Madame à dame pour le logement ?

Actualités de l'immobilier Laisser un commentaire

L’heureux maniement ministériel, c’est quand on jongle habilement avec les ministères et les ministres ? C’est bien ça ?

Notez, c’est toujours mieux qu’un malheureux maniement ministériel, hein ?

Parce que, des pas doués, dans les ministères, on en a déjà vu défiler un paquet. 😉

Et d’autres se défiler, et pas que pour le 14 Juillet !

Mais là, si c’est heureux, tout le monde va avoir la banane.

La belle saison commence enfin, le monde du logement remanié respire, Denormandie à la Côte d’Azur, l’été sera show ! 🙂

Enfin, en cas d’heureux maniement seulement ; parce qu’en cas de maladresses ou de renoncements successifs, comme d’habitude…

 

Un monsieur s’en va, une dame arrive.

Mais est-ce la dame qui vient au logement ou celui-ci qui va à elle ?

Ah… parce que si le logement pouvait aller à dame, il serait donc bien davantage qu’un simple pion sur le damier ? 🙂
(note honteuse du CRO : en plus, pour un remaniement, une dame c’est mieux qu’un mec, vu qu’un mac à dame, ça reste forcément sur le carreau… 😉 )

Pousse toi de là que je m’y mette !

Alors là, c’est du grand art !

Au jeu des chaises musicales ministérielles, la justesse de certains choix ne se discute même pas. 😉

Voyez par vous même :

A- Juju Denormandie, dont l’efficacité toute relative en tant que ministre du logement nous faisait régulièrement penser qu’il y avait vraiment à boire et à manger => direction le ministère de l’agriculture et de l’alimentation.
Bingo ! Le candidat idéal !

B- et qui au logement, pour prendre le train en marche ? Mme Wargon !
Je suis scié d’autant d’opportunisme. Elle n’a qu’un seul défaut (à part ceux qu’on lui trouvera à l’usage, bien sûr ! 🙂 ). Elle aurait du s’appeler Micheline.
Parce qu’Emmanuelle… quand on pense à l’érotisme des PLU, des SCOT ou des servitudes de mixité sociale, faut pas s’étonner que la natalité montre des signes de faiblesse. 😉
Petit défaut de prénom auquel elle ne peut rien et sans lequel, là, au niveau casting, on aurait frisé la perfection…

Un vrai parcours du combattant pour notre Emma : HEC + Sciences Po + ENA et un slalom professionnel comprenant aussi une étape de pédalage dans le yaourt (saine préparation au succès ministériel… ? 🙂 ) en tant que responsable de la communication chez Danone.

Que de futilité… 😉

Enfin… pour tempérer légèrement cet enthousiasme de circonstance, notons quand même que l’on parle de « Ministre déléguée » vu que le logement n’est toujours pas un ministère de plein exercice et dépend d’un ministère plus gros et nécessairement plus ambitieux, celui de la Transition Ecologique.

Ce qui donne quand même quelques indications, pas vrai ? 🙂

Une course d’orientation sans boussole ?

On connaît le point de départ, c’est déjà ça !

Pour le point d’arrivée, personne n’en parle (et il vaut peut-être mieux quand on sait ce que sont devenus les objectifs du précédent locataire 😉 ).

Tout juste a-t-on des pistes sur le chemin, mais c’est bien la saveur de l’inconnu qui fait le charme d’un parcours ! 🙂

Plusieurs indices :

– la primauté du volet écologique / développement durable (l’état de la planète, l’inféodation au ministère de la transition écologique…)

– la volonté de prise en compte de la Convention citoyenne pour le climat

– le premier déplacement de la nouvelle ministre qui a visé une rénovation énergétique de logements sociaux

– parmi les premières déclarations, des thèmes comme plan de relance, constructions nouvelles et rénovation, ne plus détruire la nature, « construire là où c’est déjà bétonné : sur des friches, ou en densifiant un peu. Il faut inventer de l’intermédiaire entre le pavillonnaire très étalé et les centres-villes, plus denses » .

A l’analyse, il semblerait donc que l’on revienne de manière plus prégnante à ce qui était appelé depuis plus d’une décennie « le développement durable » et à économiser les ressources de la planète par la mise en œuvre de mesures dont il faut espérer qu’elles seront cohérentes entre elles.

Pour autant, strictement rien dans le collimateur sur une refondation de la politique du logement, sur le cadre des dispositifs, des acteurs, de l’hyper réglementation etc…

A moins d’une heureuse surprise, la vieille machine à vapeur du logement va donc continuer à essayer de tirer les wagons sans entrain ! 😉

Pour ce qui concerne le plan de relance, pas d’indice encore et une certaine timidité quant à la nécessité de densifier davantage pour ne plus détruire la nature.

Quand on parle de construire sur des friches, on ne touche pas à grand chose de l’existant. 🙁

Quand on évoque le fait de « densifier un peu » , on n’est pas vraiment en croisade de densification. 🙁

Et quand on veut juste améliorer le pavillonnaire très étalé pour faire de l’intermédiaire, on n’envisage pas non plus de révolution urbaine.
Rien d’échevelé, ni d’ébouriffant ! 🙁

Bref, le sentiment que l’enjeu est compris et évoqué, mais a minima.
Et que c’est une détermination timide qui prévaut ; sans doute Emma sait-elle que les maires (que le pouvoir ne souhaite pas trop bousculer récemment) n’aiment pas densifier de peur de déplaire à leurs électeurs ? Ce qui rend prudent dans l’approche sémantique du sujet ? 🙂

Faut pas être timide, Emma.
Montre leur que tu pousses tes pions à dame.
Et puis, ce serait dommage de ne pas continuer à pédaler encore plus vite dans le yaourt pour la bonne cause… la crème fouettée, c’est délicieux aussi ! 😉

Et les professionnels du logement là-dedans ?

Ah, les professionnels… ils font ce qu’ils savent le mieux faire.
Ils espèrent. A défaut d’avoir la foi, l’espérance est une béquille acceptable ! 🙂

Et puis, franchement, après tous les pompiers de service sévice qui se sont succédé depuis les débuts de ce blog en moins de 10 ans (Duflot, Pinel, Cosse, Ferrand, Mézard, Denormandie), où on a vu des profils si divers (au hasard et en vrac) : dogmatique, taiseux, endormi, scout, météore… que voulez vous encore craindre ?

Contentons nous d’espérer puisque si nombreux sont ceux qui nous ont déjà désespéré ! 😉

Le tout est que notre nouvelle ministre entre vraiment dans la peau du personnage. 🙂

Qu’elle incarne pleinement la fonction.

Qu’elle soit totalement lucide, courageuse et déterminée.

Qu’elle montre les CROs, quoi ! 😉

Emma Wargon en CRO
Pour montrer les CROs, faut pas avoir la dent trop dure, c’est ça ?

C’est ça Emma, t’as tout compris, pas trop dure mais incisive quand même, tu vois ? 🙂

Et tu sais quoi ? On va te faire confiance ! Si ! 🙂

Mais au bénéfice du doute. Et pas longtemps. Faut quand même que tu fasses tes preuves !

Ce serait CRO facile, sinon… 😉

Ah, ça fait du bien une nouvelle ministre. Ca élargit l’horizon, au moins pour un temps, vous ne trouvez pas ?

 

Sinon, bonne fête nationale…
Et à la semaine prochaine ! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *