Promoteurs : des pros sans couple moteur ?

Billets d'humeur Laisser un commentaire

Il paraît qu’il faut toujours balayer devant sa porte.

Et plutôt regarder la poutre que l’on a dans son œil plutôt que la paille dans celui du voisin.

Ca, tout le monde le sait. Et a du mal à l’appliquer.

Mais franchement, c’est bien plus drôle de critiquer les autres !

Et de se servir de l’humour comme moteur de service. Pour les pros.

Pour les amateurs de moteurs. Pour les promoteurs.

A la recherche d’un peu de couple moteur dans la sphère étatique.

 

Question : si la sphère état tique est-ce d’abord le manque de ronds qui la parasite ?

Pas seulement. Tous les amateurs de mécanique vous le diront.

Pour qu’un engin ait vraiment du répondant, il faut qu’il ait un bon couple moteur.

Génial ! Réjouissons nous collectivement !

On a tout ce qu’il faut… 🙂

En théorie. 🙁

Le couple moteur aux sévices au service du logement

Bonne nouvelle, le couple moteur du logement, il existe et rien que pour nous, en France !

Avec de l’expérience à revendre :

Jack Mézard, celui qui ne laisse rien au hasard (même quand il fait bien les choses).

Et avec une fougue (vraiment) insoupçonnée :

Juju de Normandie, Viking auxiliaire, pourfendeur de l’APL.

On a un de ces bols !

Vous imaginez un peu ? On aurait pu avoir bien pire :

Par exemple, AgécaCROnix, un peu trop amorti pour avoir vraiment des gaz,

ou CROogle, aux prises avec une crédibilité post pubertaire en voie d’affirmation hasardeuse.

Conclusion : on n’a pas deux (de ? ah … 🙂 ) raisons de se plaindre avec ce très beau couple, bien équilibré, au service du logement.

Quant à savoir s’il y a un moteur… et avec du couple, la question mérite d’être posée. Sans pinailler. 😉

Parce qu’il va en falloir pour pousser – au-delà de ses modestes limites – une loi ELAN qui semble cruellement en manquer !

La vie en couple moteur

La semaine dernière, on a entraperçu la naissance de « Adopte un chèque » , site de rencontre virtuel au bénéfice des promoteurs.

« Adopte un couple » pourrait de la même manière devenir le leitmotiv des pros si Jack et  Juju déclenchaient enfin auprès de leurs fans, par des actes de bravoure répétés, le potentiel d’endorphines que recèlent leurs personnages ! 🙂

Nous les engageons donc vigoureusement, en tant que couple constitué et officiel de l’attelage en charge du logement, à se trouver un moteur.

ET un moteur de compétition.

Ce fameux esprit de compétition qui leur fait encore cruellement défaut.

Vu que, pour l’instant, ils donnent plutôt l’impression d’être en roue libre, choisissant les chemins de la facilité, du faux-semblant, les sentiers de la bricole, le tout en remorque de Bercy dont ils semblent être les exécuteurs des basses œuvres.

C’est si dommage de gâcher un tel potentiel ! 😉

Allez, on soulève le capot et on modifie les réglages ?
Histoire d’avoir réellement du couple au service du logement.

Sous le pas vrai, la flamme ?

En supposant avec un peu beaucoup d’imagination qu’il existe autre chose que du trop convenu sous le capot, pourrait-on envisager un certain dialogue plus enthousiasmant ? 😉

Du style…

Jack : Allez mon Juju, on se retrousse les manches et on culbute les règles !

Juju : Heu… culbuter ? Je sais bien que je suis Viking, mais je ne voudrais pas être trop envahissant…

Jack : T’en fais pas mon poulet, t’as encore de la marge ! Allez, hop, on va changer le logiciel du logement en France !

Juju : Ah. Et on a déjà lancé l’appel d’offres pour le choix du prestataire ?

Jack : Mais non ! C’est une manière de parler ! On va complètement redéfinir le paysage : les objectifs, les procédures, les acteurs, l’ensemble des règles quoi !

Juju : Et c’est possible, ça ? Bercy sera d’accord ?

Jack : M’enfin mon Juju, faut arrêter de s’auto censurer, sinon tu veux le faire bouger comment le bouzin ? Je te rappelle que nous sommes En Marche pour porter la disruption !

Juju : Mince, c’est vrai, j’avais oublié ! Avec tout ce logement conventionné, j’en deviens trop conventionnel. L’APL d’air du monde nouveau n’est pas si évident !

Jack : C’est pour ça, mon Juju, c’est à nous de le créer ! Nous devons être moteur en la matière !

Juju : Ah oui, va falloir savoir jouer du piston, alors ?

Jack : Oui, avec la bénédiction du Pape et des soupapes en prime !

Juju : Si le chef est d’accord, je veux bien essayer. On commence par quoi ?

Jack : Mais par la définition des objectifs, mon Juju ! Allez, dis moi un peu : on veut quoi exactement ?

Juju : Mais j’en sais rien moi, à part le rabot, on a droit à quoi comme outils ?

Jack : A l’esprit critique, à l’imagination et à la rigueur intellectuelle !

Juju : Ouaaah, ça déchire ! C’est autorisé, ça ? J’en étais resté à la rigueur budgétaire et à la reproduction des vieux schémas !

Jack : Mais on n’est pas des gargouilles, mon Juju, l’immobilier immobile, c’est passé de mode ! Oublie un peu tes vieux démons !

Gargouille en mode cro-magnon
Gargouilles… Et les GarCROuilles alors, elles comptent pour du beurre ?

Juju : Heu, t’en es bien sûr de ça ?

Jack : Mais évidemment ! Tu vois, mon Juju, c’est ça la voie des pionniers : le souffle de la vie, l’ELAN de l’espoir !

Juju : T’es vraiment le meilleur, Jack, t’as trouvé les mots justes ! Les lents de l’espoir, mais c’est tout nous, ça !

(NDLR : no comment… 😉 )

Et maintenant ?

Mais maintenant, on va revenir à la vraie vie, et voir ce que vont nous pondre nos chers responsables sur le dernier trimestre 2018.

Mais on a au moins une certitude : avec d’aussi fortes convictions de notre couple du logement, on est sûrs que c’est leur implication qui fera la différence.

A moins que ? 🙂

 

Et pour tout de suite ?
Hé bien… bonne semaine quand même ! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *