Loi ELAN : passage à l’heure d’étai ?

Actualités de l'immobilier, Billets d'humeur Laisser un commentaire

Les saisons passent et les défis restent.

Le calendrier législatif connaît aussi le rythme des saisons.

Celui des sessions parlementaires, où le printemps suggère maintenant le recours à l’heure d’étai (c’est de saison 🙂 ).

Examen de passage, mais pas si sage en effet, où le recalage des montres ne montre (ou dé-montre ?) que le côté artificiel de la maîtrise du temps et la nécessité d’étayer les propos officiels et les propositions de lois.

Pour la loi ELAN, c’est donc l’été qui sera show !

Puisque le cours de sa montre devrait en principe s’arrêter avant la fin Juillet.

Mais les principes… ne valent que s’ils sont respectés ! 😉

 

Nous y voilà. A l’heure des taies.

Oui, oui, sortez les oreillers, car une procédure d’urgence (celle engagée et revendiquée par le gouvernement) qui a encore besoin de plusieurs mois pour aboutir, ça laisse forcément rêveur.

Ou ça endort. Mais dans les deux cas, on aura besoin des oreillers.
Les airbags des pauvres… 🙁

Pour amortir les chocs ? 🙂

L’été des travers sains ?

Au petit jeu des appâts rances, la communication est reine.

Et il ne va rien falloir manquer des faux-semblants qui ne manqueront pas de surgir au détour de l’été du logement.

Par exemple, quand J. Denormandie, le secrétaire d’Etat en fait des tas en affirmant que « le gouvernement veut préserver l’ambition de la loi SRU qui a créé une dynamique de développement du logement social » et que le débat parlementaire ne verra acceptés par le gouvernement que les amendements dont le seul objet est de la rendre plus efficace, j’ai comme un très gros doute.

Mais si ce doute m’habite, ça en fait au moins un qui aura un logement ? 🙂

Et si ce doute est social, on pourrait aussi le décompter au titre des logements sociaux article 55 loi SRU ?
Ce serait beau comme une poésie surréaliste… 😉

L’espoir est permis car, après tout, on peut être amateur du dadaïsme et ne pas être très à cheval.
Sur les principes….

Parce que – très objectivement (si, si, vous me connaissez maintenant 🙂 ) – commencer par plomber la production de logements avec la polémique APL et ses conséquences sur le volume d’investissement des opérateurs sociaux, plus le trucage institutionnel des compteurs prévu dans le projet de loi ELAN…. c’est un début d’une efficacité vraiment paradoxale !

Un esprit mal tourné (hein, qui ça ? 😉 ) pourrait se demander ce que veut dire « rendre plus efficace » ?

Dans la réalité ? Ou dans une perception médiatique superficielle, voire fantasmée ?

Attention à ne pas inutilement retomber dans des travers malsains !

Car les traversins, c’est tellement plus moelleux… En vérité. 🙂

Un calendrier sans effet mais rides ?

Pour en revenir au planning de la loi ELAN, il serait donc question – avec beaucoup d’ambition ? 🙂 – de ne pas tenir compte du cycle lunaire ni de celui des parlementaires pour viser :

  • une présentation Mercredi 4 Avril au Conseil des Ministres
  • un dépôt consécutif à l’Assemblée Nationale pour des débats engagés avant la fin Mai
  • une seule lecture dans chaque chambre (Assemblée Nationale et Sénat) du fait de la procédure d’urgence
  • une adoption du texte de loi avant la fin Juillet, en pleine saison des amours (ou désamour ? 🙂 )

Pour une procédure d’urgence…. c’est vraiment trop rapide. Plus de 4 mois à patienter.

On a encore le temps de devenir bien vieux. 🙂

Mais alors… ce nombre de siestes qui vont être sacrifiées au Sénat !

Cet irrespect flagrant des principes du développement du râble !

C’est inhumain pour les sénateurs… 😉 Surtout après une conférence de consensus aussi efficace…

Les taies en pente douce, c’est raté !

De toute façon, y a rien qui vaut une bonne pente, ou même une sacrée descente…

Mille millions de mille sabords, c’est y pas vrai, Captain HaddCROck ?

Un petit mot d’encouragement peut-être, ou un commentaire, vue votre expérience ?

– « Concentrés de moules à gaufres, bachi-bouzouks !!! » .

Oui, mais encore ?

 

Captain HaddCROck
La descente de lie, c’est divin pour les carpettes, bande d’ectoplasmes !

Ca, c’est avoir de la bouteille !

Et, comme disait son grand-père, « chassez le naturel, il revient au grand goulot » !

Quant à la future loi logement 2018, positivons un peu sur l’avenir d’ELAN.
En gardant à l’esprit que, si on n’est pas tous des ectoplasmes, on n’est pas forcément très rapides non plus.

Bref, si c’est lent c’est ELAN et si c’est lent à l’excès, c’est excellent !

Non mais, il faut savoir prendre son temps pour pondre une loi. 🙂
Dans le strict respect du droit.

Et surtout, en évitant tous les travers ? 😉

 

Après l’almanach Vermot, l’éphéméride ELAN ?
Il faut savoir tourner la page ! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *