La rentrée décrasse

Actualités de l'immobilier, Billets d'humeur 4 commentaires

rentree sCROlaireC’est beau la rentrée… cette nostalgie qui vous étreint…

A moins que ce ne soit le regret des tongs ? Le chant des mouettes ? Les odeurs d’huile solaire ? L’ivresse de la peau au grand air ? Le teint écrevisse des british en vacances ?

Bref, vous avez certainement une madeleine estivale de Proust qui traîne quelque part au fond de vos souvenirs, et je m’en voudrais de vous en débarrasser trop violemment.

C’était CRO bien les vacances ?

Bande de petits lézards… l’heure est revenue de muer. Mais en douceur 🙂

 

 

Alors, aujourd’hui, on va la jouer light. Une pré rentrée administrative, pas trop violente, juste histoire d’être bien conscient que « ça y est », on reprend, mais sans que cela ne fasse trop mal.

Et zut, avec des neurones aussi bronzés, il faut au moins un temps de décrassage. La rentrée décrasse, c’est bien connu… 🙂

Vous avez acheté votre cartable ?

L’immobilier en guise de divertissement

Franchement, on aurait tort de se plaindre, la reprise va se faire en douceur. On sait déjà qu’on va avoir droit à un grand spectacle.

Imaginez que vous êtes au théâtre. Le rideau se lève…

Tout un projet de loi… qui ne manque pas d’ALUR.

Forcément, un projet comme ça, ça a de la gueule ! Même si les médisants lui trouvent mauvaise mine. Pas au point d’un coup de grisou quand même ?

la rentrée des classes de l'immobilier
C’est toujours si émouvant une rentrée…

Faut dire, notre ministre, elle a sacrément mis les gaz pour être prête à la rentrée.

Elle le savait bien, elle, que vous seriez un peu mous du genou. Du coup, elle vous a préparé un grand numéro.
Quasiment du Houdini. L’illusionnisme valeur refuge de la politique du logement.
Du grand art quoi !

Bien sûr, on pourra toujours critiquer la mise en scène ou prétendre comme les cancres du dernier rang qu’à cette ALUR là on est pas encore arrivés ?
Mais arrivés où ? Dans le pays magique des bisounours aux 500 000 logements ?

Comment faire comprendre à quelqu’un qui a appris à nager en piscine qu’en pleine mer il existe des courants qui vous éloignent de la trajectoire théorique ?
Comment faire toucher du doigt que bonnes intentions et volontarisme, même associés, ne remplacent pas lucidité et compétence ?

Mais quelle importance, on s’en fiche, c’est ça qui est beau dans un spectacle, le décalage avec la réalité !

Prenons un peu de recul, bien que nous soyons au premier rang 🙁 , et apprécions ensemble le lever de rideau et le jeu des acteurs.
Commedia dell’arte !

Et un petit reste de bataille navale ?

On va continuer à se détendre en essayant de raccrocher les wagons. Toujours pour vous rappeler les embruns, l’iode et le goût de l’eau salée.

Si je vous dis : « B1 ? Raté ! B2 ? Coulé ! ». Vous pensez à quoi ?

A la bataille navale, bien sûr !

Hé bien, il y a une autre bataille en train de se jouer en ce moment pour le dispositif fiscal Duflot, c’est celle du zonage et des agréments. Le mode d’emploi du Duflot, vous le savez déjà, c’est feu vert en zones A, Abis, et B1, feu rouge en C.
Et feu clignotant pour la zone B2, exclue du dispositif, sauf pour les communes ayant obtenu un agrément.

Pour savoir si la commune de zone B2  qui vous intéresse a obtenu un agrément, c’est très simple. Cette page du ministère contient un lien vers la liste des communes (théoriquement à jour, sinon apostrophez les pouvoirs publics 🙂 ).

Quant à la révision du zonage, la réflexion est en cours et devrait aboutir avant la fin de l’année. Certaines communes pourront donc changer de catégorie. Pas de soucis pour celles qui monteront en gamme (de C vers B2 et de B2 vers B1 par exemple) mais le sens inverse est également possible.

Il faudra donc être vigilant sur l’emplacement des projets immobiliers.
Et sur la modulation des loyers par les préfets, car cette révision du zonage emporte aussi en corollaire l’évaluation par les services de l’état du niveau des besoins en habitat, de la tension des marchés et du loyer maximum admissible.

Ce qui veut dire que certains loyers pourront être modulés, sans que cette pratique ne soit heureusement systématique ni même majoritaire. Il vous faudra surveiller vos paramètres locaux !

Sympa la rentrée, il va y avoir du spectacle ; au moins on est sûrs de ne pas s’ennuyer ! Et vous, vous avez trouvé de quoi vous occuper en rentrant ?

 

 

 

4 réflexions au sujet de « La rentrée décrasse »

  1. Bonjour Stéphane…. je me demandais juste à la vie et à la carrière de qui vous faisiez allusion ? 😉 Celles du commun des mortels ou des gouvernants ?

  2. L’immobilier nous consacrera toujours des nouveautés. Cette rentrée a été marqué par bon nombre de changements, notamment la reforme fiscale.
    Et oui, je suis tout à fait d’accord, impossible de s’ennuyer dans la filière.

  3. @ la réunion : merci pour le commentaire, mais j’ai un peu simplifié votre identifiant qui avait une consonance trop marketing 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *