L’archéo poésie de l’immobilier

Actualités de l'immobilier, Billets d'humeur Laisser un commentaire

indianacronesWouuaahhh.
Pour une découverte, c’est une découverte !

Et en toute immodestie, pas possible ailleurs qu’ici 😉

Une découverte fracassante, établissant de manière incontournable et absolue le lien historique entre immobilier, écriture et poésie, le tout depuis des temps immémoriaux.

Bien avant la naissance de ce blog donc !
(ou pas loin en tout cas 🙂 )

 

Vous imaginez un peu ça ?

Depuis le temps que je fréquente CRO, je m’étais bien rendu compte de quelques fresques ou peintures rupestres qui traînaient ça et là sur les parois.
Vous savez, celles qu’on publie par ici… Par désoeuvrement…

Pas toujours de bon goût d’ailleurs, j’en conviens, mais c’est difficile de maîtriser ses ancêtres, pas vrai ?

Mais là, je suis scotché ! La mâchoire comme une enclume, le cerveau comme une plume.

Bref, je n’en reviens pas. Mais j’y retourne.

Vous me suivez ? 😉

L’immobilier, c’est tout un poème…

C’est ça le truc que j’ai du mal à comprendre.

En arpentant une fois de plus les sombres boyaux des demeures primitives de CRO, je me suis rendu compte (maintenant que j’ai la fonction torche sur mon smartphone, j’aurais tort de m’en priver, hein ? 😉 ) de la présence de ce que j’ai initialement pris pour d’ignobles gribouillis.

Mélasse, 3 fois hélas, ce n’étaient point d’infâmes tags préhisto, mais bien une écriture cohérente et structurée par petits paquets de 4 lignes.
Je livre à votre saga-cité les trois premiers, péniblement déchiffrés en appliquant la méthode Champollion des montagnes (contexte préhisto oblige… 🙂 ).

Il semblerait que les esprits rustiques de l’époque aient fait appel à une sorte de divinité locale pour en obtenir les faveurs. Mais lisez plutôt :

Ô Pinel, déesse des cavernes sans vents,
Maîtresse des esprits de la pierre et du temps
Duflot maléfique éloigne les rugissants
Décrets sans nulle âme et loyers compatissants !

Ô Pinel, grande prêtresse du logement,
Offre à tes sujets le verbe et le complément
Compliment du riche à de tout petits êtres
Fils de préhistoire et mesures sans maître…

Ô Pinel, écoute la supplique de CRO !
Oublie les esprits chagrins et les intellos,
De Bercy à merci, pèse la différence
Et réjouis enfin le petit peuple de France !

Alors vous, je ne sais pas, mais je n’ai pas tout compris à mon niveau.
Il faut dire que moi, quand on me dit poète j’entends Pouet, et que quand deux poètes se rencontrent, ça fait logiquement Pouet Pouet.

Je pars de loin, c’est sûr… Ca tombe bien, CRO aussi ! 🙂

L’analyse d’un texte immobilier de référence

Je crois donc que nous sommes en présence du tout premier texte traitant d’immobilier.

A cet égard le contenu est sans ambiguïté, puisqu’il est fait état de « cavernes sans vents », de « logement » et sans doute d’une ancêtre de l’actuelle ministre du logement (c’est marrant comme les lignées perdurent à travers les âges…) ou l’équivalent de l’époque.

Le plus difficile finalement, c’est l’analyse du texte, vaguement incantatoire,  comme si la divinité avait une compétence ou un pouvoir réel.

Et surtout, j’ai cette impression que les hommes de l’époque avaient un certain talent divinatoire puisque – en sus de l’ancêtre de notre ministre – on retrouve trace de noms a priori inconnus alors, comme Duflot, Bercy, France et CRO !

A moins qu’il n’ait existé des lieux-dits homonymiques ? 🙂

Ou – ôtez moi d’un doute…. – à moins que nous n’ayons été trompés et que les textes de la caverne ne soient tout bonnement l’oeuvre d’un faussaire ????
Ce qui me paraît a priori totalement exclu car celle-ci a été découverte par un éminent spécialiste, mondialement connu et apprécié des médias et du grand public pour ses expéditions.

indianacrones
Indiana CROnes et les aventuriers du poème perdu…

Avouez… Avec une tête comme ça, il est forcément honnête, non ?

J’ai juste un petit doute personnel : vous croyez que les suppliques de l’époque sont toujours d’actualité ?  😉

 

J’aime bien le cours de l’histoire. J’y apprends souvent des choses instructives. Vous aussi ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *