E. COSSE : le retour du lapin !

Billets d'humeur Laisser un commentaire

Il y a des fois où je comprends les représentants de Nature, Pêche, Chasse et Tradition…

Oh, pas forcément pour leurs options politiques…. 🙂

Mais pour leur amour immodéré du lapin.

C’est si bon un lapin rôti ou mijoté.

Par contre, le lapin ministériel réchauffé, c’est nettement moins goûteux.

Qu’il soit des plaines ou des Causses. Ou de Cosse.

De fait, je le goûte nettement moins.

Comme la goutte d’eau… qui fait déborder la base ! 😉

 

 

Que je vous explique le contexte : les JEP 2017, à savoir les Journées d’Etudes Professionnelles des promoteurs qui avaient lieu cette année au Palais des Congrès de Paris les 31 Janvier et 1er Février.

Et pour lesquelles la venue de la Ministre du Logement était annoncée comme ferme pour le discours de clôture….

Youpi ! 🙂
(il en faut si peu pour être heureux)

J’ai finalement horreur des lapins

Si vous vous rappelez bien, le dernier congrès des promoteurs avait lieu à Nice.

Si, si, rappelez vous ! Une histoire de gros lapin !

Pas un lapinou qui vient de naître, hein, mais un lapin de plein exercice… de ses fonctions.

Bref, la ministre avait brillé par son absence, mais elle avait au moins eu le bon goût de déléguer in extremis un représentant de son administration.

Vague moyen formel de se faire pardonner, sur le mode « je ne pouvais vraiment pas être là, mais je vous ai envoyé un gradé de mon administration » ….

Mais l’histoire s’est malencontreusement répétée. Malencontreusement ?

On aimerait en être sûr.

Au grand dam de la Présidente des Promoteurs… obligée d’annoncer à la fin de son intervention la non présence ministérielle.

Après le lapin à la Niçoise, le lapin à la Parisienne !

Cuisse, quomodo, quid ? 🙂

Mais quelle abeille mouche a donc piqué la ministre pour faire faux bond une deuxième fois ?
Et consécutivement en plus !

Ce qui contribue à crisper les relations avec les professionnels, qui commencent à se désespérer d’être considérés comme quantité humainement négligeable….

Car si même les lapins font faux bond, comment conserver un espoir de détente ? 😉

L’amour, toujours l’amour !

Sur le registre de la positive attitude, je ne vois qu’une explication plausible à cet oubli récurrent ; la ministre doit être raide dingue amoureuse !

Il n’y a qu’un amour puissant pour vous faire tourner la tête au point de zapper 2 fois d’affilée un rendez-vous !

Mais l’amour de qui, ou pour qui ?

J’ai longuement réfléchi et j’ai abouti à l’indubitable conclusion suivante : Madame la Ministre adore les promoteurs, d’un amour sincère et indéfectible… au point de leur vouloir du bien en se sacrifiant elle-même !

Imaginez d’ici le scénario :

1- en Juin 2016, elle snobe le congrès de la FPI.

Et paf ! C’est la meilleure année de ventes depuis des lustres !

2- Sûr qu’elle s’est dit : « je m’en vais te leur poser un super lapin de 2017, aux JEP, pour que la nouvelle année soit encore meilleure que la précédente ! Ce sera mon cadeau d’adieu » .

Et pour s’assurer de la réussite totale de son plan, elle n’envoie même pas de remplaçant !

Ca, c’est la classe absolue. Et visionnaire en sus !
Autant de pureté dans le raisonnement et de détermination dans les objectifs ….

Respect !
(j’essuie une petite larme d’émotion avec mon mouchoir en peau de lapin 🙂 )

Ou un certain manque de politesse et de considération ?

Heureusement que je suis persuadé que la non-venue de la Ministre procède d’une bonne intention à l’égard de la profession.

Sinon, on aurait pu lui prêter une attitude plus désinvolte et vexatoire.
Mais, on ne le fera pas bien sûr.
Et on n’y pensera même presque pas… 😉

Sinon, ça nous mettrait un tel coup au moral… qu’on pourrait prendre 50 ans d’un seul coup d’un seul !

AgécaCROnix
Ben, si ça ne vous ne vous dérange pas CRO, j’aimerais mieux éviter de prendre 50 ans d’un coup… !

La raison officielle de son absence ?

Elle aurait été retenue à Matignon par le 1er Ministre : mince, un kidnapping animalier !
Colletée au niveau des oreilles au détour d’un couloir doré.

Sombre et crédible histoire… 😉

Sûrement une triste histoire de jalousie : une seule case neuve ne se compare pas aux centaines de milliers de logements de la Ministre du Logement !

Heu… Ministre ? Voire….  Plutôt Mini Stress du logement !

Tiens, c’est ça, on a enfin trouvé son surnom : la Mini Stress du Logement !

Après Cécile Duflot, alias la Sinistre du Logement, et Sylvia Pinel, la Mini Misstre du Logement, voilà la Mini Stress.

Qui aura bientôt fini de souffrir nerveusement.
Sans aucune remise en Cosse personnelle, bien sûr.

C’est si compliqué de tenir un agenda… 😉

 

Allons, ce n’est rien, formons juste des vœux pour le repos nerveux de nos élites !
Elles en ont bien besoin…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *