Les actus alitées de l’immobilier

Actualités de l'immobilier 6 commentaires

crockettC’est une actualité comme une autre.

L’histoire d’un touriste parisien en goguette en Auvergne.
Et qui cherche à visiter l’évêché.

Dialogue imaginaire avec un autochtone 😉 :

– L’évêché, s’il vous plaît ?

– Les Wé-Ché ? Ch’est au chous-chol….

C’est un peu ça l’actualité de l’immobilier quand on essaye de… toiletter le code de la construction et de l’habitation !

 

Les actus alitées, c’est le contraire des histoires à dormir debout.

Même couchés, vous devez arriver à les comprendre…

Donc, aujourd’hui, pas de prise de choux (il y en a assez avec le chous-chol !), juste quelques actualités de la construction récentes qui se seraient sournoisement essuyé les orteils sur votre seuil de vigilance.

Pas question de se laisser faire sans réagir, pas vrai ? 😉

Des WC aux normes ? Sas discute…

C’est sympa cette histoire de cabinet d’aisances. Même si je cherche encore les anses… parce que des toilettes portables ce serait encore bien mieux !

Je vous laisse juges : le décret no 2014-1342 du 6 novembre 2014 est sans pitié avec les règles de construction de logements neufs.

Il supprime carrément l’obligation d’un sas entre les WC et les pièces de vie, grâce à l’ablation de quelques mots comme «et ne communiquant pas directement avec les cuisines et les salles de séjour».

La puissance maléfique d’un texte qui a fait chouiner des générations d’architectes envoyée au tapis par la grâce de moins de mots. De deux maux, choisis le moindre, là ils en ont carrément viré 13, des mots, pour un moindre mal.

Adieu, la rigidité inepte qui pénalisait si lourdement les petites surfaces….

Bref, c’est le bonheur chez les concepteurs de logements.

Rendez-vous compte : ils ne sont plus dans le besoin !

Gagner sa crotte croûte intelligemment, c’est sans sas !
(vous l’aviez vue venir celle-là ?  😉 )

CROckett
Heu, tirer la chasse, c’est toujours autorisé pour un trappeur préhisto ?

Il fallait bien qu’il y en ait un pour ne pas comprendre… Pauvre Davy CROckett !

Pas question que le vélo sans roue

C’est pour ça qu’il faut le tenir à l’abri, le vélo. Pour qu’il ne prenne pas mal.

Parce qu’un vélo qui s’enroue, c’est comme un ténor sans cordes vocales ou un paon au chômage.

C’est pour ça que l’arrêté du 30 Octobre 2014  demande toujours que les deux roues soient dans un local couvert et sécurisé. Comme avant.

Sauf que maintenant, l’architecte et le maître d’ouvrage peuvent choisir entre le rez-de-chaussée dans le bâtiment, ou le niveau le plus proche (1er sous-sol ou 1er étage) ou même un abri à l’extérieur du bâtiment mais sur la même parcelle.

Toutes adaptations qui vont permettre de faire face à la multiplicité des situations qui peuvent se présenter, notamment sur des parcelles contraintes par leur taille, leur forme ou par la nature du sous-sol.

Bref, ça roule enfin pour les vélos à l’arrêt (et à l’abri) ! 🙂

La (re)charge de la brigade légère

Toujours dans la rubrique allègement des contraintes, un assouplissement relatif aux installations de recharge des véhicules électriques dans les constructions neuves vient de sortir.

Le décret n° 2014-1302 du 30 octobre 2014 supprime « l’obligation de disposer d’un local technique électrique dédié aux infrastructures de charge de véhicules électriques ».

Les objectifs et exigences du décret de Juillet 2011 ne sont quant à eux pas changés, mais au moins le choix du moyen est laissé à l’appréciation du concepteur en ce qui concerne la création du local technique spécifique.

Le principal c’est quand même d’être au courant…

Taxe d’aménagement, l’heureux tour

Ca, c’est le texte le plus simple. L’actualisation annuelle des bases de la taxe d’aménagement.

Et, petite bonne nouvelle pour les accros des permis de construire, les valeurs 2015 sont en légère baisse (de pratiquement 1 %), effet mécanique de la diminution de l’indice.

Enfin un indice qui donne des preuves d’affection aux promoteurs, comme c’est touchant !

 

Voilà, les actus alitées sont terminées. Pour les prochaines, il faudra penser à s’habiller !
(sauf si vous les lisez le Dimanche matin 🙂 )

 

 

 

6 réflexions au sujet de « Les actus alitées de l’immobilier »

  1. Seul petit souci, la CAF considère comme indécent tout logement (hormis les studios) dont le WC n’est pas séparé de la cuisine…

  2. @ Pierre : houla Pierre, promis on ne fera pas la cuisine dans ce type de cuvette ! 😉
    Plus sérieusement, les WC devront toujours être séparés de la cuisine ou du séjour. Ce qui est annulé, c’est seulement l’obligation d’un sas complet entre WC et cuisine ou séjour.
    Et merci de la précision pour la CAF.

  3. Tout le problème est bien l’interprétation qui en est faite, lorsque la porte est ouverte il n’y a plus de séparation!!!

  4. Pour rappel, la taxe d’aménagement est composée de 3 parts : une part communale, une départementale et une régionale. Chacune d’elle est instaurée par délibération de l’autorité locale, qu’il s’agisse du conseil municipal, du conseil régional ou du conseil général. L’assiette de la taxe d’aménagement comprend essentiellement la valeur de la surface de construction ainsi que la valeur des divers aménagements et installations. La surface taxable correspond généralement à la somme des surfaces closes et couvertes, sous une hauteur de plafond de plus de 1,80 m, que l’on calcule à partir du nu intérieur des façades.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *