Les fantasmes des promoteurs

Promoteurs et programmes 3 commentaires

jamesCROndHummmmmm…. les fantasmes des promoteurs….

En voilà un titre racoleur ! Dégoulinant de mystère pour le lecteur avide de scoops.

Comme la une de LUI avant sa parution. Comme l’échographie de son premier enfant. Le nu intégral. Impudeur garantie (extrinsèque de préférence 🙂 ).

Bref, nous voilà ensemble aux portes d’un univers jamais exploré par les profanes, aux confins des moeurs intimes et torrides des professionnels. Raaaaaaa…

Z’avez pas honte, bande de voyeurs ??? 😉

 

Bon, il va falloir que je m’y fasse, je suis entouré d’une bande de curieux ataviques, tendance erotico mondaine. Et il faut que je leur raconte du croustillant.

Pfff, va falloir ruser pour éviter le trivial, le cliché bien gras qui vous colle aux basques.

Et je n’ai rien contre les Basques ! (faut pas rigoler avec les indépendantistes)

Mais si je vous avais dit « qui vous colle aux Corses » vous n’auriez rien compris, pas vrai ?

Et je n’ai rien contre les Corses non plus, remarquez !

Bref, revenons en aux promoteurs, et en essayant de ne pas tous se les mettre à dos….

C’est quoi un fantasme de promoteur ?

C’est un peu comme si on parlait du sexe des anges, mais en bien bien bien plus compliqué. Parce que le sexe des anges, tout le monde en parle, personne ne l’a jamais vu mais on s’en doute un peu entre nous, hein ?

C’est des hommes, avec des plumes. Sûrement des Brésiliens…
(nb : rien contre les Brésiliens non plus ! 🙂 )

Ou des femmes, avec des plumes dans le dos.

Ou les deux.

Ou aucun des deux.

Ben, au total ça nous fait 4 possibilités. Pas de quoi affoler la littérature, avouez.

Tandis que des fantasmes de promoteurs… imaginez que chacun d’eux en ait plusieurs… et ils sont plusieurs centaines !

Du coup, moi je dis qu’on ferait mieux de parler plus souvent des promoteurs et un peu moins des anges.
Quoique… si on assimilait les promoteurs à des anges, ça me plairait bien. Mais là, je dois fantasmer !  😉

La plus grande tour

Alors là, je ne sais vraiment pas pourquoi (hé ho, je vous laisse faire preuve d’imagination à votre tour, la suggestion c’est pas mal non plus ! 🙂 ), mais c’est assez répandu.

Comme si la taille avait une importance sur la qualité de l’empreinte. Sur sa présence oui, mais sur sa qualité ?

Je connais même des acteurs du logement social qui fantasment là-dessus, c’est dire : si les pauvres (…) ont des rêves de grandeur, où va-t-on ?

En plus c’est idiot, n’est-ce pas mesdames, car ce n’est pas forcément avec les plus gros stylos qu’on écrit les plus belles histoires ?

La plus grosse marge

C’est dingue comme le matérialisme est développé dans certaines corporations.

Le souvenir fou des décennies dorées évanouies qui se transforme en fantasme.
Des marges à deux chiffres !

Ca fait du mal de revenir à la réalité. Entre le coût du foncier, l’augmentation des normes techniques, l’obligation de logement social, l’accession à prix maîtrisé, la conjoncture économique, les dispositifs fiscaux plus chiches, le peu d’aide aux accédants, le ralentissement des rythmes commerciaux qui génère des surcoûts multiples….

Une belle marge à deux chiffres (même binaire, juste avec un 1 et un 0), ce serait comme une oasis au milieu du désert de Gobi, un mirage fantasmatique !

Le plus gros engin… de chantier

Malgré la féminisation de la profession, la grosse majorité des responsables de programmes ou des promoteurs est encore masculine.

Comportement régressif, souvenirs d’enfance emplis de petites voitures, de camions ou de tracto-pelles, je ne sais.
Toujours est-il que les gros engins font parfois fantasmer.

Rêve de puissance sous-jacent, envie de bulldozeriser tous les obstacles pour arriver droit au but ?

A chacun son interprétation !

Le boulot de Zéro Zéro Sexe

Franchement, vous l’attendiez celui-là, pas vrai ? Ca vous aurait manqué ce petit vocabulaire graveleux ? Bande de canailles !

J’avoue que j’ai hésité : j’avais d’abord pensé à Zéro Zéro Cèpe, mais pour un mec qui appuie à fond sur le champignon, c’était pas très glamour.

Y avait aussi Zéro Zéro Sète, mais après m’être fâché avec les Basques et les Corses, j’ai préféré ne pas traiter de nuls les Languedociens.

A quoi rêvent les promoteurs ?
James CROnd. Sa devise : le doigt de tuer ! (un doigt de méchanceté, ça ne peut pas faire de mal…)

Alors, va pour Zéro Zéro Sexe : vous voilà repus du mot magique et je sauvegarde la réputation des promoteurs.

De vrais moines ! Abstinence totale ! Une réputation sans tâche (peut-être un peu de sauce sur la cravate après les repas au restau, mais c’est tout).

La preuve de leur chasteté : ils fabriquent des cellules pour la méditation (non, non, pas pour qu’on les mette en prison. Qui a dit ça ? Qu’il ait le courage de se dénoncer ! 🙂 ).
C’est comme ça qu’ils appellent les plans des logements mis au point en collaboration avec les architectes.

Ceux là par contre ….. Mais je ne vais pas cafarder. Vous imaginez un architecte basco-corse habitant à Sète ??? Ils sont tous très gentils finalement les archis ! (j’ai des arrières à sauvegarder 😉 )

Mais le plus gros fantasme lié à 007xe c’est cette capacité à résoudre tous les problèmes quels qu’ils soient avec efficacité et élégance :

– une négociation difficile avec un propriétaire foncier ? Une petite discussion virile…

– un élu local récalcitrant vis à vis de votre permis ? Deux ou trois call girls et quelques photos !

– un opposant à un projet ? Toup toup…

– une commercialisation trop lente ? Un jeu gratuit avec un tirage au sort d’une nuit avec 007xe !
(je parierais volontiers sur une nuée d’acquéreurs de sexe féminin 🙂 )

Oh oui……. c’est ça le fantasme ultime du promoteur : l’efficacité absolue tout terrain !!!

 

Alors, y a-t-il eu tromperie sur la marchandise ? Le titre était-il trop racoleur ? Ou avez vous bien assouvi vos pulsions fantasmagorico-promoteuresques ? A vous l’antenne ! 😉

3 réflexions au sujet de « Les fantasmes des promoteurs »

  1. Cela part (encore) dans tous les sens, mais c’est très divertissant ! Je ne sais pas si j’aurais osé le 007xe mais pourquoi pas ?! Ça sent le surf sur la tendance érotico-mondaine « 50 nuances… » :).

    Pas plus de commentaires ? Dommage !

  2. Mais les sens, ça va avec les fantasmes ! 😉
    Et quoi, vous n’avez jamais rêvé d’être James Bond ?….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *