L’immobilier est un terrain vague

Actualités de l'immobilier Laisser un commentaire

cronenbourgC’est vrai aussi pour l’immobilier : ne cherchez plus de certitudes.
Pas cette semaine en tout cas.

Entre le vote définitif de la loi de finances pour 2015 qui se fait attendre et l’annonce du projet de loi Macron, l’heure est au vague et à la vague.

Celle qu’il faudra bientôt saisir pour surfer sur de nouvelles règles du jeu.

Pour l’instant on assiste aux contours d’un tableau, pointilliste ou impressionniste.

Mais il faudra plus d’une vague pour nous impressionner ! 🙂

 

A la rigueur, un petit tsunami pourrait éventuellement nous effrayer.

Mais que l’on soit capitaine, matelot ou mousse, à force de se faire mener en bateau on commence à s’adapter au(x) vague(s), à l’écume et à sa mousse médiatique.

Et à capter de manière subliminale l’air du « tant ».
Alors que peu nous suffirait ? 😉

MaCROn : un projet de loi en force ou en finesse ?

Attention hein, je n’ai pas dit micron.
Parce que là, ça aurait été carrément invisible à l’oeil nu…

Mais, mine de rien, ce projet de loi MACRON recèle quelques dispositions qui concernent le logement. A priori, l’assemblée nationale ne l’examinera pas avant la deuxième moitié de Janvier, donc on ne passe pas vraiment en force…

Par exemple :

la majoration du volume constructible en faveur des logements intermédiaires (30 % maxi) déjà évoquée est reprise dans le PJL MACRON

l’article 25 prévoit aussi la possibilité de prendre par ordonnance toute mesure tendant à favoriser le développement du logement intermédiaire ou de la location-accession

et l’article 28 pourrait permettre au juge administratif de définir les conditions dans lesquelles le Préfet se substituerait aux autorités locales dans le cas des contentieux de l’urbanisme liés à la tentation de certaines d’entre elles de ne pas respecter les documents d’urbanisme pourtant en vigueur

plus quelques dispositions sentant bon le détricotage de la loi ALUR dans ses aspects les plus contestables

Si certains veulent consulter le dossier de presse : Loi Macron Dossier de presse

On reparlera de tout ça après le vote définitif, histoire d’y voir plus clair (de notaire ?).

Notaire d’asile ???

Non, les notaires ne sont pas fous, contrairement à ce que certains pourraient penser en lisant ce titre ou en les voyant défiler ! 😉

J’avais juste envie de faire un jeu de mots et de vous raconter une anecdote récente.

J’ai participé cette semaine à la signature, en tant que vendeur, d’un acte authentique de vente en VEFA à deux acquéreurs sympas. L’étude notariale qui nous accueillait est passée depuis peu à la pratique des actes électroniques.

Pour ceux qui ne le sauraient pas, on n’est plus obligé de signer les actes en version papier.

La dématérialisation est en marche. Enfin, apparemment.

Car il faut quand même pas mal de matériel :

un ordinateur et une connexion réseau

un bon scanner pour scanner toutes les pièces annexées à l’acte (aïe…)

une tablette pour recueillir les signatures

un écran plat (façon TV) pour que tous les signataires puissent lire le projet d’acte en direct

Et en plus c’est efficace : on a mis autant de temps (un peu plus en fait) que si on avait signé un acte papier….

J’ai quand même un petit regret : il n’ y avait pas de Dolby Surround et pas de lunettes 3 D non plus ! 🙂

Mais qu’est-ce qu’ils attendent dans le notariat ??? 😉

Et les architectes, alors ?

Contrairement aux notaires, les architectes ne sont finalement pas menacés par la loi MACRON, sur un plan purement capitalistique au moins.

« Charbonnier reste maître chez soi » ; la devise continuera donc à s’appliquer  pour les archis puisque le projet de loi ne comporte finalement plus de mesure relative à l’ouverture du capital de leurs structures.

Un gros ouf de soulagement dans la profession !

La mise en bière de la garantie intrinsèque

Pour finir l’article en paix, je vais vous demander de faire une minute de silence.
Et d’adresser une dernière pensée embuée à la garantie intrinsèque.
Certains l’ont tant aimée… (moins que ceux qui ont souhaité sa disparition 😉 ).

Car la garantie intrinsèque d’achèvement utilisée en VEFA vit ses touts derniers jours.

Elle est vouée à disparaître le mois prochain ou, plus précisément, elle devient inapplicable pour les immeubles faisant l’objet d’une demande de permis de construire déposée à compter du 1er janvier 2015.

Dur passage que celui de la mise en pierre à la mise en bière !

cronenbourg
Une mise en bière ? C’est CRO émouvant…..

Heureusement que CROnenbourg a le sens des solidarités ! 🙂

Bref, à partir de maintenant, plus de GFA en mousse :
la GFA sera extrinsèque ou ne sera pas !

Pour la vente au détail et même dans le cas de vente en bock…. 😉
A la votre !

 

Allez, fini la séquence émotion ! Ressaisissons nous pour finir l’année ventre à terre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *