Pour l’égalité des sexes, je parierais donc maintenant plutôt pour un homme. 😉

Question de CROnostics et pas de préférences personnelles, bien sûr…. 🙂

Même si les CROs n’avaient pas forcément Bet Clic pour parier à l’époque !

CRO pronostiqueur
Hé ho, BETE CRIC c’est pas mal non plus pour soulever des montagnes !

Ce qui n’empêche pas d’avoir des porte-bonheurs et autres martingales !

De toute façon, il faut vraiment être un peu bête pour avoir de la réussite en matière de pronostics politiques….. 🙂

Et quelques noms de plus ?

En matière d’outsiders et à des cotes indécentes, on pourrait suggérer quelques individualités en lorgnant du côté de la société civile :

  • Guy Roux : sa devise « faut pas gâcher » semble idéale pour maîtriser le volet budgétaire de la politique du logement
  • Teddy Riner : pour tenir la baraque ?
  • Ribéry : pourquoi ? Parce que voilà
  • Mickey : ah non alors, déjà que les Ricains se sont payés Donald….

Et surtout, n’hésitez pas à livrer vos pressentiments ; les paris sont ouverts !

Mais pas tous verts, hein ? 😉

 

Bonne semaine et creusez vous les méninges ! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *