Promoteur immobilier : égoïste et solitaire ?

Billets d'humeur, Promoteurs et programmes Laisser un commentaire

Il y a des légendes, comme ça, qui ont la vie dure.

Prenez les promoteurs immobiliers : égoïstes ? Allons donc…

Ou solitaires ? Pas davantage !

Et pour ceux qui croient qu’il n’y a pas de fumée sans feu, je ne dirai qu’une chose !

Le feu, c’est dépassé, on a basculé dans le monde du tout électrique !

On ne va pas se laisser enfumer, comme ça… 😉

Sur des apparences ? 🙂

 

Le nombre de fois où on m’a demandé si je travaillais seul…

Vous n’avez pas idée de la qualité relative de cette solitude du promoteur.

Un coup je disais oui, et le coup d’après « bien sûr que non » .

C’est tellement sympa de surprendre ses interlocuteurs ! 🙂

Les promoteurs : solitaires à terre ?

Les vers sont parfois solitaires, sauf en poésie, mais pas les promoteurs, plutôt du genre terre à terre. Par nature.

De fait, même celui qui prétend travailler seul (au hasard, je connais quelqu’un qui a fait ça très longtemps 🙂 ) n’a pas trop le temps de s’ennuyer au niveau relations humaines.

Car un promoteur, c’est d’abord un chef d’orchestre qui va être contraint – bon gré mal gré – de fréquenter au minimum 50 à 100 personnes (sans compter les clients) pour mener à bien son programme immobilier.

Pas de quoi se transformer en ermite !

Une petite liste des contacts utiles au quotidien ?

    • agents immobiliers (foncier, ventes de logements et locaux)
    • apporteurs d’affaires (indicateurs pour la recherche foncière)
    • architectes
    • architecte des bâtiments de France
    • assureurs et parfois courtiers en assurances (assurances tous risques chantier, dommages-ouvrage, mais aussi responsabilité civile professionnelle ou constructeur non réalisateur)
    • avocats (rédaction du règlement de copropriété, litiges)
    • banquiers (pour le crédit promoteur, la garantie financière d’achèvement et le plaisir de s’endetter 🙂 )
    • bureaux de contrôle technique (le gardien du temple, en charge du respect des bonnes règles de construction)
    • bureaux d’études (géotechnicien, thermicien, structure, et fluides éventuellement)
    • clients particuliers et institutionnels (organismes sociaux dans le cadre des servitudes de mixité sociale)
    • commerciaux (internes ou partenaires prestataires externes)
    • comptables
    • concessionnaires (ENEDIS, GRDF, ORANGE, service des eaux…)
    • coordonnateurs SPS (sécurité et protection de la santé, chargés de veiller à la bonne tenue du chantier en matière de sécurité des personnes)
    • crowdfunders (pauvres promoteurs, dragués par des structures de crowdfunding cherchant à placer leurs fonds disponibles moyennant un bon rendement ! 🙂 )
    • diagnostiqueurs de recherche d’amiante avant démolition
    • entreprises de travaux (20 à 30 corps d’état séparés différents, y compris sous-traitants, ça fait du monde…)
    • experts (dont référé préventif parfois, pour constater l’état d’un immeuble avoisinant avant démarrage du chantier)
    • fiscalistes
    • géomètres
    • gestionnaires de logements locatifs (mise en location, livraison, suivi des levées de réserves)
    • huissiers (pour le constat d’affichage des permis ou constater des abandons de chantier plus rarement)
    • juristes
    • mairies (maires et adjoints à l’urbanisme, service de l’urbanisme, service instructeur des permis de construire)
    • maîtres d’œuvre d’exécution (celui qui pilote les entreprises sur le chantier pour garantir au maître d’ouvrage une livraison en qualité et délais tenus)
    • notaires (faut bien acheter le terrain et vendre les logements, hein ? 🙂 )
    • rédacteurs d’attestations diverses relatives au respect de la réglementation (acoustique, thermique, accessibilité aux personnes à mobilité réduite…)
    • services consultés lors de l’instruction du permis (pompiers, gestionnaires de voirie, collecte d’ordures ménagères…)
    • services de l’état (dont services fiscaux pour le calcul des taxes d’aménagement ou les déclarations H à produire pour chaque local après achèvement)
    • syndics de copropriété

Petite liste par ordre alphabétique et pas forcément exhaustive !

Histoire de toucher du doigt que les promoteurs ne travaillent pas tout seuls dans leur coin, vu qu’ils sont au centre ! 🙂

Enfin, ils le croient volontiers… ce qui rend d’autant plus douloureuses les fois où ils se font sortir du jeu par les aléas du parcours ! 😉

Si, si, ça arrive. Et trop souvent dans l’ère moderne…

Et l’égoïsme dans tout ça ?

Mais comment penser un seul instant que les promoteurs tirent la couverture à eux, alors qu’ils se mettent  souvent dans de beaux draps ? 😉

Sans compter leur sens inné du partage : le travail pour les autres et la marge pour eux ? 🙂

Et charitables avec ça, dans le plus pur respect de la tradition : « charité bien ordonnée commence par soi-même » ou « aide toi, le ciel t’aidera » .

Bref, il est urgent de réhabiliter l’image du promoteur dans l’inconscient collectif !

En mettant de côté les cas de conscience individuels ? 😉

De toute, façon, il est très difficile de se faire passer pour quelqu’un d’autre sur la durée. Même en usant d’artifices ou de subterfuges cosmétiques !
(déjà qu’ils ont des soucis d’ADN🙂 )

Notre trisaïeul CROstiche a bien essayé, fut un temps, mais…

CRO avec postiche
Y a pas. Le transformisme, c’est une question d’époque ! Avec ou sans postiches !

Mais subsiste toujours un problème de crédibilité, allez savoir pourquoi ! 🙂

Peut-être est-il simplement difficile d’échapper à sa nature profonde ?

Ou simplettement ? 😉

Sans complexes, quoi !

 

Quand la vie est compliquée, c’est si bon de simplifier.
Allez, une bonne petite semaine toute simple à tous ! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *