La promotion à l’honneur !

Actualités de l'immobilier Laisser un commentaire

Ah, ça fait du bien quand la promotion est à l’honneur !

Mais ne nous méprenons pas.
Au risque de décevoir des cohortes générationnelles de promoteurs immobiliers assoiffés de reconnaissance, non, ce n’est pas de promotion immobilière dont il s’agite ! 🙂

Quand ça s’agite, c’est que ça bouge, que ça remue et que donc cela a été remanié !

Mais oui, c’est bien de lui dont il s’agit !
Juju Denormandie, le sémillant secrétaire d’état, Viking du Logement, a été promu – à la faveur du récent remaniement –  Ministre de la Ville et du Logement.

Pas du vil logement, hein : de la ville et du logement, et réciproquement.

Si c’est pas de la promotion grâce à l’immobilier, ça ! 🙂

 

On en parlait déjà la semaine dernière.

Avec sa capacité à voir le verre aux 3/4 drakkar plein, c’était forcé qu’il se fasse remarquer !

Question relance, quoi de mieux qu’un Viking optimiste pour passer à l’abordage ? 😉

Le changement dans la continuité ?

Quand on passe de secrétaire d’état à ministre, c’est sûrement un tremplin.

Pour le ministre d’abord, qui prend donc fort bien son élan personnel, et sans doute mieux que la loi homonyme.

Mais qu’est ce que ça va changer pour les sujets traités ?

A peu près tout, et c’est ça qui est magnifique ! 🙂

Touché par la grâce d’une aura nouvelle, Juju le Ministre dégage (euh, non, il vient juste d’arriver ! 😉 ), Juju dégage une sérénité et un enthousiasme communicatifs.

Regardez bien le congrès HLM : l’année dernière, il était parti sous les huées, les quolibets, les admonestations et presque sous les tomates.

Cette année, au même endroit, tout le monde l’aime (alors qu’il n’était pas encore tout à fait ministre…).

Question de phéromones ? 🙂

Pareil avec les architectes ! On frise l’amour absolu, avec l’UNSFA qui se réjouit de manière enfantine d’être la première à être reçue depuis sa nomination.
Preunch ? 🙂
C’est celui qui dit qui est ? 🙂

C’est super d’irradier autant de bonheur contagieux.
Et avec aussi peu de moyens !

Aux premiers, il dit en effet, je ne renie rien de ce qui a été fait, mais vous êtes au cœur du système.

Aux autres il ne dit rien, mais ils sont contents aussi.

A mon avis, c’est un télépathe, une sorte de mage nordique qui doit leur promettre un accès garanti au walhalla ! 🙂

Je suppose que tous les corps constitués et toutes les fédérations professionnelles auront droit à leur petit message d’amour subliminal, ce qui est bien le moins pendant la lune de miel ! 😉

Mais il faudra bientôt revenir aux réalités du quotidien, et les actes parleront mieux que les mots.

Et quoi d’neuf, docteur ?

C’est presque inconvenant comme question : quand la politique ne change officiellement pas, quand on dit aux acteurs d’un système que ce système ne change pas, quand les personnes qui traitent effectivement le sujet ne changent pas non plus, qu’est ce qui peut venir modifier la donne ?

Ben… l’imagination ? Puisque seul le titre du patron a changé. 🙂

Ou la manière d’annoncer les évènements ?

Par exemple, prenez la loi ELAN.

En prose, elle n’est pas terrible.

Mais en vers, on pourrait envisager un vrai retournement de situation : ne dit-on pas « ELAN vers du décor » ? 🙁
(désolé 😉 , ça m’a échappé…)

Après le côté face, le côté sex à pile ?
La politique glamour du logement, ce serait tellement plus consensuel ! 🙂

De toute façon, une politique du logement qui changerait peu dans les faits et qui se laisserait ronger par les vers, ce serait un peu comme un poème antique empreint de désespoir ?

Déclamé par un CROète ivre et disparu ? 🙂
(Le Cidre de Pierre CROneille, acte 1 scène 4 😉 )

« Orage, eaux des espoirs, ô déesse insomnie, n’ai-je donc tant vécu telle lueur enfuie…« 

Ce qui revient à dire ?

Ce qui revient à dire, « au revoir M. Le Secrétaire d’état et bonjour M. Le Ministre » et à faire comme les autres, en misant sur la plus que probable non remise en cause d’un système qu’on va continuer de bidouiller à ses franges ou sur certaines interfaces afin de diminuer les frottements et d’améliorer le rendement du moteur.
Ca, ç’est la logique minimaliste de la loi ELAN.

Sans se rendre compte que le vieux moteur diesel thermique est naze et à bout de souffle. Sans compter les particules toxiques.

Mais comment créer le nouveau monde sans remettre en cause l’ancien ???

En déclamant du classique ! 🙂  Où tout est dans les trémolos…

Mais très mollo, c’est pas CRO rapido, si ?… 😉

 

Voilà une drôle d’histoire de promotion…
Et celle de vos activités, elle va comment ? 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *