La conférence de presse (virtuelle) d’un promoteur

Billets d'humeur, Promoteurs et programmes 1 commentaire

crominetIl y a parfois des exemples édifiants.

Mais porter une parole de promoteur, c’est pas facile non plus.

Vraiment pas facile. Je dirais même plus, c’est difficile.

Même pour un Pr…omoteur de la république.

Qu’on soit un Titi parisien ou un laborieux de province, faire passer son discours, ça n’a rien d’évident.

Avec ou sans dents d’ailleurs.

De toute façon, si vous êtes un Titi, les dents…. ça finira plutôt par une prise de bec.

Pffff….. pas facile, je vous dis !

 

 

Je ne sais pas pourquoi, mais certains évènements parviennent à vous hisser en dehors de l’ordinaire.

L’envie vous prend, là, soudainement, d’imiter une sommité, de bondir hors du néant médiatique qui vous étreint (de marchandises, à cette vitesse… 😉 ) et vous aspire vers un insoutenable anonymat.

Argghhh, de l’air, des magnétos, des flashes, « I want to become famous » !

Une conférence de presse, oui, il me faut une conférence de presse spéciale promoteur !

Exclusif : les promoteurs ont leur mot à dire !

Bon, là je m’avance peut-être un petit peu en terrain découvert. Voire miné…
(vous comprendrez mieux plus loin)
Mais ce n’est pas parce qu’on n’a pas grand chose à dire qu’il faut obligatoirement se taire.

De toute façon, aujourd’hui, nous mettons fin à la conspiration du silence. 😉

On se fait un petit plaisir entre nous : une conférence de presse virtuelle !

Oui, mais une conférence de presse de promoteur !
(et ne me dites pas que ça n’est pas facile, je sais… 🙂 )

La conférence de presse d’un promoteur anonyme

Le Promoteur (Mr P) : Hé bien chers amis, je vous laisse ouvrir le feu. Une question intelligente, peut-être ?

Cordiales Questions de la Foule en Délire (CQFD) : Bonjour Mr P, le recalibrage des dispositifs d’accession à la propriété, après la prise en compte des zonages revisités associés aux nouveaux plafonds du PTZ+ et au détricotage de la loi ALUR a-t-il une incidence marquée sur le taux médian de fécondité des femmes emprunteurs en primo-accession ?

Mr P : Ouhla, ça commence fort la conférence de presse. Pas facile…
Une autre question, je répondrai à celle-là un peu plus tard, s’il vous plaît !

CQFD : Mr P, Mr P, l’écosystème du logement neuf vous paraît il cohérent et équilibré ? Et comment faire pour éviter les cycles récessifs ?

Mr P : (à voix basse : oh merde, je suis tombé sur un fanatique de la secte Ushuaïa adorateur de la bicyclette)
Hem, Hem, trop facile ! (NDLR : une fois n’est pas coutume 🙂 )
Tout est dans la parabole de la chambre à air ! Je vous l’explique en deux mots.

Le système actuel repose sur la performance d’une chambre à air hors d’âge, qui a connu moultes et moultes crevaisons systématiquement réparées par la pose de rustines plus ou moins bien collées et qui fuient copieusement.
Alors qu’il eut été plus efficace de changer de chambre à air ou de vélo !

Et ce d’autant plus que prendre un vélo neuf permet de lutter contre les mauvais cycles !

CQFD : La chambre à air… Mais c’est du vent tout ça, Mr P !

Mr P : Peut-être, mais moi au moins, j’assume mon patronyme ! Et mes idées.

CQFD : Mr P, et quel est votre sentiment sur la conjoncture immobilière actuelle ?

Mr P : Ben, c’est à dire qu’elle n’est pas fameuse mais ça pourrait être pire.

CQFD : Comment ça, vous pensez que l’avenir est encore plus sombre ?

Mr P : Difficile de sortir une prédiction du chapeau. Après le coup du sombre Ayrault, il s’agirait de ne pas au béret l’avenir tout en ne se prenant pas une casquette tout de suite, quoi !

CQFD : Et donc ?

Mr P : Si on examine l’affaire sous un autre angle, il y a quand même des motifs d’espérer.

CQFD : C’est à dire ?

Mr P : Tout ça, c’est grâce à Mme Pinel et à son nouveau dispositif fiscal, si j’ai bien compris, et aussi à la mobilisation des sans dents.
A sans dents et D sans dents, on aura maintenant le droit de leur louer le logement défiscalisé ! Ca va bien relancer l’activité !
Le truc que je n’ai pas compris, c’est pourquoi les B et les C n’y avaient pas droit. Il doit y avoir un nouveau zonage prévu par le ministère !? Quelqu’un est au courant ?

CQFD : ??????

Mr P : Et si je m’autorise à choisir entre les deux je préfère les meilleurs, les As sans dents !

CQFD : ????? Et les descendants, alors ?

Mr P : Pas facile à dire, mais je me lance. Les D sans dents. Les D… mais il y a longtemps que les D sont jetés, voyons !

CQFD : Vous ne le seriez pas un peu vous aussi ?

Mr P : De toute façon, tout le monde sait que les dents ça n’est pas déterminant.
Regardez Titi et Gros Minet, ben c’est toujours Titi qui gagne à la fin ! Et ça fait un sacré bail que ça dure !
Et dans l’immobilier, le bail c’est essentiel !

Titi et Gros Minet en mode préhisto
Titi et CROminet dans les temps anciens… « tiens, z’ai cru voir un CRO minet »

 

L’avis d’un observateur anonyme et impartial

Pffff. Pas si facile…..

Ma première impression est qu’on assiste à la revanche des sans dents.
Disons le tout net, les sans dents sont l’avenir de l’immobilier !

Ils en ont tellement pris dans les gencives qu’ils mordent dans la vie à pleines dents (euh, enfin, ils la pincent 😉 ).

Ma deuxième impression, qui est une quasi certitude, c’est que pour raconter des couillonnades à ce point là et voir des Titis et Gros Minets au temps des cavernes, il faut vraiment être en manque de conférence de presse et être complètement drogué du cromagnon.

Etre à CRO quoi, comme un authentique alCROolique, totalement CROmatisé du carafon.

Le tout, c’est d’assumer. Comme tous les descendants d’Eve et d’à dents.
Au risque d’être mâle compris. A cause de l’effet (gros) minet ? Ou miné ?

Je ne sais pas. C’est vraiment pas facile d’avoir un avis impartial !
Déjà que je ne suis plus un alCROolique totalement anonyme !

Mais on s’en fiche, pas vrai, tant que ça fait du bien ! 😉

 

Alors, ça donne quoi une conférence de presse virtuelle de promoteur ?
Ca ressemble aux vraies ?
(vous avez encore le droit de poser des questions en commentaires, bande de CQFD !)

Une réflexion sur « La conférence de presse (virtuelle) d’un promoteur »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *