Le programme immobilier idéal…

Promoteurs et programmes 2 commentaires

le coffre-fort du promoteurC’est un peu comme le monstre du Loch Ness ou le Yéti.

On en parle souvent et depuis longtemps, mais on n’est pas sûr qu’il existe.
Et pourtant, si !

Vous pensez bien qu’en tant que programme immobilier idéal, une telle bénédiction n’est pas le fruit d’une réflexion de promoteur ?

Et vous pensez bien ! Mais j’en connais d’autres comme vous… Sans vouloir vous vexer, bien sûr !

 

En fait, pour aboutir au programme idéal, il faut beaucoup d’imagination. Mais vraiment beaucoup !

Alors aujourd’hui, avec quelques souvenirs de réunions diverses et d’anecdotes d’origine contrôlée, regroupés et mélangés, avec aussi un peu de malice et un soupçon de mauvaise foi (pour la bonne cause), je vous propose un dialogue hyper réaliste entre un promoteur et une digne représentante d’un service d’urbanisme, tendance écolo – baba – bobo.

L’idéal immobilier, leçon de théorie

– Bonjour Monsieur le promoteur, alors de quoi voulez vous parler ?

– Bonjour Madame la responsable de secteur, j’aurais voulu vous présenter un projet

– Comment ? Un projet déjà établi ?

– Non, non, bien sûr, je n’aurais pas osé. Juste une toute petite ébauche d’esquisse de projet… Une ambiance pour ainsi dire…

– Ah, vous me rassurez. J’ai horreur d’être mise devant le fait accompli

– Loin de moi cette pensée, Madame, vous imaginez bien…

– Allons, montrez moi où vous en êtes

(le promoteur sort ses plans et les déplie sur le bureau)

– Houla !

– Oui ?

– Mais c’est que vous êtes en R+4 là !

– Ben oui, le PLU prévoit 16 mètres maxi, R+4 plus un demi-niveau en combles. J’ai spontanément renoncé au demi-niveau

– Hou, mais c’est que ça ne va pas suffire. Les riverains ne vont pas apprécier !

– Ben, pourquoi vous n’écrivez pas R+3 dans le PLU alors, ce serait plus simple, non ?

– Vous faites de l’esprit ou la forte tête, là ?

– Non, non, c’était juste une question comme ça. Oublions la.

– Bon. Pour la forme de votre immeuble, il va falloir revoir tout ça. Beaucoup trop épais.

– ??? C’est à dire ?

– Mais il faut prévoir un bâti beaucoup plus fin. La prégnance du bâti sur la parcelle sera moins importante, tous les logements seront multi orientés et les occupants pourront pratiquer le « fresh cooling »

– ??? C’est quoi le fresh cooling ?

– Mais c’est la possibilité de rafraîchir l’appartement en été en ouvrant les fenêtres la nuit !!!

– Ah bon, ma grand-mère appellait ça un courant d’air. Mais ça n’est jamais que du vent…

– Non, c’est un concept !

– Ah… Est-ce que je peux faire une modeste petite remarque ?

– Oui ?

– Ca n’est pas très « développement durable » tout ça

– Et pourquoi ?

– Ben, si le bâtiment est aussi fin, tous les rendements de plans vont être mauvais

Rendements de plans ? Mais vous me parlez de quoi là ?

– Voilà, avec un carré de 3 par 3 on fait 9 mètres carrés et on a un périmètre de 12, soit un ratio de 0.75. Si on choisit une forme de 1 par 9, on arrive aussi à 9 mètres carrés mais avec un périmètre de 20, d’où un ratio de 0.45, nettement moins bon aussi bien pour le rendement de plans que pour l’inertie thermique du bâtiment

– Vous voulez en venir où là ? Vous voulez me faire perdre patience ?

– Heu, non, non, pas du tout. Je m’excuse de vous demander humblement pardon, mais je voulais juste vous faire toucher du doigt que cette forme de bâti oblige à démultiplier l’enveloppe et les mètres carrés de plancher, sans compter le nombre de cages d’escaliers et d’ascenseurs

– Mais non, je ne vous oblige pas à multiplier les accès !

– Ah. et comment desservir les logements ?

– Mais par des coursives !

– Heu, vous aimeriez, vous, avoir des gens qui passent contre votre fenêtre ? D’autant que tout ça va coûter bien plus cher en prix de revient et donc en prix de vente pour les acquéreurs

– Bah, vous n’aurez qu’à rogner un peu sur vos marges !!!

…………………….interlude, un ange passe en surf sur un océan d’incompréhension………………………………

 

Moralité : tout est relatif suivant votre position et la confiance accordée

Le mieux est l’ennemi du bien, et le fresh cooling aussi !

La compétence ou la bonne foi est parfois en option.

Mais on n’est jamais sûr de rien, pas vrai ? Suivant l’opinion qu’on a au départ…

promoteur immobilier type
Le nez de Pinocchio, le bonnet d’âne du cancre et le coffre-fort à roulettes ? Un promoteur dans l’imagerie populaire…


Et surtout quand la confiance est au rendez-vous !

 

Pitié, pitié, pas de commentaires désobligeants en sus de mon immense honte… Vous y croyez vous à cette histoire ?

 

 

 

2 réflexions au sujet de « Le programme immobilier idéal… »

  1. Merci pour cet article bien marrant 🙂 ! Je suis d’accord avec l’histoire du périmètre et de la surface… Ah, le fresh cooling : c’est tout un concept ! Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *