HLM : un congrès à la Pyrrhus ?

Actualités de l'immobilier, Billets d'humeur 2 commentaires

 

pedalcroLe congrès HLM a confirmé une certitude.

La parole est d’or et le silence est d’argent.

Ou la parole endort et le silence est d’art, gens ?

C’est quand même beau l’art de la rhétorique.

Arriver à convaincre un auditoire avec de belles paroles.

Ce qui est plus facile quand ce même public a déjà envie d’être convaincu.

Entre Pyrrhus et la propagande soviétique le truc ? 🙂

 

Je suis désolé mais je n’ai vraiment pas eu le choix du sujet.
Heureusement qu’il me reste le verbe… 😉

Je vous décris le contexte.
Jeudi, j’étais au salon Patrimonia à Lyon.
Parmi les conversations, un sujet revenait régulièrement : le congrès HLM.
Le lendemain, lecture d’un article de journal (Les Echos) dans l’avion du retour : et zut , rebelote, François Hollande en visite au congrès HLM.

Et, toujours aujourd’hui (Vendredi,  pour les non medium 😉 ), ne voilà-t-y pas que je discute avec des représentants du secteur HLM lors d’une manifestation locale (non, non, pas avec des banderoles, avec des petits fours !) ?

C’est quand même un signe, il me faut donc vous parler du logement social !
Je m’exécute. Heu non…. Je tire à vue. 😉

Météo marine et amour parental

C’est un peu comme la météo.
Suivant que le bulletin est annoncé par un vieux barbon ou par une midinette souriante, la température perçue n’est pas forcément la même.

C’est le côté subjectif de la météo : quand on vous fait chaud au coeur, l’émotion l’emporte parfois sur la raison….

Là, c’est François Hollande qui présentait la météo.

Et c’était sûrement la météo marine.

Parce que venir au congrès HLM pour un président en exercice, c’est suffisamment exceptionnel pour n’être pas fortuit.

Et quand on s’est jadis fait traiter de capitaine de pédalo, la météo marine c’est tout indiqué, à plus d’un titre ! 😉

De toute façon, les capitaines de pédalCRO, ici on connaît !

Porter la bonne nouvelle
Terre ! Terre ! Et mer** !

Donc, ce qui est beau, c’est que François Hollande – qui n’est pas précisément une midinette – a récité avec conviction son bulletin météo.
Avec éclaircies annoncées sur le financement du logement social et grand beau sur l’amour porté au mouvement HLM.

Et il s’est fait vigoureusement applaudir par une salle qui avait envie d’être aimée.

Comme c’est triste quand on n’est pas sûr de l’amour de ses parents.
Mais François et Sylvia étaient bien là avec toute leur tendresse….. 🙂

crollandcropinel

Les apparentes bonnes nouvelles pour le mouvement HLM

Donc, ils étaient tous béats comme s’ils avaient fumé une substance illicite.
Grâce à François.
Ah, le hasch, il aime ? Non, le HLM !!!

Et l’euphorie était liée aux annonces portées par le Président, comme un général venu galvaniser ses troupes.

Avec le risque d’une victoire à la Pyrrhus.
Mais en France, c’est pas Pyrrhus. Papi russe ?
Non, papyrus, pour être bien dans les petits papiers des HLM.

Encore que Papi russe, pour cette promotion aux senteurs de subtile propagande quasi soviétique….

Donc, c’est pas Pyrrhus. Mais poupées russes ?
Ah oui, c’est mieux, car la façade n’est pas le contenu….
Y a pas pire ruse. 😉

Et en vrai, c’est quoi les nouvelles ?

En vrai, mon avis personnel est assez proche de celui de l’article d’Isabelle Rey dans Le Monde.

1- Les autorisations d’engagement (un peu dans l’esprit d’une ligne de crédit qu’on aura le droit d’engager) seraient portées de 400 à 500 millions. Youpi.
Sauf que, sur les 400 millions de 2015, le vrai chiffre est plutôt de 230 millions  puisque l’administration en avait retranché 100 millions dès la répartition des enveloppes régionales et en a ensuite gelé 70 de plus.
Donc, quelle est la portée d’une enveloppe qui n’est jamais qu’un plafond théorique d’intervention régulièrement mis à mal ?
Et augmenter quelque chose qui ne sera pas mis en oeuvre, c’est sans doute efficace comme promesse mais avec une portée limitée dans la vraie vie !

2- Les crédits de paiement sont depuis de longues années sensiblement inférieurs aux autorisations d’engagement, alors que c’est le vrai marqueur des logements sociaux mis en chantier.

Qui plus est, une part croissante des moyens de financement de ces crédits de paiement provient d’un fonds de mutualisation des ressources (entre organismes HLM) qui fournissent eux-mêmes ce bel argent.
Comme les shadoks, ils pompent pour remplir ce fonds qu’ils vident ensuite en circuit fermé.
Donc augmenter ce fonds comme il est prévu revient à dire que les HLM se prêteront davantage à eux-mêmes.

Suprême générosité de l’état : il a promis que le fonds ne servira pas à d’autres emplois que le logement social (pas de ponction au profit du budget général de l’état par exemple)….
Encore une belle preuve de progrès ? 🙂

3- La baisse de la commission de collecte du Livret A : actuellement de 0.40 % (0.50 il y a quelques années) elle va passer à 0.30 %.
Les esprits simples pensent que le taux des prêts aux HLM va baisser de 0.10 %…. mais ce serait trop simple.

C’est la Caisse des Dépôts qui fait l’essentiel des crédits aux HLM et il va falloir transformer cette baisse du coût de la collecte de dépôts à court terme (le livret A) en baisse du taux actuariel de crédits à long terme (certes adossés à la ressource du livret et révisables). Pour quelle incidence finale ? Mystère…

4- L’APL accession : nous en avions déjà parlé entre nous pour dire l’immense stupidité des projets de l’état et de son administration centrale.
Cocorico : marche arrière. Donc on ne touche à rien. Et le fait de ne rien faire est considéré comme une grande victoire et un cadeau.
Encore un coup des shadoks ?

Bref, au total, un joli coup de com et un surplace affirmé présenté comme une grande avancée.

Nouveau concept dynamique : qui ne recule pas avance…. 🙁

Mais aucun changement digne de ce nom, ni pour le logement social ni pour le logement en général.

Et si on choisissait enfin le mouvement ?

 

Voili voilou, à vous la parole !

2 réflexions au sujet de « HLM : un congrès à la Pyrrhus ? »

  1. Je partage votre opinion sur ces mesures.
    En ce qui concerne les crédits de paiements, ceux-ci arrivent de plus en plus tard et jamais à hauteur de ce qui devrait être versé. Les délégataires des aides à la pierre font donc les avances de fonds à la place de l’Etat qui ne rembourse que bien plus tard…

  2. @ Pierre : bonjour Pierre, ça fait plaisir un commentaire ! 🙂
    La politique du logement, y compris du logement social, ressemble de plus en plus à une vieille chambre à air déformée et pleine de rustines.
    Elle ne ressemble plus à grand chose et a renoncé à toute efficacité, indépendamment des discours officiels. Hélas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *