Cours de maths à l’attention des promoteurs

Promoteurs et programmes 6 commentaires

professeur de mathsAmis promoteurs immobiliers, un instant d’attention, s’il vous plaît !

Vous qui rêvez tous les jours, parfois à voix haute, de pouvoir programmer votre activité : cet article est fait pour vous !

Bien sûr, il ne vous offrira pas la martingale absolue pour résoudre cette équation : prix + clients + conjoncture = volume de ventes.

Non, il ne le fera pas car cette équation n’est tout simplement pas digne de vous.

A moins que vous ne soyez personnellement pas dignes d’elle ?

Car quand on voit ce que les anciens mathématiciens savaient prévoir… On reste rêveur, limite baba. Mais pas cool !

Dire que nos glorieux aïeux ont su évoluer au fil des millénaires est très loin de la vérité.

Le souci d’exactitude historique qui nous anime, en toute bonne foi 😉 bien sûr, nous force à l’avouer : CROmagnon est le précurseur d’Einstein avant la lettre, et même avant le chiffre…

Suivez un peu notre démonstration !

L’invention des maths appliquées à la construction neuve

Les maths modernes ne datent pas d’hier !

Pour vous en convaincre, un petit dessin d’époque, authentifié par les plus grands experts de ce blog (faut dire, on n’est pas nombreux 🙂 ) comme étant un original certifié de la période précolombienne (ndlr : c’est à dire, avant les pigeons).

Cette fabuleuse ère de notre (pré)histoire où les petits enfants écoutaient béatement les démonstrations doctorales de C. CilsduCRO, prof de maths (très) modernes à HANDICAP (Haute Administration pour la Normalisation et le Développement dans l’Intérêt de la Construction et de l’Aménagement Préhistoriques).

Il faut dire que résoudre des équations du troisième degré avec autant d’inconnues tient de la magie (d’ailleurs, elle tient une baguette).
Au toit et à la baguette ! On ne badinait pas avec les statistiques du logement à l’époque…

Prof de maths et d'économie appliquée au logement
Dans les maths, le plus dur c’est de poser les premiers théorèmes. On part de loin !

Notez particulièrement, au passage, la fabuleuse équation rupestre de la troisième ligne, reprise plusieurs millions d’années plus tard par d’éminents spécialistes du secteur avec la même insouciance tranquille que leurs doctes ancêtres, professeurs de déconomie appliquée au logement préhistorique.

Et la nécessité d’une bonne dose de philosophie

Chez les Grecs anciens, les philosophes étaient souvent mathématiciens, à moins que ce ne soit l’inverse. De toute façon, il vaut mieux devenir philosophe quand on ne maîtrise pas tous les termes de l’équation, non ?

Car se faire hara-kiri avec une truelle ou un clavier d’ordinateur, uniquement parce qu’on ne comprend pas toutes les subtilités des prévisions gouvernementales ou des objectifs affichés, est de peu de secours.

Autant en revenir aux bonnes vieilles techniques du pifomètre et du doigt mouillé pour savoir d’où vient le vent et où il va nous mener.

Conseils à l’attention des promoteurs immobiliers

Je sais bien que nous sommes tous environnés de chiffres.
Ah, la richesse tardive des chiffres : observatoires du logement, observatoires des loyers, chiffres de la construction neuve publiés par l’état pour les logements autorisés et les logements commencés, simulations financières d’investissement locatif loi Duflot, plafonds du PTZ+ et autres dispositifs… Que d’information !

Mais il y manque l’essentiel. Comprendre l’intention et avoir toutes les pièces en mains. Essayez de finir un puzzle sans l’image et avec les 3/4 des pièces seulement !

Pour l’avenir ? Espérer le meilleur, prévoir le pire, anticiper les pièces manquantes.

Dans la pratique ? Avoir toujours un coup d’avance (un programme immobilier d’avance) mais pas deux, pour corriger en temps réel en fonction de la météo réglementaire et conjoncturelle, les oreilles aux aguets, les yeux ouverts, le nez au vent et le doigt (mouillé) en l’air !

Et si on vous prend pour un fou, rassurez vous : vous l’êtes certainement.
Mais on s’en fout, et plus on est de fous plus on rit ! Les choses ne peuvent donc que s’améliorer !
A moins que je ne devienne fou à mon tour ?…..

Alors, vous préférez quoi, les maths appliquées, la philosophie, les prévisions ? Ou les couillonnades ?

 

 

6 réflexions au sujet de « Cours de maths à l’attention des promoteurs »

  1. Les maths on ceci de magique que c’est des chiffres. Et quand c’est des chiffres c’est du solide, oui ma petite dame ! Sauf que ben en fait, non, pas vraiment. C’est des prévisions, et les couillonnes elles sont parfois fausse et quand elles sont justes c’est parfois du au hasard. Cela dit j’ai un ami qui connait quelqu’un qui a déjà vu une vrai prévision qui marche exactement comme prévu… N’empêche que sans les maths on serait pas bien rassurés au moment de promouvoir.

  2. Vous, vous faites partie des mathématiciens philosophes ! Vous n’auriez pas une ascendance grecque ??? 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *