Les aérologis, concept plein de vide ?

Actualités de l'immobilier, Billets d'humeur Laisser un commentaire

crowersBon, d’accord, je l’avoue, les aérologis n’existent pas officiellement.

Enfin, pas encore, mais il ne faut pas désespérer !

Car des concepts aussi subtils que celui des logements vacants méritent certainement d’être encore explorés… 🙂

Les aérologis sont en effet à la production de logements ce que l’aérophagie est à la production d’air pur.

L’art de recycler brillamment  bruyamment des volumes qui pèsent très peu …

Mais le principal n’est pas là, voyez vous, le principal c’est d’encourager en permanence les bonnes volontés !

A vent comme apprêt ? 😉

 

Je suis en extase.
Depuis le temps qu’on ne nous avait plus parlé des logements vacants !

J’en avais presque oublié leur existence.

Faut dire aussi que le vide à toujours eu du mal à faire le plein….

Difficile de lutter contre sa nature profonde ! 🙂

Quand la ministre du logement recycle le vide

La nature a horreur du vide, mais pas la culture !
Car, quand on est ministre, on aime le vide et on l’aime tellement qu’on veut le promouvoir culturellement.

Nous voilà donc à nouveau confrontés à l’antienne du réservoir des logements vacants, quasi équivalent stratégique des réserves de pétrole de l’Arabie Saoudite.

l'immobilier, à mourir de rire

Comme le disait notre trisaïeul bien aimé CROmique troupier :

– « C’est par où, l’Arabie ? »

– « C’est par là, mec… »

Oui, je sais, ce genre de blague potache est limite consternant (quoique parfois jubilatoire en cas de fatigue nerveuse avancée 🙂 ).

Mais c’est exactement le même effet que produit sur moi l’annonce d’une action prenant pour axe stratégique les logements vacants.

Vous imaginez un peu si le forage tombe encore une fois à côté de la poche de pétrole ?

Vu l’outil utilisé, on a pourtant plus de chances de percer une canalisation d’eau que de trouver des hydrocarbures…. 😉

Un bout de sparadrap sur une jambe de bois

Le folklore a du bon ; c’est sympathique, et tout le monde adhère.

Le sparadrap aussi d’ailleurs, même sur une jambe de bois.
Mais son effet est alors très limité.

Un peu comme cette parabole cocardière qui plastronnait sur les écrans dans les années 70 pour valoriser le fait qu’en France, si on n’a pas de pétrole, on a des idées !

Merveilleux recyclage du vide selon la même logique : en France, on n’a pas de politique du logement mais on a des logements vacants ! (à remplir)

Ou bien : on a de petites idées mais aucun grand dessein.

Bref, pas besoin de vous faire de petit dessin non plus.

Encore que… on n’y résiste pas ! 😉

Un appel du pied de CROstin Powers, agent très spécial, aussi creux, mystérieux et improbable qu’un aérologis, ça vous dirait ?

Non ? Tant pis pour vous alors ! 🙂

crowers
Finalement, le plus important, ce n’est pas l’apparence, mais l’efficacité !

Cette initiative ne va définitivement pas changer grand chose aux équilibres de ce monde.

Mais elle est pourtant intéressante en ce qu’elle dénote quelques petits indices révélateurs d’une évolution des esprits ?….

Dis moi ton logis, je te dirai ta logique

crosseBien sûr, la ministre sait très bien que sa démarche n’est qu’une goutte d’eau dans l’océan.

Mais elle y voit probablement plusieurs avantages :

  • occuper la scène médiatique pour illustrer qu’un ministre ça travaille jusqu’au bout de son mandat
  • améliorer un tout petit peu le ratio de logements sociaux, dont la stupide équation de la loi ALUR rend la solution impossible (mais chut, il ne faut pas le dire trop fort, même si tout le monde le sait)
  • essayer sincèrement de récupérer à bon compte quelques logements de plus en utilisant la méthode douce (vu que les menaces et la taxe sur les logements vacants produisent un effet nul et ont plutôt tendance à crisper les propriétaires dans un réflexe pavlovien de rétention)

En filigrane, transparaît aussi, de la part de l’état, l’acceptation idéologique sous-jacente d’utiliser la carotte fiscale (un abattement important sur les loyers) et d’utiliser des logements privés standards non typés « patrimoine HLM » (et pas forcément exemplaires du point de vue énergétique non plus) pour abonder la mise à disposition d’une véritable nouvelle offre.

On se demande presque pourquoi ce traitement de l’exception ne pourrait pas devenir une des bases futures d’une politique du logement revisitée ?

Faire appel à l’initiative privée pour créer régulièrement et massivement de l’équivalent logement social, avec contrepartie fiscale.

C’est dingue d’être aussi timide ! 🙂

Allez Emma, lâche les freins !

 

Aaaah, faire le vide ça fait du bien !
Et remplir des logements aussi !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *