Après l’APL, le râteau !

Actualités de l'immobilier Laisser un commentaire

Il faut savoir cultiver son jardin…

Ce n’est pas moi qui le dis, hein, c’est le jardinier.

Ah, ben non, zut, il y avait aussi Voltaire qui le faisait dire à son Candide.

Candide ! Mais c’est du CRO tout crashé, ça ! 🙂

(ah bon, ça ne s’écrit pas non plus comme ça craché ? 😉 )

Vivent les innocents ; juré, pour vivre heureux vivons crachés…

Et surtout, vivons crédules.

Quand l’histoire est belle comme celle des APL !

 

Moi, tant qu’on ne me demande pas de faire jouer CRO à la saga Candy Candide Crush, je veux bien croire tout ce qu’on veut. 🙂

Pourtant, entre un crédule et un nain crédule, j’ai du mal à choisir.

Et la taille n’explique pas tout ! 😉

Vous vous rappelez des APL ?

Ce sera peut-être une question à dix sous dans quelques années, mais pour l’instant c’est juste un sujet d’actualité évoqué il y a quelques semaines.

Dont l’acte 1 scène 2 vient de se jouer dans les derniers jours avec un vote à la clé.

C’est tellement sympa, dans toutes les pièces de théâtre du genre Commedia dell’arte, de regarder les grimaces et les postures des acteurs, en tentant de démêler les ressorts de l’intrigue.

Souvent de grosses ficelles d’ailleurs !

Mais quelle importance, du moment qu’on rit !

Donc, le truc marrant au sujet du budget logement et des APL, c’est que ça va se faire, mais sans se faire tout à fait comme prévu, tout en en faisant davantage qu’annoncé !

Un bon acteur de vaudeville sait forcer le trait.

Vous avez suivi et ça vous fait rire ? Non ? 🙁

Ben quoi, mettez y un peu du vôtre, aussi !!! 😉

Un peu d’arithmé trique…

Les maths, c’est parfois déroutant.

Le système « mais trique » est en vigueur dans notre pays.
Tout le monde sait ça. 🙂

Donc, on fait rentrer le budget national dans les clous à grands coups de trique.

Logement compris. Sans tenir compte des objections…
Genre côté obscur de la force.

« Mais ? » … Paf… « Trique ! » .

Et c’est pareil pour les APL.

Une ponction sur les loyers d’1.5 milliard d’euros d’un coup, c’est trop ?
L’article du Monde vous explique comment faire.

On l’étale sur 3 ans. Sympa, la progressivité, non ?

Mais, comme on sait compter faire des additions à Bercy, aux 800 millions de baisse de la première année, on rajoute une contribution supplémentaire de 700 millions à la CGLLS (caisse de garantie du logement locatif social).
Et on est toujours à 1.5 milliard d’économies pour le budget de l’état.
Faut savoir améliorer l’ordinaire ! 🙂

Ce qui présente un double avantage pour le gouvernement :

1- ça fait plus de sous que demandé initialement (ou au moins autant) parce que je ne suis pas sûr qu’en année 2 quand les loyers auront baissé de 1.2 milliard la contribution supplémentaire CGLLS sera sensiblement réduite (et que dire de l’année 3 : 1.5 milliard + contribution sup CGLLS ?).

2- cette hausse de la contribution à la CGLLS est tactiquement un pas de plus vers une mutualisation accrue des moyens des organismes HLM. Et vers la préparation des esprits à la suite de la mutation.

Su ce deuxième point, l’émiettement des organismes est en effet une épine dans le pied d’un raisonnement financier global.

Car taper dans les loyers, si l’on raisonne en masse (en trésorerie ou en marge brute d’autofinancement pour tous les organismes considérés ensemble), c’est tentant et jouable.

Sauf que certains opérateurs sociaux sont très rentables et dodus et d’autres plus souffreteux.

Réduire ses dettesRéduire le nombre d’acteurs du secteur, sur le modèle de ce qui s’est passé pour le 1% construction (devenu Action Logement), permettrait donc à terme de ne voir qu’une seule tête dépasser (ou beaucoup moins de têtes en tout cas) et donc d’avoir de gros organismes tous rentables et beaucoup moins indépendants avec lesquels la souplesse de négociation serait équivalente à celle de l’échine d’un boa constrictor (la construction boa, y a qu’ça d’vrai ? 😉 ).

Conclusion probable : après l’APL, le râteau !
C’est important les finitions…

On vous l’avait bien dit qu’il fallait savoir cultiver son jardin, bande de candides ! 🙂

De l’argent bien placé ?

Côté gouvernement, « l’arithmétrique » a donc servi de fil conducteur, nonobstant la fausse sortie médiatique de l’étalement triennal bidon.
Communication….

Côté HLM : grosse campagne de pub dans la presse et à la radio pour mettre la pression sur le gouvernement… vaguement indécents, ces gros budgets media dépensés en pure perte…. et qui auraient finalement été plus utiles pour baisser les loyers !
Communication….

On a donc en fait assisté à un bras de fer sur fond de communication, entre un secteur HLM qui ne voulait rien changer (ou si peu et si tard) de son modèle et un gouvernement qui poursuit sans doute un double objectif (essentiellement financier dans un premier temps) d’économie budgétaire à court terme et de reconfiguration de l’écosystème HLM.

La question est donc devenue « A quelle vitesse et dans quelle mesure ? » .
Parce que – miracle… – tout le monde a maintenant compris qu’il allait falloir changer.

Vu que le gouvernement a les CROs crocs.
Et que même CRO a su s’adapter, de l’ère glaciaire au réchauffement climatique ?

CRO blanc, alias Croc Blanc
« Faut rien exagérer. Ils veulent toujours avoir ma peau ! Foi de CRO blanc !  » 

Notez bien que toutes ces escarmouches et prises de position ne résolvent en rien l’équation financière qui va continuer de se poser : comment poursuivre avec efficacité et dans de grands volumes entretien, rénovation et construction neuve ?

Pourtant, après avoir perdu la première manche et fait preuve d’une humeur à la fois mauvaise et perceptible, il serait sans doute bienvenu pour le secteur social de jouer le jeu et de ne pas ralentir la cadence.

Car une deuxième manche pourrait se révéler plus ferme encore ?
(ou plutôt, un troisième manche après le manche de la pelle et celui du râteau…)

Ne dit-on pas parfois qu’une fourche se présente devant soi quand on est à la croisée des chemins ?

C’est quand même dur de piloter dans le brouillard pour les pauvres.

Pour les nantis, c’est drôlement plus facile.

Avec un nanti brouillard et débrouillard à la fois, ce serait juste parfait ! 😉

 

Mouais, conclusion brumeuse, n’est-il pas ? 🙂
Vos impressions persos sont plus limpides ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *